Le choc des titans ! Le 4 décembre 2017, l’Ecole Centrale de Lyon et l’Institut Paul Bocuse ont signé une convention de partenariat unique en son genre. Catherine Daumas, chef de projet du développement stratégique de l’Ecole Centrale de Lyon nous en dit plus sur les ambitions de Talents croisés.

 

Si ces deux établissements prestigieux ont déjà travaillé ensemble dans le passé sur un projet autour de la vulgarisation scientifique et de l’innovation culinaire, la convention qu’ils ont signée cette année officialise une relation résolument porteuse d’innovation. Assez naturel, de par leur proximité géographique et l’entente cordiale de leurs directeurs, ce partenariat d’un nouveau genre entre une école d’ingés et un spécialiste mondial de la formation en hospitality, foodservice et arts culinaires, s’articule autour de 4 grands axes.

Améliorer les services de restauration de Centrale Lyon

Faire rimer resto U et gastronomie : impossible n’est pas lyonnais ! Car c’est en partant d’une réflexion sur l’amélioration de l’offre de restauration universitaire que l’idée de ce partenariat a germée. « Si un resto U de grande qualité accroit bien sûr l’attractivité de notre école d’ingénieurs, cela représente aussi un terrain de jeu privilégié pour l’Institut dans son développement de formations en restauration collective », indique Catherine Daumas.

Développer une cuisine école sur le site de Centrale Lyon

Particulièrement ouverte aux disciplines connexes aux sciences dures comme les sciences humaines et sociales (SHS), Centrale Lyon voit également d’un très bon œil le développement d’une cuisine école « qui concilierait nos deux ADN dans un concept innovant ». Si les deux établissements sont encore en phase de brainstorming « la conception d’un laboratoire de cuisine avec une composante expérimentale » semble se profiler.

Collaborer pour valoriser la méthodologie autour de l’innovation pédagogique, de la créativité et du design thinking

« Centrale Lyon et l’Institut Paul Bocuse partagent la volonté de développer une pédagogie par le faire. Une méthodologie basée sur le learning by doing couplée à un engagement puissant en faveur de la créativité et de l’entrepreneuriat. Nous avons donc tout à gagner à échanger nos méthodes de travail autour de cette pédagogie. Pourquoi l’Institut n’utiliserait-il pas notre fab lab et notre imprimante 3D pour fabriquer du chocolat ? »

Réaliser des projets de recherche conjoints

Entre le centre de recherche de l’Institut et les six laboratoires de l’école d’ingénieurs, les passerelles sont plus que prometteuses ! A la croisée des compétences des deux institutions, des projets de recherche de R&D, drivés par Agnès Giboreau (directrice de recherche à l’Institut) et Jean Pierre Bertoglio (directeur de la recherche à Centrale Lyon), pourraient ainsi être voir le jour dans des champs ultra innovants. « Procédés de préparation culinaire, qualité de l’air, technologies et capteurs pour l’hôtellerie – restauration, computer science, données numériques et génie sensoriel, mais aussi SHS, marketing, comportements des consommateurs, tests au Living Lab…Le champ des possibles est très vaste ! », conclut Catherine Daumas.

Ce qu’en pensent les étudiants ?

« Ils sont évidemment séduits par la montée en gamme du restaurant universitaire. La marque Paul Bocuse est très puissante et ils ont les yeux qui brillent ! Quant aux autres projets encore en co-construction, ils ont hâte d’en savoir plus. »

Pour découvrir des opportunités dans les plus grandes entreprises et des témoignages de dirigeants inspirants, c’est par ici :

Delacre : succombez aux « guilty pleasure »

« Bienvenus dans une entreprise délicieusement régressive » assure Véronique Magro, Head of Controlling et reporting chez Delacre

Innovation et RSE, les arômes d’exception de Nespresso

L’innovation selon Nespresso ? Eclairage en mode robusta par Jean-Michel Cecconi directeur de l’open innovation et Clémence Nutini, responsable RSE chez le pro du café

[TUTO] Écolo même au bureau

. Et si, en plus de votre politique zéro déchet à la maison, vous vous mettiez au vert même au bureau ? Voici cinq gestes simples pour améliorer votre impact écologique au boulot.

Horus Pharma : une innovante affaire de famille

L’objectif d’Horus Pharma ? Recourir à la réalité augmentée pour faciliter le quotidien des patients et des médecins. Rencontre avec Claude Claret, DG et fondateur du laboratoire ophtalmologique

Faites le plein d’énergie chez ENGIE !

L’accès à une énergie durable, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, l’utilisation raisonnée des ressources… Voici les grands enjeux d’ENGIE pour devenir le leader mondial de la transition énergétique.

Petit Forestier : pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux !

Petit Forestier est une entreprise familiale où il est possible de progresser et de réaliser de beaux parcours professionnels estime Fréderic Vannson, son Directeur technique.

La valeur la plus importante pour BPCE ? Ses actifs… humains

Envie d’en savoir plus sur le métier de banquier en 2020 Marc Bonnemains vous présente le groupe BPCE de l’intérieur.

Nexter tire dans le mille

Nexter agit sur tous les fronts ! Innovation, transformation digitale, conquête de nouveaux marchés à l’export… Le point avec Sylvain Rousseau, (Sup’Aéro 93 HEC 2004) COO du leader de la défense terrestre

Mon métier c’est… RP

Attaché de presse, vous connaissez ? Mais les métiers des relations publiques (RP pour les intimes) ne s’arrêtent pas là. Métiers et qualités insoupçonnées, Stéphane Billiet, président de We agency et administrateur du Syndicat du Conseil en Relations Publiques décortique le mythe.

Airbus : devenez les futurs Pionniers !

« Venez négocier des contrats chez Airbus et vous serez les rois du monde ! » assure Christophe Mourey, Secrétaire Général de la Direction Commerciale chez Airbus