Jean-François Balaudé, président de l’Université Paris-Ouest Nanterre la Défense, devenue Université Paris Nanterre, dévoile sa stratégie pour les années à venir. Un plan d’action qui s’accompagne d’une nouvelle identité visuelle. Par Maximilien Arengi

 

Le président a donné sa nouvelle ligne pour le futur : du dynamisme, un environnement plus « vert » avec la création de bâtiments « éco-friendly », la création d’un réseau d’alumni. Il ne renonce pas au titre de Grande Université. Le président a aussi insisté sur le fait que « l’université fait partie de la métropole du Grand Paris en devenir ».

 

Rayonner à l’international

Jean-François Balaudé souhaite se tourner vers l’international et développer l’influence de l’université à l’étranger. Le président a même annoncé le dépôt d’une demande pour devenir membre du Campus Condorcet qui rassemble les meilleures universités dans le domaine des sciences humaines et sociales. Il souligne la volonté de porter les enjeux sociaux : « les SHS sont essentielles pour répondre aux défis de la société. Nous sommes prêts à répondre pleinement à ces questions. » Pour être être connu et reconnu en France comme à l’étranger l’université s’est dotée d’une nouvelle identité visuelle.

 

Un nouveau nom pour une meilleure visibilité

La stratégie de l’université passe par la création d’un nouveau nom plus simple : Université Paris Nanterre. C’est l’Université des possibles, une institution ouverte, effervescente et innovante, forte et indépendante, que promeut la nouvelle identité. « Ce nouveau visuel est le symbole de l’intellectuel qui sait se remettre en question », avec un objectif : cultiver « notre singularité et l’esprit qui caractérisent notre université » en créant un logo qui ne ressemble à aucun autre.