Pour tes études, tu as dû quitter le logement familial et trouver ton propre appartement pour être proche de ta fac ou de ton école. Quand tu auras trouvé l’appartement qui te convient, tu devras réaliser son état des lieux. « L’état des lieux ?! Mais qu’est-ce que c’est ? » C’est peut-être la question que tu t’es posée en lisant le début de l’article. Locat’me te donne ses conseils pour réaliser ton premier état des lieux en toute sérénité.

 

Qu’est-ce qu’un état des lieux ?

L’état des lieux est un contrat qui décrit précisément l’état du logement en location à l’entrée et à la sortie du locataire : il en existe donc deux, celui d’entrée et celui de sortie. Il doit être rédigé, daté et signé par le propriétaire et le locataire et décrit le logement pièce par pièce avec tous les équipements qu’il comporte. Doivent y être renseignés l’adresse du logement, la date du début de contrat de location,, les coordonnées du propriétaire et du locataire, le nombre de jeux de clés remis et enfin une description complète de l’état du logement.
Il faut toujours réaliser un état des lieux : si il n’existe pas, le logement est considéré comme en bon état.

Deux états des lieux sont réalisés et comparés afin de vérifier que le locataire a bien rempli ses obligations en ce qui concerne l’entretien de l’appartement. S’il faut réaliser des réparations, c’est grâce à ce document que l’on pourra déterminer si c’est le propriétaire ou le locataire qui doit engager des frais. Avant l’état des lieux
Avant de rédiger l’état des lieux, assure-toi que l’électricité est bien présente dans le logement : cela te permettra d’avoir un bon éclairage durant cette visite, d’éviter les oublis et de pouvoir également vérifier le bon fonctionnement des appareils électriques et de faire le relevé du compteur. De la même façon, vérifie que l’eau et le gaz sont fonctionnels.
Si il n’y a pas d’électricité dans le logement le jour de la rédaction de l’état des lieux, tu dois préciser sur le document que tu émets des réserves sur le fonctionnement de l’équipement électrique du logement pour éviter toute mauvaise surprise.

 

Pendant l’état des lieux

C’est plutôt simple : tout doit être passé en revue ! Il faut inspecter le logement de fond en comble. Sur le document que tu vas rédiger, il faut que tu décrives l’appartement avec précision, n’oublie aucune pièce : elles doivent toutes figurer sur l’état des lieux.
Dans chaque pièce, tu peux vérifier : l’état des sols, des murs, des plafonds et noter tous les défauts. Vérifie aussi l’état des fenêtres, vitres, volets, revêtements, peintures, portes et poignées. Surtout, n’hésite pas à ouvrir tous les placards, rangements, portes et fenêtres. Et si tu as la chance d’avoir un balcon, il faut aussi s’en préoccuper.Teste aussi le fonctionnement des prises, de l’éclairage et des appareils électriques mis à disposition Relève également les compteurs d’électricité, d’eau et de gaz.

 

 

Comment rédiger l’état des lieux ?

Lorsque tu rédigeras le document d’état des lieux, évite les termes vagues comme « correct » ou « en bon état » : il faut être très précis et tout signaler, même le moindre détail ! C’est une étape très importante dans ta vie de locataire et il ne faut pas la négliger. Pour exemple, si tu as oublié de préciser un défaut dans l’état des lieux et que des réparations sont nécessaires, c’est sur ton dépôt de garantie que l’on retirera les frais engagés et ce même si les défauts étaient présents avant ton arrivée, tout ça parce que l’état des lieux n’aura pas été assez précis. Un conseil pour réaliser l’état des lieux : prends ton temps !


N’hésite pas non plus à prendre des photos : elles peuvent être décisives en cas de litige avec le propriétaire. Et l’état des lieux de sortie ?
Il est réalisé de la même façon, en présence du propriétaire et du locataire. Toutes les pièces sont passées en revue une seconde fois puis on compare les deux documents rédigés afin de vérifier s’il y a eu des dégradations. Si c’est le cas, le montant des réparations est soustrait à ton dépôt de garantie versé en début de contrat. En revanche, si ces dégradations sont dues à l’usure du temps, les réparations seront à la charge du propriétaire.
Avant de rédiger l’état des lieux de sortie, remets le logement dans son état initial.

N’hésite pas à boucher les trous ou changer les joints si nécessaire. Tu as aussi la possibilité de faire un « pré-état des lieux », comme une sorte de répétition générale : si des dégradations sont remarquées, cela te laisse le temps de faire les réparations nécessaires avant le véritable état des lieux de sortie.

Si tu suis bien tous ces conseils, tu n’auras aucun mal à rédiger l’état des lieux de ton premier logement.

 

Patience et précision sont les maîtres mots pour un état des lieux réussi.