Série vidéo « Ils font avancer la recherche »Saison 6 – 1er  Épisode  avec l’Institut Pasteur et Sup’Biotech Sup’Biotech, l’école supérieure spécialisée en biotechnologies de IONIS Education Group, présente en partenariat avec l’Institut Pasteur, la série scientifique et éducative « Ils font avancer la recherche ». Le 1er  épisode de la 6e saison aborde le cas du virus  Ebola.

Le virus Ebola Le 1er épisode de la 6e saison est en ligne



Qu’est-ce que le virus Ebola ?

Le virus Ebola est responsable de fortes fièvres et d’hémorragies souvent mortelles pour l’Homme.
Fortement présent en Afrique, il se transmet à partir d’animaux souvent lors de la préparation de la « viande de brousse » (viande d’animaux sauvages), puis par transmission interhumaine, au contact direct avec des fluides corporels, le virus se propage.
La maladie à virus Ebola est apparue pour la première fois en 1976, à Yambuku, situé proche de la rivière éponyme.

Quels sont les traitements existants ?
Le virus Ebola ne dispose pas aujourd’hui de vaccin mais il est possible de se protéger en amont grâce à des équipements de protection.
Une fois la maladie contractée, il est préconisé de prendre un traitement symptomatique pour lutter contre les effets du virus.

Où en est la recherche aujourd’hui ?
L’Institut Pasteur travaille sur la mise au point d’un vaccin, de traitements et d’outils diagnostiques pour le dépistage de la maladie.
L’Institut Pasteur a créé une « Task force » et a, par ailleurs, développé des études sur les anticorps, la physiologie et la physiopathologie de l’infection.
La coordination, la présence, la surveillance et la recherche sur le terrain sont primordiales. L’Institut souhaite avoir des tests validés sur place, pour être plus proche des patients et plus rapide dans le résultat. L’objectif étant de trouver un vaccin efficace contre le virus Ebola.

En quoi les biotechnologies sont-elles indispensables dans les recherches ?
Les biotechnologies permettent d’approfondir la recherche et la connaissance, elles permettent de générer des témoins positifs et d’étudier le circuit viral, sans avoir à passer par les étapes dangereuses de culture du virus. Grâce aux biotechnologies, il est possible de décortiquer la réponse cellulaire de manière très fondamentale et ainsi de cibler les composants qui pourraient être antiviraux dans la cellule. Ces techniques permettent d’approfondir les connaissances pour réaliser notamment une preuve de concept de vaccin.

Pour Sup’Biotech, à l’initiative du projet, la production de cette série constitue une façon de soutenir l’Institut Pasteur, en créant avec lui de nouveaux outils de communication.
La réalisation de ces vidéos permet également d’accroître la culture scientifique de ses étudiants, en les amenant à approfondir leurs recherches sur les sujets présentés.
Grâce à cette collaboration, l’Institut Pasteur bénéficie de nouveaux outils de vulgarisation pour informer sur les thématiques de recherche de ses équipes.
Alors que près de 30% de son budget repose sur la générosité publique et les produits de son patrimoine, la communication sur les travaux menés dans ses laboratoires représente pour l’Institut Pasteur un enjeu important pour permettre au grand public de mieux comprendre l’utilisation qui est faite des dons.

 

Découvrir l’institut Pasteur En savoir plus sur Sup’Biotech