L’ICN Business School diplôme les managers qui évolueront dans une entreprise complètement disruptée. Sa Directrice, Florence Legros, est drivée par une question : comment former des étudiants à affronter ce monde transformé, dans lequel les métiers et les compétences évoluent constamment ? Elle nous dévoile les 5 clés sur lesquelles elle travaille dans sa business school.

 

#1 L’agilité

Florence Legros, Directrice de l’ICN Business School © ICN Business School

Cette qualité est essentielle pour relever les défis de demain. Pour la business school, l’agilité passe par la rencontre et l’expérience. « La souplesse d’esprit permet d’affronter tous les enjeux d’une grande société. Nous l’avons vu avec la révolution numérique. Pour développer cette qualité, nous essayons de multiplier les expériences au cœur de nos campus, mais aussi avec les écoles d’arts et d’ingénieurs présentes sur le campus ARTEM. »

#2 L’international

L’international fait partie intégrante des parcours des étudiants et des managers. Un constat que tire aujourd’hui l’ICN Business School dont près de 40 % des diplômés travaillent à l’étranger. Ce désir d’international se traduit donc naturellement dans les ambitions de l’école qui veut former des élèves résolument ouverts sur le monde. « Depuis 15 ans, les étudiants sont plus mobiles que jamais. Fini Erasmus, désormais, ils n’hésitent plus à passer leur master à l’étranger. Cette aspiration est de plus en plus forte chez nos élèves. Pour y répondre, nous nouons des partenariats et construisons des doubles diplômes avec plusieurs grandes écoles et universités à travers le monde. »

#3 L’interculturalité

Cette notion est très importante à l’ICN Business School. Comme l’explique Florence Legros, « les managers sont amenés à travailler avec des collaborateurs aux profils très différents. » Ainsi, elle met à profit la proximité d’une école d’art et d’une école d’ingénieurs pour développer de nombreux projets communs. En plus de l’ouverture sur le monde, c’est donc une ouverture sur l’autre que propose l’établissement. « Nous avons une collaboratrice dédiée à la pédagogie et à l’esprit ARTEM. Avec elle, nous permettons à nos élèves de confronter leurs idées à celles des étudiants d’autres écoles au travers de projets communs. Nous offrons également la possibilité de prendre des options dans les établissements de l’Alliance ARTEM et avons coconstruit avec les autres écoles un MSc in Luxury and Design Management. »

 #4 Le numérique

Managers, ingénieurs : même combat ! Les compétences en matière de digital sont devenues incontournables au sein des entreprises. Au-delà de la technique, cette vague numérique a bouleversé les postures et les modes de travail. C’est pourquoi l’ICN Business School veut former des managers plus conscients des problématiques éthiques. « Nous avons ouvert un MSc Management Numérique. L’objectif du programme : remettre de l’humain au cœur de la transformation digitale. Nous travaillons donc sur la gestion des ressources humaines, mais aussi sur les questions d’éthique en matière d’utilisation des données personnelles. »

#5 La qualité du diplôme

Pour se faire une place dans ce monde en constant mouvement, les étudiants sont très vigilants à la qualité du diplôme délivré par leur école. ICN Business School, propose ainsi les enseignements les plus pointus en matière de management à l’image du MSc management numérique ou du MSc in finance, insurance and risk management. Mais pour l’établissement, le prochain défi est la triple accréditation : AACSB, EQUIS, AMBA. Un important défi qui se traduit par un accompagnement encore plus poussé des étudiants et un recrutement de professeurs de très haut niveau. De quoi former les champions de l’économie de demain !

Le saviez-vous ? ICN Business School a déménagé à Nancy ARTEM en 2017. L’objectif de ce campus ? Créer une alliance qui rassemble la business school, l’école d’ingénieurs IMT Mines Nancy et l’École Nationale Supérieure d’Arts et de Design de Nancy. Formation, projets… Une véritable mise en commun des moyens est déployée pour former des managers toujours plus agiles.

Kit du futur décideur à l’attention du jeune ingénieur

Face à l’émergence d’un ingénieur qui travaille en mode projet et 100 % collaboratif quels sont les trucs et astuces pour transformer un diplômé de CentraleSupélec en décideur hors pair ?

Les écoles d’ingés déconstruisent les préjugés

Sensibilisation des lycéennes, meilleure orientation et valorisation des parcours de femmes scientifiques, les écoles d’ingénieurs progressent en matière de mixité. Décryptage

Prysmian : connecter les hommes

Leader mondial des câbles, Prysmian mise sur l’innovation de ses ingénieurs R&D, dont fait partie David Boivin, South Europe Connectivity – Telecom Engineering Manager.

Sous le capot de Club Identicar

Le moteur de ce club auto : la bienveillance, le collaboratif et la quête du bonheur au travail ! Une façon de travailler qui lui a fait remporter le prix HappyAtWork 2019.

[Premier emploi] Diplômé de CentraleSupélec, je vais où ?

Plutôt tradis ou fans d’innovations de rupture ? Secteurs, domaines, métiers : coup de projecteur sur les les opportunités à ne pas rater pour un ingénieur CentraleSupélec

Une bonne année pour l’emploi des ingés !

Le quasi plein emploi chez les ingénieurs, ce n’est pas une fake news. La preuve dans la dernière enquête menée par Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF).

Recrutement, intégration, parcours : comment matcher avec les attentes des jeunes ingés ?

Digital, industrie, société, environnement ou énergie : l’heure est à la révolution. Dans une France qui a besoin d’ingénieurs, quels sont les tips pour recruter les perles rares

STEP UP : Laissez vous coacher !

« Bienvenus dans une entreprise qui fait de l’Individu le premier vecteur de performance » assure Jérémie Cador, Directeur de l’Agence STEP UP de Marseille

Pourquoi rejoindre Total ?

Engagé dans la transition énergétique, Total s’est donné l’ambition d’être la major de l’énergie responsable en garantissant une énergie disponible, abordable et propre.

Avec SOAT, cap sur l’expertise, l’agilité et l’intelligence collective

SOAT offre des opportunités et des perspectives d’évolution passionnantes aux diplômés de CentraleSupélec