Marie Pfiffelmann, professeure de finance et responsable des études du PGE d’EM Strasbourg nous parle de SON école. Une institution conviviale, à taille humaine. Elle insiste sur le sentiment d’utilité des professeurs, d’accomplissement dans leur mission de développeurs de personnalités et de personnes.

 

A l’EM Strasbourg, en tant que professeurs, nous connaissons vraiment chacun de nos élèves. Nous fonctionnons beaucoup en petites classes. J’aime particulièrement le moment où j’explique quelque chose de complexe, et je sens que j’ai capté leur intérêt, qu’ils sont motivés et finalement aiment la finance. Nos élèves sont brillants, dynamiques, montent des projets, ils ont toujours plein d’idées ; ça fuse en permanence !

Ce qui me plaît le plus à l’EM Strasbourg, c’est de faire de belles choses avec mes étudiants

Collaborer pour s’enrichir

Il est important de faire travailler nos élèves dans un optique interdisciplinaire telle qu’elle se pratique en entreprise. En 2eA, durant une semaine, ils travaillent ainsi notamment au travers d’un serious game faisant appel au marketing, à la finance, à la stratégie, aux RH, etc… Ils en ressortent enrichis, ont appris à travailler ensemble, ont considéré leurs enseignements en situation.

Déborah Jeanpetit, étudiante à l’EM Strasbourg raconte sa vie de campus :

Ma vie d’étudiante à l’EM Strasbourg

Forte cohésion et bonne ambiance

Les travaux en cours à l’EM Strasbourg vont permettre de créer de nouveaux espaces en lien avec l’innovation pédagogique. Je travaille sur le projet « transformation par la pédagogie ». L’objectif est de conduire nos élèves à être flexibles, adaptables, à pousser leur capacité de réflexion ; ceci au sein de locaux favorisant la collaboration, la pédagogie inversée. La cohésion est aussi à l’honneur lors des EM Winter Games. Les étudiants partent une semaine avec des coachs sportifs pour développer leurs compétences douces au travers d’activités comme la course d’orientation.

La très bonne ambiance qui règne à l’EM Strasbourg est liée à sa dimension humaine. Tout le monde se connaît, les portes sont ouvertes. La communication est fluide. Il est très facile de travailler ensemble à une nouvelle idée.

EM Strasbourg

© Patrick Bogner

EM Strasbourg

© Patrick Bogner

© www.doan-photos

Une catapulte à humains dans la cour de l’école

Nos étudiants sont joyeux et imaginatifs surtout durant la campagne de reprise des associations et de BDE. Une année, ils avaient installé une sorte d’éjecteur dans la cour. Je voyais des élèves jaillir dans les airs devant la fenêtre de mon bureau !

Les lieux de convivialité sont le ciment de la communauté. Les étudiants ont leur cafeteria, gérée par une association. Les professeurs se retrouvent dans une salle, « la parenthèse », pour déjeuner, discuter. Dans ce lieu de convivialité, il est interdit de travailler.

Utiles !

Le grand oral de diplomation est un moment important du cursus. Nous retrouvons nos élèves de retour de stage, d’un double diplôme ou d’un séjour à l’étranger. Ils ont beaucoup changé, ce sont véritablement des adultes. Ils sont ravis de revenir à l’école et nous terminons la journée par un pot tous ensemble.

J’aime le moment solennel et symbolique de la remise des diplômes. Se dire que nos élèves sont prêts à se lancer dans la vie active, c’est formidable. Ils arrivent avec certaines ambitions, et au fil du temps, de leur cursus, de leurs stages, grâce à l’accompagnement individuel dans une école à taille humaine ; ils affinent leur projet, découvrent leurs points forts et points faibles. Ils grandissent et s’émancipent. Nous les amenons vers les opportunités. Le jour de la remise du diplôme, c’est l’accomplissement de notre mission. On se sent utiles !

La stratégie et les grands projets d’EM Strasbourg avec Herbert Castéran son DG

« Le savoir-devenir de nos diplômés est la préoccupation centrale d’EM Strasbourg »