« NOUS NE SOMMES PAS VENUS SUR LE MARCHÉ DE LA BANQUE POUR Y ÊTRE UN ACTEUR COMME LES AUTRES ». C’EST AVEC CETTE CONVICTION FORTE QUE LE GROUPE MACIF, INTERVENANT MAJEUR DU MARCHÉ DE L’ASSURANCE DOMMAGE EN FRANCE MAIS AUSSI OPÉRATEUR DE PREMIER PLAN DANS LE DOMAINE DE L’ASSURANCE DE PERSONNES, A LANCÉ SON ACTIVITÉ BANCAIRE EN 2011. BILAN ET PERSPECTIVES DE CETTE INITIATIVE AMBITIEUSE AVEC PHILIPPE-MICHEL LABROSSE (SCIENCES PO 87), DIRECTEUR DU PÔLE FINANCE EPARGNE DE LA MACIF ET ÉGALEMENT DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA SOCIÉTÉ D’ASSURANCE VIE MUTAVIE.

 

PHILIPPE-MICHEL LABROSSE, (SCIENCES PO 87), DIRECTEUR DU PÔLE FINANCE EPARGNE DU GROUPE MACIF © Mourad Chefaï - MACIF

PHILIPPE-MICHEL LABROSSE, (SCIENCES PO 87), DIRECTEUR DU PÔLE FINANCE EPARGNE DU GROUPE MACIF © Mourad Chefaï - MACIF

2015, UNE ANNÉE CHARNIÈRE
Comptant parmi les leaders de l’économie sociale (5 millions de sociétaires assurés), le groupe Macif s’organise autour de 3 grands métiers : assurance dommage, santé & prévoyance et assurance vie & banque. Cette dernière activité s’articule autour d’une société d’assurance vie (Mutavie – plus d’1 million d’assurés, près de 20 milliards € d’encours gérés) et d’un établissement bancaire, SOCRAM Banque, détenu conjointement avec le groupe BPCE et d’autres mutuelles du secteur. Des métiers dynamiques sur lesquels le groupe s’appuie pour relever les nouveaux défis auxquels fait face le secteur de l’assurance en France : un environnement économique et financier incertain, marqué par une conjoncture de taux extrêmement bas, des « chocs » règlementaires tels que la généralisation de la complémentaire santé pour les entreprises, la mise en place de la résiliation infra-annuelle des contrats d’assurance auto et habitation, la mise en oeuvre prochaine de la règlementation Solvabilité 2, ou encore l’évolution des attentes et des modes de relation avec les assurés en lien notamment avec le développement de la digitalisation. Pour cela, les valeurs fortes qui font l’ADN du groupe constituent des atouts indéniables : un très haut niveau de qualité de service, des produits simples et lisibles, extrêmement efficients et qui répondent aux besoins de tous les sociétaires, le tout à des prix très compétitifs.

 

“ A 25 ans, on peut prendre des risques
car à cet âge, il n’y
en a pas ! “

UN SERVICE DIFFÉRENCIANT
Un ADN qui s’illustre bien sûr dans son activité bancaire qui associe proximité et accessibilité, au travers de 540 points d’accueil Macif répartis à travers la France, de l’activité de ses 1 000 conseillers téléphoniques, et aussi de services à distance, grâce notamment au Macifin’, centre de relation clients à destination des sociétaires bancarisés. Mais dans un écosystème bancaire foisonnant, quelle est la valeur ajoutée de ce modèle hybride ? « Portée par ses valeurs de transparence, de partage, d’accompagnement et de prévention, la Macif offre un service bancaire vraiment différenciant : rémunération des dépôts dès le 1er euro, partage des commissions interbancaires, tarification claire et compétitive incluant l’essentiel des services, outils d’accès à distance, traitement approprié des incidents de paiement… »

 

« LE SECRET DE MON PARCOURS ?
M’être confronté très vite à une succession de responsabilités qui se sont révélées très formatrices dans un parcours professionnel de Dirigeant »
Ces étapes, Philippe-Michel Labrosse les a vécues pleinement dans sa carrière dans l’assurance et les services financiers. Un parcours assez atypique alors même que les diplômés de Sciences Po de la fin des années 80 s’orientaient davantage vers le secteur bancaire. « Je voulais débuter ma carrière par le plus difficile : à 25 ans on peut prendre des risques car à cet âge, il n’y en a pas ! Ce fut, d’abord le technique, puis le commercial, très vite le management, puis l’international, avant de prendre la responsabilité de mon premier compte d’exploitation complet ». Nommé Directeur des Assurances de Personnes du groupe Allianz en Amérique du Sud en 2000, il part vivre près de 3 ans au Brésil, puis revient en France pour intégrer le Comité de Direction Générale du groupe. « Mon passage par l’International a été incontestablement le booster de ma carrière. » Directeur Général de W Finance, une société financière filiale d’Allianz France, à 37 ans, il dirige ensuite les compagnies d’assurance vie dédiées aux partenariats, la retraite collective et la prévoyance internationale, avant de rejoindre le groupe Macif en 2013. Une prise de risques porteuse et un exemple à suivre !

 

LES + DE SCIENCES PO
« Une base culturelle extrêmement large et ineffaçable, vrai bagage pour la vie, un bon esprit de synthèse et des méthodes de travail que j’utilise encore aujourd’hui. Sciences Po apprend à apprendre ! Je garde un souvenir très fort de la préparation au Grand Oral que j’avais abordé comme une épreuve sportive. Un enseignement définitif : on ne peut pas gagner une compétition sans entraînement, mais l’entraînement ne sert à rien si on n’est pas performant le jour de la compétition. Les clés : engagement total, préparation, motivation et impact ! »

 

POURQUOI REJOINDRE LE GROUPE MACIF ?
« Pour ses valeurs fortes, son expertise, l’impressionnante qualité de sa relation clients et les parcours de carrière qu’il offre à ses collaborateurs. Alliant expérience et modernité, il donne toute sa place aux jeunes générations pour relever ses nouveaux défis dans un secteur extrêmement évolutif. »

 

C.W

 

Contact : pmlabrosse@macif.fr