Artisans inspirés depuis 1487, Maison Villevert a vocation de créer, produire et accompagner des spiritueux internationaux d’exception qui trouvent leur inspiration dans le raisin et la vigne. En 15 ans, Jean-Sébastien Robicquet, oenologue, distillateur et chef d’entreprise, a constitué un groupe à taille humaine. Rencontre avec un PDG fondateur, DEUG de biologie (1986), Maîtrise d’oenologie (1988), DESS de droit économie gestion de la filière vinicole (1990), Université de Bordeaux, qui porte un regard neuf sur l’univers des spiritueux, défie les conventions, marie traditions et non conformisme, et qui distille au sein de Maison Villevert, passion et esprit d’excellence. – Par Agnès Malsert Olivier

 

UN REGARD NEUF SUR L’UNIVERS DES SPIRITUEUX

Après des études de biologie et d’oenologie, un DESS de droit économie gestion de la filière vinicole, Jean-Sébastien Robicquet débute sa carrière chez Hennessy. Expatrié à Singapour, il exerce un métier aux multiples facettes où il conjugue la vente auprès des hôtels de luxe et de leur clientèle d’expatriés, la fonction de chef de produit pour les vins, champagnes et liqueurs et, enfin, celle de responsable qualité chargé de la lutte contre la contrefaçon. Il parcourt ensuite le monde entier comme export manager et marketing manager pour promouvoir le cognac Hine, avant de rejoindre, à Bordeaux, le groupe de Bernard Magrez pour y développer l’export aux Etats-Unis. En 2001, Jean- Sébastien se lance dans l’entreprenariat et crée une startup – EuroWineGate (qui deviendra Maison Villevert) – l’un des tous premiers portails Internet destiné à proposer une forme originale de distribution de vins et de spiritueux français sur le marché américain. Si l’explosion de la bulle internet et les événements du 11 septembre 2001 anéantissent ses projets, cela n’empêche pas pour autant Jean-Sébastien de garder espoir, il décide d’accélérer ses projets d’invention de produits. “ J’ai toujours eu envie de « créer ». Lors de mes études d’oenologie, je savais que je ne serai pas dans un laboratoire. Mais je savais que c’est en connaissant parfaitement son domaine ou territoire d’expression que l’on peut ensuite partager sa passion et arriver à « vendre », ce qui reste quand même la finalité d’une entreprise. Et dans nos métiers, si la vente est un acte d’échange, de service, c’est aussi un acte de passion et de connaissance. »

Manoir de Villevert © Maison Villevert

Manoir de Villevert © Maison Villevert

UNE COLLECTION DE SPIRITUEUX HAUT DE GAMME

En 2009, Jean-Sébastien rachète et restaure le Manoir de Villevert, qui a appartenu à ses ancêtres. On y respire l’excellence à chaque étage, dans chacune des pièces dédiées aux différentes étapes du processus d’élaboration des spiritueux (la vinification, la distillation, l’atelier d’inspiration et le vieillissement). S’inspirant de sa culture “ luxe “ du traitement des marques, Jean-Sébastien Robicquet conceptualise ses propres spiritueux, avec comme seul fil conducteur la vigne et le raisin – “ grain for people, grapes for kings “ – le raisin permettant d’anoblir les spiritueux et d’adopter un positionnement haut de gamme. “ Quand on crée des marques, il faut s’appuyer sur trois piliers, la signaturel’homme, la qualité produit et l’interaction avec le consommateur “. Un scénario adopté par toutes les marques pérennes, qu’il applique pour créer en 2003, pour le compte de Diageo, le leader mondial des spiritueux, la vodka haut de gamme à base de raisin, Cîroc. Une révolution dans l’univers de la vodka. Maintes fois primée, Cîroc figure dans le Top 10 des marques de spiritueux les plus prestigieuses au monde. Faisant siens les fondamentaux prônés par Philippe Gabilliet dans son éloge de la chance, “ on a des opportunités que si l’on est soi-même une opportunité pour les autres “, il continue à marquer ses territoires autour de la vigne et du vin et ajoute à sa collection de spiritueux G’Vine, un gin nouveau, moderne, innovant, en 2006, puis June, une liqueur élégante et délicate à base de fleurs de vigne vendangées, en 2009, une téquila grand cru, Excellia, distillée et vieillie selon les principes cognacais, et un vermouth à base de Pineau des Charentes, La Quintinye Vermouth Royal, jugé en 2016 meilleur vermouth rouge au monde par the Ultimate Spirits Challenge.

