Reconnue pour son audace, son innovation et sa transversalité, la « petite chaîne qui monte » est devenue un des premiers groupes médias français. La Direction Juridique, très orientée business, y accompagne les opérationnels dans leurs décisions stratégiques, comme nous l’explique Nathalie-Camille Martin (ASSAS, Avocat à la Cour), Directrice Juridique du groupe M6.

 

« Au-delà de l’aspect divertissement véhiculé par les chaînes de télévision et les radios, le secteur des médias est un environnement très réglementé » souligne Nathalie-Camille Martin, Directrice juridique du groupe M6. Avocate à la cour spécialisée en droit de la propriété intellectuelle, elle a rejoint le groupe M6 en 1995, pour ses valeurs et son sens du collectif : « M6 est une petite entreprise qui a bien grandi, mais qui a su conserver son caractère innovant et un très bon état d’esprit. On ressent fortement la fibre entrepreneuriale, les circuits de décision sont très courts, ce qui lui confère une grande réactivité ».

Une orientation très business

Séduite par les interactions étroites existant entre les différentes filiales du groupe, Nathalie-Camille Martin souligne le rôle très « business orienté » de la direction qu’elle chapeaute, qui représente une quarantaine de personnes au total. «Nous sommes garants du respect des réglementations par le Groupe notamment dans les nombreux contrats que nous négocions. Notre rôle est d’évaluer et limiter leniveau de risque de l’ensemble des decisions et opérations de nos activités. Par ailleurs, Nous gérons et traitons l’ensemble du pre-contentieux et contentieux du groupe ». Et de compléter: « Nous sommes là pour accompagner les opérationnels dans le développement du groupe. En participant aux différents comités stratégiques, nous faisons partie des paramètres de décision, mais aussi parfois, des contraintes » sourit-elle.

 L’impact des nouveaux usages

En pleine évolution comme de nombreux secteurs, la télévision et la radio sont  confrontées au développement des nouveaux usages. « La télé et la radio se regardent et s’ecoutent différemment, la technologie prend de plus en plus de place et les métiers se complexifient. L’impact sur les aspects juridiques et contractuels n’est pas négligeable » constate Nathalie-Camille Martin, avant de préciser : « Aujourd’hui, les juristes en média doivent avoir une réelle appétence technologique, afin de bien appréhender les problématiques que cette technologie génère. »

La data, un enjeu décisif

Le règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), en vigueur depuis le 25 mai, représente une évolution de taille pour notre secteur. « Passer d’un système de déclaration et d’autorisation auprès de la CNIL à un système de responsabilisation des acteurs via la demonstration du respect des règles des protections des données est un enjeu de taille. Le Data Protection Officer (DPO) nommé dans le cadre du RGPD est d’ailleurs un juriste du Groupe, ce qui prouve l’imbrication des enjeux ». Un exemple parmi d’autres de tremplin offert aux juristes du groupe, qui peuvent aussi prendre des responsabilités que ce soit en filiales ou en sein de la Direction du groupe.

Ses conseils aux jeunes juristes

  • être un bon généraliste, mais aussi un spécialiste
  • être ouvert d’esprit, entretenir et developper sa culture générale et économique
  • être curieux, bien comprendre le business model de l’entreprise
  • avoir le sens de l’engagement (professionnel ET sociétal)
  • oser s’exprimer, donner son avis, ne pas avoir peur de se tromper

Instant RH : Les jeunes diplômés sont bienvenus dans l’équipe juridique de M6 ! Nous prenons souvent des stagiaires, car cela nous permet de repérer les talents, que nous allons parfois rechercher après pour les recruter.

Contact : nmartin@m6.fr