Groupe familial de courtiers en assurances mettant son expertise au service de clients aussi différents que l’ordre des notaires et le Syntec numérique, LSN Assurances a bien compris que la satisfaction de ses clients était directement liée à celle de ses collaborateurs. Continuer d’apprendre, se forger une expertise, entreprendre… le tout avec le sourire, voici ce que propose cette PME définitivement agile. Rencontre avec son CEO, Anne-Jacques de Dinechin (X 92)…

 

« Un collaborateur heureux et épanoui fait un client satisfait et fidèle » écrivez-vous sur votre site. Quelles valeurs LSN prône-t-elle qui rendent ainsi ses collaborateurs heureux ?

Petit groupe familial de courtiers en assurances, nous sommes spécialisés en responsabilité civile professionnelle, assurances et réassurances de biens et de personnes. A ce titre, nous accompagnons beaucoup d’entrepreneurs pour lesquels nous sommes un réel soutien. Dans ce cadre, nous disposons de trois atouts principaux pour rendre nos collaborateurs bien dans leur peau et dans leur tête.
D’abord, nous souhaitons qu’ils trouvent du sens dans leur mission. Je pense par exemple à cette startup étonnante développant des ordinateurs-radiateurs (les micro-processeurs comme source de chaleur, oui) qui ne trouvait aucune assurance adaptée : notre consultant était particulièrement heureux et fier d’avoir solutionné leur problème.
Ensuite, on ne cesse ici d’apprendre et de renforcer ses compétences. La diversité de nos clients, des notaires de France dont nous sommes le courtier historique jusqu’au Syntec numérique en passant par divers ONG et entreprises classiques nécessite de se forger une expertise pour chaque domaine.
Enfin, chacun passant plus de temps au travail que chez soi, notre PME à taille humaine, agile, proche et convaincue des vertus de la confiance, fait tout pour que les relations humaines (entre nous comme avec les clients) soient aussi respectueuses qu’attentives et donnent à chacun le sourire lorsqu’il rejoint nos bureaux.

Vous-même, en intégrant cet acteur majeur du courtage d’assurances, qu’est-ce qui vous y a impressionné ?

La fidélité des clients comme des collaborateurs de cette maison ancienne de bientôt 60 ans. Je suis en partie à ce poste pour transformer l’entreprise, ce qui implique forcément quelques prises de risques. Or, si nous sommes plus agiles que d’autres, nous sommes également plus fragiles et c’est notre culture interne, forte et incarnée qui consolide notre structure. En s’appuyant sur ces valeurs et principes qui représentent autant de fondations communes solides, nous parvenons à bousculer sereinement l’organisation en place pour lui faire intégrer d’indispensables évolutions.

En quoi LSN fait-elle partie de ces entreprises soucieuses de l’évolution de leurs collaborateurs ?

Difficile d’envisager des « carrières » dans une société de 230 personnes. Néanmoins, les PME offrent d’autres avantages : souplesse, créativité, esprit d’entreprise. Un X possédant quelques compétences dans notre domaine et qui soit capable de les adapter au business, ne manquera pas d’être ici confronté à de vraies opportunités qu’il ne tiendra qu’à lui de transformer en projet intraprenarial, puis, avec notre aide et celles d’un actionnaire (financeur) de créer son business et de tracer son propre chemin dans ce secteur où beaucoup reste à faire…

 Être Polytechnicien aujourd’hui

Gardez-vous de vos années à l’X un souvenir d’effervescence, de collaboration ou d’ouverture sur le monde ?
D’effervescence, surtout. Curieux et investi dans X projets, j’ai découvert le monde de l’entreprise qui m’a progressivement conduit à la direction d’une PME. La grande liberté d’action dont on y jouit y compense le stress éprouvé (CEO, mon humeur est devenue beaucoup plus cyclique, ai-je noté). Surtout, j’y mesure rapidement le résultat de mes actions et, qu’il soit source de déceptions ou de satisfactions, c’est très appréciable.

Repères : 40 M€ de CA – 230 collaborateurs

 

 

 

Contactez Anne-Jacques de Dinechin directement ici !

3 + 15 =