APRÈS DEUX ACCORDS COURONNÉS DE CENTAINES DE PETITES ET GRANDES VICTOIRES, LA MISSION HANDICAP DE BNP PARIBAS CONTINUE À CREUSER SON SILLON. SA RESPONSABLE, DOMINIQUE BELLION, NOUS EN DIT PLUS SUR LES ENGAGEMENTS DE CE GÉANT DE LA BANQUE POUR FAVORISER L’INCLUSION DE SES COLLABORATEURS EN SITUATION DE HANDICAP.

DES CHIFFRES ENCOURAGEANTS

« Après 8 ans sous accord, la politique handicap est bel et bien ancrée dans l’entreprise. A chacun de mes déplacements sur le terrain, je rencontre des collaborateurs de plus en plus sensibilisés à la question du handicap dans l’entreprise », indique Dominique Bellion. Des avancées significatives réalisées grâce au travail de longue haleine de la Mission Handicap qui organise régulièrement et partout en France des ateliers et des conférences, affirme sa présence sur l’intranet et met en place des campagnes de communication ambitieuses comme cet envoi massif de documents d’information sur la RQTH à domicile. Un symbole tangible d’une prise de conscience collective qui nourrit l’engagement de l’entreprise en faveur de l’inclusion des personnes en situation de handicap. Les chiffres parlent d’euxmêmes : 342 embauches ont été réalisées en 8 ans, 400 collaborateurs ont bénéficié d’un maintien dans l’emploi en 2015 et l’entreprise compte aujourd’hui 3,60 % de collaborateurs en situation de handicap (alors que la moyenne nationale s’élève à 3 %).

GEUM 71 d

© BNP Paribas

DES SUCCÈS PÉRENNISÉS

Une dynamique que BNP Paribas entend bien asseoir et poursuivre avec son 3è Accord Handicap 2016 / 2019. « Nos piliers restent les mêmes : recruter, ouvrir nos métiers aux personnes en situation de handicap (par le biais de l’alternance notamment), poursuivre encore et toujours notre travail de sensibilisation et continuellement optimiser les modalités du maintien dans l’emploi. S’agissant du secteur adapté et protégé, si le volume de nos prestations confiées à ces structures a doublé (pour un CA de 1,2 million € aujourd’hui), nous devons néanmoins renforcer notre travail de pédagogie auprès des opérationnels prescripteurs d’achats au sein des métiers ». De la pédagogie, il en est aussi question dans la mise à l’honneur, depuis 2 ans, des handicaps invisibles. « Pour beaucoup, le symbole du handicap reste le fauteuil alors que pourtant 80 % des situations de handicap ne se voient pas. C’est pour cela que nous collaborons étroitement avec le service de santé au travail de la banque afin de mener des actions de prévention spécifiques autour du cancer, du diabète, du mal de dos et de l’audition. » Et pour que ce travail de sensibilisation touche toujours plus de collaborateurs à travers la France, BNP Paribas a décidé en 2015 de transformer la traditionnelle Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées de novembre en un Mois pour l’Emploi des Personnes Handicapées.

« Pour faire évoluer le regard sur le handicap il faut agir. Et agir ce n’est pas seulement l’affaire de la Mission Handicap : c’est à la portée de chacun d’entre nous dans l’entreprise. »

LA FORMATION AVANT TOUT

BNP Paribas oeuvre aussi contre un des principaux freins à l’embauche des personnes en situation de handicap : leur manque de qualification. Par le biais de l’alternance bien sûr, mais aussi via un travail réalisé très en amont auprès des collégiens et lycéens. En liens étroits avec le CIDJ et de l’Onisep, la Mission Handicap est présente aux côtés des jeunes et de leurs familles sur les forums pour apporter une information très concrète sur ses métiers mais aussi auprès des référents handicaps des grandes écoles et des universités. BNP Paribas s’implique également depuis plusieurs années dans le dispositif HandiFormaBanque. Créé en 2007 dans l’optique de guider des jeunes de niveau Bac vers le métier de conseiller, l’association recherche aussi depuis 2015 des profils Bac +2/3. Autre illustration de l’engagement de la banque pour l’emploi des jeunes, BNP Paribas fait partie, à l’instar de 10 grandes entreprises françaises, des signataires de la Convention pour l’emploi des personnes en situations de handicap de moins de 30 ans en Ile-de-France. « Un dispositif particulièrement vertueux en ce qu’il rassemble tous les acteurs autour des thématiques jeunes / emploi / handicap : étudiants, académies, Comue…». Des démarches en faveur de l’intégration qui s’illustrent aussi dans le cadre du maintien dans l’emploi. « Notre objectif est de permettre à une personne qui va rencontrer une situation de handicap au cours de sa carrière de poursuivre un parcours professionnel. Cela peut passer par de la formation bien sûr, mais aussi par un aménagement de poste, une mise à disposition de matériel, de logiciel ou même d’un moyen de transport adapté pour se rendre à son travail. Le télétravail peut aussi être une solution intéressante mais uniquement s’il se conçoit au cas par cas et en équipe, afin d’avoir la certitude qu’il corresponde bien aux besoins de l’entreprise et du salarié. »

LE PRINCIPAL LEVIER D’INCLUSION DU HANDICAP ?

« Permettre à toutes les personnes handicapées de se sentir suffisamment en confiance pour parler naturellement de leur handicap. Faire prendre conscience aux personnes non handicapées de la multiplicité des situations que le handicap recouvre. Instiller la question du handicap partout : à l’école, dans l’entreprise, dans la presse, dans les films,… Et surtout, ne jamais oublier qu’une personne handicapée est d’abord une personne, avec ses compétences et sa personnalité, avant d’être handicapée. »

UN PARCOURS D’INCLUSION RÉUSSI CHEZ BNP PARIBAS C’EST…

« Ne choisissons pas seulement des situations extraordinaires car tous les parcours de nos collaborateurs avec un handicap c’est possible et ça devra l’être encore plus demain. Nous aurons réussi notre mission quand l’inclusion des personnes handicapées dans l’entreprise et dans la société en général sera devenue une évidence inscrite dans notre vie de tous les jours. »

DIVERS … COMME LES AUTRES !

Face à la multiplication des formations sur le management des personnes en situation de handicap, Dominique Bellion l’affirme. « Un manager doit évidemment adapter son management à ses collaborateurs en situation de handicap mais pas parce qu’ils sont handicapés, parce qu’ils sont différents, comme chacun des membres de son équipe. En tant que Mission Handicap, notre rôle via des formations ciblées est de démystifier le sujet du handicap, de partager un maximum d’informations pour que les managers voient une situation de handicap comme une des composantes particulières de leur management, et qu’ils connaissent les acteurs de la politique handicap de l’entreprise en cas de questions. »

 

CW.

Contact : missionhandicap@bnpparibas.com