[❤ my campus] Un coup de cœur et un fit durable. Margaux Nonclercq, étudiante du PGE EDHEC Business School, présidente de l’association Total EDHEC Entreprendre, nous fait partager une vie de campus rythmée à l’image de son implication associative et de sa passion pour l’entrepreneuriat.

 

Vous et l’EDHEC, quelle histoire ?

J’ai été ravie d’être reçue à l’EDHEC à l’issue du concours. D’abord pour son niveau mais aussi car j’avais été conquise lorsque je suis venue passer les oraux. Vue de la prépa, les écoles se ressemblent. Au départ on se focalise sur les écrits, sur l’entrée en grande école plus que de déterminer laquelle est l’école de nos rêves. Puis, en venant passer les oraux, on découvre l’école de l’intérieur, on teste son ambiance. En venant à l’EDHEC, j’ai eu un coup de cœur. Le campus est extraordinaire, les infrastructures sont top, les espaces de travail très agréables. J’avais échangé avec des anciens de ma prépa qui avaient des étoiles dans les yeux en parlant de l’EDHEC. Et de fait il est très agréable d’y vivre et étudier.

Le jury des oraux a fini de vous convaincre ?

J’ai échangé avec un professeur, un ancien de l’EDHEC en marketing et un DRH. J’ai beaucoup aimé cet oral. Le jury était très humain et très professionnel. Il s’est vraiment attaché à me connaître. J’avais presque l’impression d’être en entretien de recrutement. Lorsqu’on  sort de prépa on veut se projeter. J’ai apprécié que d’emblée on m’interroge sur mes envies et comment j’envisageais mon avenir, car c’est bien pour cela que j’étudie : préparer mon avenir.

L’engagement associatif, un atout de l’EDHEC ?

La vie associative est incroyable à l’EDHEC. Il y a une soixantaine d’associations. Certaines organisent des évènements d’envergure, d’autres existent depuis 30 ans. J’ai choisi de m’impliquer dans une association porteuse de projets importants. Total EDHEC Entreprendre organise plusieurs évènements. Un concours inter associations pour permettre à chacune de se présenter devant les élèves à la rentrée. Nous organisons surtout un concours de startups qui rassemble entre 300 et 500 étudiants et est suivi par des entreprises prestigieuses : Total, KPMG, BNP Paribas, Humanis, etc. Dans le cadre associatif, nous sommes traités tels des professionnels par les entreprises, c’est donc très formateur.

Pourquoi l’entrepreneuriat ?

Depuis toute petite je suis passionnée par l’entrepreneuriat et par l’entreprise. Depuis la seconde je travaille chaque été pour découvrir des secteurs et métiers différents. J’ai à cœur de rencontrer ce monde dynamique, porté par le défi des projets, des idées, du développement économique, de la contribution à la société. Je suis impressionnée de la qualité des projets de startups portés par les étudiants de notre concours. Mais je le suis tout autant de notre équipe, car organiser des évènements d’ampleur c’est une entreprise en elle-même ! Je suis ravie d’avoir pu exercer in situ des responsabilités de présidente. Je poursuis sur ma lancée avec une année de césure dont l’un de mes stages va se dérouler à Station F (où l’EDHEC dispose d’un incubateur NDLR). Je vais rejoindre l’incubateur de Ventes Privées pour travailler sur le sourcing des startups en e-retail que le groupe va accompagner. Je suis ravie de découvrir le maximum de projets et entrepreneurs avant peut-être de me lancer 🙂 J’ai un projet en réserve sur lequel j’ai travaillé au sein de notre incubateur à Lille, EYE.

Margaux évoque ses projets professionnels et l’accompagnement de l’EDHEC dans sa préparation

Le + de l’EDHEC côté pédagogie et contenu des cours ?

J’aime beaucoup la complémentarité des cours de professeurs et de praticiens. Les profs sont passionnés par leur domaine, leurs recherches et nous transmettent leur enthousiasme. Les praticiens sont experts dans leur domaine, et nous passionnent tout autant. En marketing, j’ai beaucoup apprécié de travailler sur un cas réel d’entreprise. Des professionnels sont venus nous présenter leur problématique et nous devions leur proposer nos solutions et idées innovantes en équipe. Des managers nous ont encadrés et beaucoup appris. J’ai en plus eu la chance d’arriver en finale à chaque projet. Les équipes sont en effet en « compétition » lors de leur présentation aux entreprises. C’est très motivant et stimulant. C’est aussi une manière de se faire repérer par des professionnels.

Ma vie de professeure à l’EDHEC Business School

Quid de vos relations avec les professeurs ?

Je suis assez admirative car nos profs ont beaucoup d’élèves et pourtant ils sont d’une disponibilité incroyable. Que l’on soit en difficulté ou que l’on souhaite aller plus loin, ils sont présents. Nous communiquons par mail, via LinkedIn, certains ont même des cours sur Facebook. J’ai pu faire appel à eux pour des conseils, la recherche de stages.

EDHEC 06 01 2015 Roubaix© EDHEC

© EDHEC

Jardin du manoir Manoir EDHEC

©Thierry Page

Le lieu sympa où se retrouver sur le campus lillois ?

C’est un campus très animé. Entre les compétitions sportives, les conférences, les fêtes et animations, une crêpe party, une soirée raclette, il se passe toujours quelque chose. Mon lieu préféré est près du manoir, dans le jardin. Il y a de grands canapés d’extérieur, des ruches, un jardin botanique. C’est un peu à l’écart et très calme, presque un jardin secret.

« L’EDHEC se veut utile »