HEC Paris annonce la création de partenariats internationaux privilégiés. Un développement en phase avec la stratégie globale de l’institution impulsée par son DG Peter Todd et visant toujours plus d’excellence, de diversité, de différenciation au service de la communauté et des partenaires d’HEC. Il a présenté le premier né de ces nouveaux partenariats en compagnie de ses directeurs de l’international, François Collin, et de l’école HEC, Eloïc Peyrache. HEC lance M2M, un programme conjoint de master avec les business schools des universités de Yale, de sciences et technologies de Hongkong (HKUST) et de la Fondation Getulio Vargas (FGV).

« Nous avons dépassé à la rentrée 2017 les 100 nationalités représentées sur le campus d’HEC Paris » annonce Peter Todd. Un seuil symbolique pour l’institution qui fait de l’excellence et de la diversité deux leviers prioritaires de son développement. « Notre ambition est de recruter les meilleurs étudiants et enseignants-chercheurs partout à travers le monde » confirme François Collin.

Eloïc Peyrache, Peter Todd et François Collin HEC

De g. à d. : Eloïc Peyrache, Peter Todd et François Collin

L’objectif final étant de « hisser HEC Paris parmi les 10 meilleures business schools mondiales », rappelle Peter Todd. HEC figure à ce jour dans le top 25 et sa faculté est déjà aux deux-tiers internationale.

Différenciation et approfondissement

Au-delà d’un recrutement au meilleur niveau, HEC s’appuie sur une stratégie de différenciation dans 3 domaines d’excellence : entrepreneuriat, transformation digitale et responsabilité sociale. Elle comporte également un volet d’approfondissement. « Nous approfondissons nos relations avec nos partenaires entreprises et académiques mondiaux » précise Peter Todd.

125, 25 et 5

François Collin décrit une stratégie de partenariats académiques en trois cercles : « nos 125 partenaires qui nous permettent de proposer à tous nos élèves une mobilité avec une réelle immersion en partant en petits groupes. Nos 25 partenaires pour les doubles diplômes pour le PGE et le MBA. Et les 5 partenaires privilégiés avec lesquels nous allons monter des programmes conjoints, créés et vendus ensemble, à l’image de notre programme phare et historique l’executive MBA Trium avec la Stern School of Business (NYU) et la LSE  ».

M2M : pour les futurs leaders du monde

Côté master, HEC cible des leaders dans leur région à l’image d’HEC en Europe. C’est ainsi qu’est né le programme M2M avec les business schools de Yale (Amérique du Nord), de HKUST (Asie) et de la FGV (Amérique du Sud).

« M2M porte nos marques respectives, est co-construit avec nos partenaires et nous recrutons ensemble les étudiants à travers le monde » explique Eloïc Peyrache. Les responsables tablent sur des promotions de 200 étudiants à travers le monde, dont une cinquantaine réalisant le cursus Yale/HEC, une quarantaine optant pour HKUST/HEC et une trentaine FGV/HEC ; auxquels s’ajouteront les étudiants ayant choisis les autres combinaisons bilatérales possibles sans passer par HEC.

« Si les attentes de nos élèves évoluent sur bien des points, une chose est ancrée depuis 15 ans : partir à l’international, analyse Eloïc Peyrache. Ils sont d’ailleurs plus de 40 % à débuter à l’étranger. Notre volonté est de couvrir le monde dans notre offre de mobilité, mais ils restent polarisés sur l’Asie et l’Amérique du Nord, d’où la réponse stratégique de cette nouvelle opportunité avec M2M. »

Parmi les futurs étudiants un petit nombre de Français issu des CPGE pourra postuler dès le concours d’entrée à HEC, et quelques d’élèves déjà en cursus pourront faire de même dès la rentrée 2018. La vocation de M2M est bien d’être un programme international avant tout, mais chaque institution membre pourra recruter en son sein. Les participants côtoieront ainsi les futurs décideurs du monde entier. « Nos services emploi/carrière et réseaux d’alumni respectifs seront mis au service des diplômés de M2M » insiste Peter Todd.

Des expertises complémentaires

Le programme débute à la rentrée 2018 et se déroule sur deux ans : un an dans l’institution d’origine et un an chez le partenaire. A HEC, les élèves suivront des cours du PGE. « Chaque établissement met en avant son expertise au sein de M2M, note Eloïc Peyrache. Les grands défis du monde pour Yale, les BRIC et le développement durable à FGV, le business en Asie à HKUST et l’entrepreneuriat et le digital à HEC. » Les promotions pourront suivre des électifs communs et coopérer sur des projets, à distance.

Deux diplômes de master à la clé

Le programme donnera lieu à l’obtention de deux diplômes de master de deux business schools sur deux continents. « A HEC nous délivrerons dans ce cadre le master du PGE » précise Eloïc Peyrache. Etre formé par des institutions de référence a un coût : l’année à HEC est fixée à 24 500 €, celle de Yale à 58 000 €, 34 000 € pour HKUST et 15 000€ pour la FGV. Peter Todd se veut rassurant sur la possibilité d’accéder à des bourses d’excellence pour ce programme sélectif.

« M2M possède une double vertu, conclut Peter Tod, nous offrons une nouvelle opportunité aux étudiants et il sera un vecteur de rayonnement de la marque HEC dans le monde. »

Envie d’un avant-goût des études à HEC ? C’est par ici :

Vis ma vie d’étudiante à HEC Paris