Issue la fusion de Telecom Lille et de l’École Supérieure des Mines de Douai, IMT Lille Douai prépare le lancement de son nouveau cursus ingénieurs unique pour la rentrée 2018. Il est articulé autour de quatre thèmes forts : sciences et technologie, énergétique et environnement, matériaux et structures, et procédés pour l’industrie et les services. L’ambition : placer l’étudiant au centre de son parcours. Alain Schmitt, directeur de IMT Lille Douai, nous explique tout.

 

IMT Lille Douai

Alain Schmitt © IMT Lille Douai

 

IMT Lille Douai veut devenir un acteur de référence dans la formation d’ingénieurs. Pour ce faire, l’école a mis en place un système d’électifs pour offrir aux élèves la possibilité de construire eux-mêmes leur parcours. « Nous voulons former des ingénieurs généralistes à forte imprégnation numérique, disposant d’un large choix d’approfondissements en cycle Master. Nous voulons qu’ils soient acteurs du développement de leur entreprise et créatifs, mais aussi, et surtout citoyens du Monde. »

 

Former les ingénieurs 2030

Pour proposer sa nouvelle offre de formation et préparer ses étudiants au futur, IMT Lille Douai s’est inspiré du portrait de l’ingénieur 2030 dressé par l’Institut Mines-Télécom. « L’étude identifiait 3 changements majeurs dans les compétences des ingénieurs de demain. La mondialisation a apporté des mutations numériques et écologiques. Ensuite, une horizontalisation de l’approche hiérarchique dans les entreprises. Enfin, l’hybridation des cultures économiques, techniques et sociétales. »

L’IMT forme les technologues du 21ème siècle

Au cœur de son nouveau cursus visé par la CTI, l’école forme ses étudiants aux 4 compétences cruciales dans un monde en constant changement : l’ingéniosité et l’entrepreneuriat, l’agilité, l’expertise et l’influence.

« Nous dotons nos élèves de capacités créatrices importantes dans le monde de l’emploi aujourd’hui. Nous leur apprenons également à être des chefs d’équipes et à appliquer un management souple adapté aux nouvelles organisations dans les entreprises. Ce management-coaching est appliqué dans l’école, puisque nous avons formé nos professeurs à être des chefs d’équipes plus que des chefs d’ateliers. » Cette nouvelle offre sera proposée dès la rentrée 2018, cependant, l’école étudie la possibilité de faire bénéficier de certains de ces avantages aux promotions précédentes.

L’apprentissage à l’honneur

IMT Lille Douai met également un point d’honneur à former ses étudiants par l’apprentissage. L’école compte aujourd’hui 1 900 étudiants en parcours généralistes et 450 apprentis. L’établissement propose 4 formations en apprentissage en :

  • Génie industriel
  • Plasturgie
  • Infrastructures ferroviaires
  • Télécoms et Informatique

IMT Lille Douai prépare l’ouverture pour l’an prochain d’une 5e formation en apprentissage en énergétique avec la CCI de Dunkerque. Cette nouvelle offre entend répondre aux besoins émergents en matière d’écologie et d’environnement.

Objectif international

L’école souhaite également renforcer sa dimension internationale. « Aujourd’hui, de nombreux étudiants internationaux nous rejoignent post-bac et nous avons un très bon taux de mobilité puisque 100 % de nos étudiants effectuent 6 mois à l’étranger et près de la moitié réalisent une année complète. Nous voulons lancer notre International Graduate School IMT Lille Douai. Le projet est de mettre en place des Mastères Spécialisés® de la CGE entièrement en anglais dans nos domaines de spécialité. Ces programmes internationaux seront également visés par le ministère de l’Enseignement supérieur. »

Cette nouvelle offre s’accompagne d’une volonté d’être visible et reconnu à l’international. IMT Lille Douai a noué des partenariats prestigieux dans près de 16 pays, dont le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Italie, l’Estonie, la Pologne, la Chine ou encore la Russie.

Rassembler : l’objectif d’Alain Schmitt, nouveau directeur d’IMT Lille-Douai

 

Pour découvrir des opportunités dans les plus grandes entreprises et des témoignages de dirigeants inspirants, c’est par ici :

Lallemand met aussi le talent en culture

Delphine Le Compès-Andro, DRH chez Lallemand incite les jeunes talents à découvrir une entreprise où les opportunités métiers sont infinies

Chez CBo Territoria, c’est « act like a lady, think like a boss »

50 % de femmes et 50 % d’hommes dans les équipes du géant de l’immobilier réunionnais. Trois femmes témoignent.

Prysmian : connecter les hommes

Leader mondial des câbles, Prysmian mise sur l’innovation de ses ingénieurs R&D, dont fait partie David Boivin, South Europe Connectivity – Telecom Engineering Manager.

Sous le capot de Club Identicar

Le moteur de ce club auto : la bienveillance, le collaboratif et la quête du bonheur au travail ! Une façon de travailler qui lui a fait remporter le prix HappyAtWork 2019.

STEP UP : Laissez vous coacher !

« Bienvenus dans une entreprise qui fait de l’Individu le premier vecteur de performance » assure Jérémie Cador, Directeur de l’Agence STEP UP de Marseille

Pourquoi rejoindre Total ?

Engagé dans la transition énergétique, Total s’est donné l’ambition d’être la major de l’énergie responsable en garantissant une énergie disponible, abordable et propre.

Avec SOAT, cap sur l’expertise, l’agilité et l’intelligence collective

SOAT offre des opportunités et des perspectives d’évolution passionnantes aux diplômés de CentraleSupélec

Avec CENEXI, attrapez le virus de la pharmacie !

L’industrie pharmaceutique offre aux jeunes diplômés un large panel de métiers explique Alexis Paul (Université Paris Descartes 2000), Directeur Business Development et Pharmacien responsable de CENEXI.

Plein gaz sur l’énergie verte avec GRDF !

GRDF entame sa mue. Avec son nouveau plan Vert l’Avenir, le groupe entend produire du gaz 100 % green dans les prochaines années. Un pari ambitieux sur lequel travaille Arnaud Bousquet

Nexter : votre nouveau QG

Gwenaël Dirou, Responsable Ventes France de Nexter, vous donne de bonnes raisons de rejoindre le leader français de la défense terrestre.