Deuxième groupe bancaire de l’hexagone, BPCE contribue à 20 % du financement de l’économie française et, avec ses 108 000 collaborateurs, est présent dans tous les métiers financiers en France et à l’étranger. Pour intégrer ce très grand groupe financier et y évoluer aisément, l’Inspection Générale constitue une voie très privilégiée. Entretien avec son Directeur, Géraud Brac de la Perrière (HEC Paris 77, ENA 83).

 

Qu’est-ce qui a motivé vos choix de carrière ?

J’ai démarré comme Inspecteur des Finances, après une formation à HEC et l’ENA. Bien qu’enthousiasmé par les missions qui m’étaient confiées, au plus près de la vie des administrations, j’ai préféré bifurquer vers la banque, que je considérais être « l’économie réelle », en rejoignant la salle des marchés de la Banque Indosuez. J’ai découvert un monde exaltant, au coeur des marchés financiers internationaux, caractérisé par sa grande adaptabilité dans un environnement en perpétuelle mutation. L’industrie bancaire française a toujours su maintenir un bon niveau de rentabilité et de croissance, et ce, malgré les crises financières, une réglementation de plus en plus lourde et la révolution digitale qu’elle accompagne ! J’ai rejoint BPCE en 2010, car ce groupe en construction me semblait détenir un immense potentiel, et son Président du Directoire, François Pérol, incarne une vision stratégique très claire et adaptée au contexte. Dans une organisation aussi vaste et décentralisée, l’Inspection Générale, garante ultime de la maîtrise des risques et de l’alignement des entités avec la stratégie globale, joue un rôle clé.

JDE N°78 p1-112

Comment s’articulent ses missions ?

Si le risque fait partie du métier de la bancassurance, il doit être maîtrisé et encadré. Dernière « ligne de défense du groupe », l’Inspection Générale exerce un contrôle périodique, s’assurant ainsi qu’aucune entité ne met en péril la santé du groupe. J’anime la filière Audit, qui compte 900 collaborateurs répartis dans chaque entité, y compris l’Inspection Générale proprement dite, 170 personnes, qui mènent des missions d’inspection approfondies par banque ou métier de 14 semaines, en équipe (5 à 12 inspecteurs avec 1 ou 2 chefs de mission). A travers ces revues du fonctionnement d’une entité et de sa maîtrise des risques, les jeunes que nous recrutons, découvrent tous nos métiers, de la banque de détail aux activités de marché, en passant par la gestion d’actifs et l’assurance, à Paris, mais aussi dans le reste de la France, où le groupe est très présent, ainsi qu’à l’étranger, notamment aux Etats-Unis, en Asie, en Afrique et dans le Pacifique.

« Le Top Management de BPCE attache une haute importance aux travaux de l’Inspection Générale et à ce que ses recommandations soient mises en oeuvre. »

 

Peut-on la qualifier de pépinière de talents ?

Tout à fait ! C’est d’ailleurs une de ses vocations. L’Inspection Générale, école de rigueur et de synthèse, offre une vision à la fois globale et concrète du groupe. Investissant beaucoup dans la formation, nous préparons nos inspecteurs dès leur arrivée via un parcours de 2 mois, mais consacrons également 2 semaines après chaque mission à des séminaires visant à améliorer leur technique et leur savoir être. Les inspecteurs sont confrontés directement au top management, à qui ils présentent eux-mêmes les conclusions de leur enquête. Lorsqu’ils se sentent prêt à évoluer dans le groupe au bout de 4 à 6 ans, ils peuvent activer l’important réseau qu’ils ont constitué au travers de leurs missions, profitant par ailleurs d’un accompagnement personnalisé des Ressources Humaines. L’Inspection Générale est un véritable incubateur de talents !

JDE N°78 p1-112

 

L’Inspection Générale, c’est pour qui ?

Nous recrutons une trentaine d’inspecteurs généralistes chaque année, en combinant concours et approche directe parmi les jeunes diplômés des grandes écoles de commerce et d’ingénieurs et des universités comme Dauphine. Nous proposons également une douzaine de places par approche directe pour des profils ingénieurs dans les fonctions d’audit informatique et quantitatif. 3 raisons de rejoindre l’Inspection Générale BPCE : • 4 à 6 semaines de formation par an en plus des 2 mois à l’entrée • acquisition d’une connaissance « terrain » de BPCE et de ses métiers, par la diversité des missions • les opportunités offertes par un groupe décentralisé en mutation rapide

 

AM.

Contact : geraud.bracdelaperriere@bpce.fr