Lundi 3 décembre 2018, ISC Paris a présenté ses actualités sous le chapiteau du Cirque d’Hiver. L’école de commerce a profité du show caritatif d’une de ses entreprises étudiantes, Human ISC, pour dévoiler ses nouveaux projets et ses prochains défis.

 

Pierre Barreaud

Learning by doing : c’est l’ADN d’ISC Paris. La preuve en est avec son écosystème d’entreprises étudiantes. « Les étudiants ont besoin de devenir acteurs de leur formation car c’est le meilleur moyen d’ancrer le savoir », affirme Pierre Barreaud, directeur des entreprises étudiantes. Entreprendre pour apprendre. Une identité que l’ISC compte bien déployer à travers ses projets de développement. Le point sur les principales nouveautés de la rentrée 2018.

Un nouveau campus à Orléans

C’est une première. ISC Paris se laisse tenter par la province et souhaite s’implanter sur le territoire orléanais. En effet, suite à un appel à manifestation d’intérêt organisé par la ville d’Orléans, l’école parisienne a été retenue pour ouvrir un campus dès septembre 2019 aux étudiants en Bachelor. A terme, un programme MSc et la formation Executive devraient compléter l’offre pédagogique.

« Nous souhaitons transposer notre savoir-faire dans des villes en région à haut potentiel, trop souvent sous-estimées » – Henry Buzy-Cazaux, directeur général d’ISC Paris

Adhésion à Atout+3

En septembre 2018, ISC Paris a rejoint Atout+3 pour la campagne de recrutement 2018/2019. L’entrée au programme Bachelor s’effectuera donc désormais via cette banque d’épreuves. « Nous nous sommes reconnus dans les exigences, les valeurs et l’attachement à la qualité dont font preuve les autres écoles membres », justifie le directeur général. Autre avantage : une forte visibilité auprès des candidats au cycle Bachelor. Face à Parcoursup, Atout+3 est une grille de lecture alternative pour aider les bacheliers à s’orienter.

Henry Buzy-Cazaux

Cap sur l’alternance

« Un amortisseur social et un levier d’employabilité », c’est ainsi qu’Henry Buzy-Cazaux définit l’alternance. Jusqu’à présent, ISC Paris n’avait pas fait de l’alternance un de ses points forts. Mais ça c’était avant ! Aujourd’hui, entreprises ou étudiants sont très demandeurs. « Outre l’envie de se lancer dans la vie active, l’alternance peut pallier aux coûts de scolarité assez élevés qui freinent certains étudiants. » La troisième année du programme Bachelor connaît donc sa première classe en alternance : 22 alternants sur 51 étudiants. Ainsi que dans le PGE : 92 alternants sur 250 étudiants.

Nouveaux cours de philosophie

Oui, ISC Paris enseigne dorénavant la philosophie pour former des managers responsables et lucides. Sur un semestre, les étudiants des premières années des deux cycles Bachelor et Programme Grande Ecole bénéficieront des cours de Claude Obadia, agrégé des universités, docteur et auteur. L’être, la différence, l’altérité, le désir, le respect, le pouvoir … « Être formateur de conscience et pas seulement transmetteur de compétences », considère le dean. Pierre Barreaud ajoute que le but n’est pas de « devenir un clone » mais de comprendre que « tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais » pour reprendre les mots de Xavier Dolan, célèbre réalisateur. Dream, dare, do.

Le professionnalisme au service du cœur

Human ISC, c’est 25 ans d’actions humanitaires de proximité. Chaque année, l’association d’ISC Paris organise son fameux Human Comedy Club, le plus grand stand-up caritatif étudiant de France. Pour la 12ème édition, étaient de la partie Chinois Marrant, Donel Jack’sman, Fary, Farid Chamekh, Rémi Boyes, Jason Brokerss, Paul Séré, Haroun, Roman Frayssinet et Laura Domenge. Tous bénévoles ! Devant 1 800 spectateurs au Cirque d’Hiver, ils ont performé pour récolter assez de fonds pour emmener les enfants de foyer en vacances et continuer les actions solidaires tout au long de l’année.

Rire pour la bonne cause

« Cet évènement est ma plus grande fierté car il représente des mois de travail longs et éprouvants mais aujourd’hui la salle est comble et c’est ma plus belle récompense », confie Réjane Moukoko, étudiante et présidente de Human ISC. En backstage, près de 80 étudiants participaient au bon déroulement de l’évènement. Ils ont tout organisé seuls, avec tout de même le soutien du personnel de l’école. Pour la présidente de l’entreprise étudiante, c’est un stress important jusqu’au dernier moment. « Il y a une grosse pression car ce sont de grands artistes et on doit se comporter en professionnels. » Alors que le rideau est à peine tombé, des étoiles plein les yeux, ils doivent déjà penser à celui de 2019. Beaucoup d’implication, mais beaucoup de satisfaction.