« Prenez part à la médecine du 21è siècle ! » C’est le cri du cœur d’Arnaud Quinet (Master Essec 2010), Directeur Général de la division Biothérapie chez Macopharma qui célèbre cette année, 40 ans d’excellence dans les dispositifs médicaux à usage unique.

 

Arrivé, il y a tout juste un an, qu’est ce qui vous a poussé à rejoindre Macopharma ?

Je travaillais depuis plus de 20 ans dans le milieu médical dans des entreprises internationales dont la dernière américaine drivée par le cours de la Bourse. J’ai eu envie de rejoindre une structure française dont l’actionnariat est familial. J’ai aussi relevé un défi de taille, celui d’intégrer la Business Unit « Biothérapie » dont j’avais tout à découvrir et à apprendre. Cette prise de risque m’a permis de me mettre en danger et de me booster. Après six mois passés au poste de directeur commercial international, j’ai pris la direction de la BU. Mon moteur au quotidien ? Contribuer à améliorer ou à sauver des vies.

 

Quelle est la spécificité de cette BU ?

En 40 ans, Macopharma s’est diversifiée. Notre cœur de métier reste la poche de sang, mais à côté des entités « Transfusion » et « Hôpital », la division Biothérapie cible les cellules souches. Nos clients sont des centres médicaux qui travaillent sur les thérapies cellulaires dans le monde entier (Europe, Australie, Amérique du nord).

 

Sur quelles solutions innovantes travaillez-vous ?

Nous avons deux axes de R&D :

La culture cellulaire avec tous les débouchés thérapeutiques possibles que sont la médecine régénérative, esthétique et orthopédique

Des  applications déjà en place comme la photophérèse pour les patients ayant reçu une greffe de cellules souches

Les jeunes talents peuvent-il prendre part à cette aventure ?

Nous recrutons régulièrement des diplômés à des postes industriels (techniciens de laboratoires, assistant recherche clinique, pharmacien délégué), mais aussi dans la vente et le marketing. La moyenne d’âge est de 30 ans. Ici, le nouvel entrant est un partenaire, un collaborateur. L’accueil est chaleureux et les gens sont très ouverts au partage. Il n’y a pas de star chez Macopharma, nous travaillons tous en mode collectif. Il y a une composante humaine très marquée au sein de l’entreprise. Les clients nous considèrent davantage comme un partenaire que comme un fournisseur car nous valorisons une approche personnalisée.

 

Que vous a apporté votre EMBA de l’ESSEC ?

En 2010, j’ai changé d’entreprise et j’ai senti que le secteur médical évoluait rapidement. J’ai décidé de me former pour valider des connaissances empiriques sur lesquelles je n’avais pas de méthodologie. À 42 ans, j’étais le plus âgé de la promotion et j’ai beaucoup appris au contact de personnes d’âges et d’horizons variés. À l’heure où la science, la gestion des entreprises et le management évoluent, il est indispensable de retourner régulièrement sur les bancs de l’école et ce, quelle que soit sa position dans l’entreprise. Car ce qui était vrai il y a dix ans, ne l’est plus aujourd’hui. Si l’on vous propose des formations, ne les refusez jamais. Elles vous serviront forcément un jour. N’hésitez pas à être force de proposition en ce domaine.

 

 Les 40 ans de Maco

« Nous célébrons toute l’année avec nos clients, les 40 ans de Macopharma en profitant des évènements internationaux comme les congrès. Après Marseille et Lille, le dernier s’est tenu à l’Opéra de Copenhague. Dans son discours, notre président a demandé à tous les employés qui se trouvaient au rez-de-chaussée de la salle d’applaudir les clients présents. Une attitude empreinte d’humanité qui est notre marque de fabriqueCes célébrations se terminent généralement par des soirées festives où il n’est pas rare de voir danser ensemble clients et collaborateurs du groupe ! »

Chiffres clés Groupe Macopharma 

  • 148 M€ CA
  • 2591 employés
  • 74 % de femmes dans l’entreprise
  • 4 usines dans le monde
  • 18 filiales
  • + de 100 pays

Contact : arnaud.quinet@macopharma.com