 

LES EXIGENCES DES GRANDS GROUPES APPLIQUÉES À UNE PME

A la tête d’un groupe de soixante-dix personnes réparties dans trois sociétés, qui réalise 60 M€ de chiffre d’affaires et qui a pour vocation de construire des marques premium (pour son compte ou pour le compte de tiers), Jean-Sébastien Robicquet a pour credo de toujours innover et investir. Il entame la deuxième phase de développement de son nouveau site de conditionnement, sorti de terre en 2013, le nec plus ultra en matière de mise en bouteilles, d’assemblage et de distillation, certifié ISO 9001, bientôt certifié ISO 22 000. Son ambition est claire : atteindre 100 M€ de chiffre d’affaires en 2020 avec un effectif de 100 salariés, tout en continuant à appliquer les exigences des grands groupes, des marchés internationaux, avec beaucoup de foi et de passion.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommer avec modération © Maison Villevert

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommer avec modération © Maison Villevert

OENOLOGUE, DISTILLATEUR, ARTISAN, FONDATEUR, PROPRIÉTAIRE

Jean-Sébastien Robicquet est un PDG plutôt atypique : “ Mon métier aujourd’hui consiste à toujours anticiper, à avoir un coup d’avance, à fixer l’étoile du nord, à donner confiance aux collaborateurs, à leur transmettre ma passion et à en attirer de nouveaux. Il y a quinze ans, nous cherchions surtout à survivre “. Il a décidé, depuis un an, d’organiser son activité autour de quatre directeurs, chacun responsable d’une activité bien spécifique, se libérant ainsi du temps pour la création. Au cours des quinze dernières années, il n’a eu de cesse de créer un patrimoine pour la société, constitué de murs, de vignes – 40 hectares – d’outils, de savoir-faire, de modes comportementaux, d’équipes de professionnels, de produits et de marques. Il met en avant trois valeurs : le respect (du passé, de l’histoire, des fournisseurs, des clients, des collaborateurs, de la différence), l’excellence* (comportementale, verbale, artistique, des produits…) et l’entrepreneuriat engagé.

 

« TRADITIONALLY UNCONVENTIONAL »

Attaché aux traditions, à un art de vivre et un art d’être, Jean-Sébastien Robicquet n’en est pas moins innovant, non conformiste, prêt à défier les conventions, “ il ne faut pas avoir peur de se remettre en question, de remettre en question les autres ou le contexte, d’inventer, d’innover, ni d’avoir un rôle social, en participant à la vie locale. On n’est rien sans les autres. Il faut être en mesure d’affirmer ses convictions pour pouvoir les partager . Adaptable et opportuniste (dans le bon sens du terme), comme il se définit, Jean-Sébastien Robicquet aime bien recruter ces profils qui ne font pas nécessairement état d’un parcours tout tracé, linéaire, à condition, bien sûr, qu’ils soient ultra-compétents et qu’ils aient la passion accrochée au coeur, de l’engagement, l’esprit entrepreneurial, le sens des responsabilités “ car je mets à leur disposition tout ce patrimoine construit en quinze ans, qu’ils doivent faire fructifier “. *

« Il est de très mauvais goût de se contenter du médiocre quand l’excellent est là qui nous attend »

CHIFFRES CLÉS MAISON VILLEVERT
Création en 2001
70
personnes
Chiffre d’affaires : 60 M euros

 

Contact :
js-robicquet@maisonvillevert.com
www.maisonvillevert.com
www.renaissance-spirits.com