Communiqué de presse:

L’assemblée des directeurs du réseau Polytech s’est prononcée à l’unanimité en faveur de l’entrée de l’ESSTIN comme 14e école membre du réseau Polytech.

Aboutissement d’un processus engagé depuis plusieurs années, l’ESSTIN (Ecole Supérieure des Sciences et Technologies de l’Ingénieur de Nancy) deviendra école membre du réseau à compter du 1er janvier 2017 et prendra le nom de Polytech Nancy à compter du 1er février 2017, après le vote du Conseil d’Administration de l’Université de Lorraine du 31 janvier sur les statuts modifiés de l’école.

 

En septembre 2014, l’ESSTIN est devenue école associée au réseau Polytech. A ce titre, le réseau a accompagné l’école pour l’adaptation de son organisation et de son schéma de formation aux standards Polytech, suivant les principes de la charte et du règlement intérieur du réseau. La nouvelle maquette pédagogique, intégrant notamment les deux premières années du parcours des écoles d’ingénieurs Polytech (PeiP) et le choix de plusieurs spécialités de diplômes pour les trois années du cycle ingénieur, ont été adoptés par les différentes instances de l’Université de Lorraine (conseil de l’ESSTIN, collégium Lorraine-INP, CA de l’Université de Lorraine). Cette maquette a été présentée dans le dossier d’habilitation par la CTI lors de la campagne périodique 2016. Elle a reçu un avis favorable en décembre 2016.

 

Les 4 nouvelles spécialités accréditées qui seront proposées aux nouveaux entrants à partir de la rentrée prochaine sont :

  •  Energie, Mécanique, Matériaux et Environnement
  • Management opérationnel, Maintenance et Maîtrise des risques
  •  Ingénierie de l’Information et des Systèmes
  • Internet Industriel (formation par apprentissage)

 

Désormais, Polytech Nancy partagera l’ensemble des procédures et des programmes du réseau Polytech, notamment l’ensemble des procédures d’admission des élèves à

partir de la rentrée 2017, les mobilités inter-écoles, la communication externe, le règlement des études du réseau, les programmes de mobilité internationale, les relations avec les partenaires industriels, le réseau d’anciens élèves, les évènements inter-écoles, etc

 

Avec cette 14e école membre, le réseau Polytech étend ainsi son offre de formation dans le nord-est de la France. Ceci confirme son positionnement de premier réseau français des écoles d’ingénieurs polytechniques des universités. Plus largement, le réseau Polytech renforce sa place d’acteur dans la formation des ingénieurs en France avec désormais près de 15 000 élèves en formation ingénieur et un effectif global qui dépassera 16 000 étudiants dans les écoles Polytech.

 

 

A propos du réseau :

Le réseau Polytech rassemble donc aujourd’hui 14 écoles d’ingénieurs universitaires et une école associée qui relèvent du Service Public de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ; leurs diplômes sont habilités par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI).

Au sein de leur université de rattachement, les écoles du réseau Polytech développent un modèle original de formation des ingénieurs « à la française ». Le modèle Polytech est aujourd’hui reconnu, à la fois par les entreprises, par les élèves qui identifient la marque Polytech dans un paysage complexe, et par les tutelles locales et nationales qui citent l’exemple du réseau en matière de succès des formations d’ingénieurs en réseau. Les écoles Polytech disposent d’une organisation, conforme aux standards internationaux, de « facultés » d’ingénierie au sein d’ensembles universitaires et d’un adossement à des laboratoires de recherche de premier plan. Elles ont aussi démontré leur capacité à travailler conjointement pour réussir des actions d’envergure, par exemple :

  • le concours Geipi Polytech, 1er concours post bac par le nombre de candidats ;
  • le PeiP (Parcours des écoles d’ingénieurs Polytech) ;
  • le programme AVOSTTI (dans le cadre des IDEFI) ;
  • la réorientation pour les PACES en partenariat avec les UFR de santé ;
  • le recrutement des bacheliers STI2D en partenariat avec les IUT.

 

Les 14 écoles du réseau Polytech, avec leur expérience du travail collaboratif depuis près de quinze ans, leurs pratiques communes, la définition et la mise en pratique de standards pédagogiques communs, sont bien placées pour porter des formations d’ingénieurs innovantes, inscrites dans un environnement socio-économique complexe et mondialisé.