Dossier Aviron

 

« C’était un dimanche matin, tout était calme et puis, soudain, on a vu des rameurs arriver sur les quais de Seine… », Alexandre Gallou, président du club aviron d’HEC.

Aux pieds de la Tour Eiffel
Co-organisées par les clubs aviron d’HEC et d’ESCP Europe avec le soutien de la CCIP, et en partenariat avec -entre autres- GDF SUEZ, SUEZ ENVIRONNEMENT, et la BPCE, les Régates en Seine représentent la plus grande compétition d’aviron sur la Seine, dans l’esprit des célèbres rencontres entre les universités britanniques d’Oxford et Cambridge. Elle rassemble entre 16 et 18 bateaux d’étudiants issus des plus grandes écoles et universités françaises et sélectionnés en fonction de leurs résultats aux compétitions universitaires d’aviron. Chaque année, de jeunes étrangers sont également conviés, originaires de Cambridge en 2011 et probablement d’Oxford en 2012. « Les étudiants se rencontrent le premier dimanche de juin, entre le pont Bir Hakeim et le pont de l’Alma », explique Patrick Patureau, directeur des sports à HEC. Il rappelle que les Régates en Seine 2012 aura lieu le 3 juin, au lendemain du célèbre Challenge du « Monde des Grandes Ecoles et des Universités » organisé au stade Charléty. L’idée serait donc de permettre aux étudiants étrangers de faire un deux-en-un en participant aux deux événements.

« L’année dernière,
à la fin, l’équipe d’ESCP Europe -qui avait gagné- a jeté sa barreuse dans l’eau. C’est la tradition en aviron. Mais la Seine étant d’une qualité terrible, je crois qu’elle s’en est sortie avec deux semaines de plaques rouges sur le corps ! (rires) »
Alexandre Gallou

 

Embargo sur la Seine
Ce qui fait l’originalité de cet événement ? « Le cadre évidemment », répond du tac au tac Alexandre Gallou, président du club aviron d’HEC «parce que c’est la seule compétition nautique de toute l’année pour laquelle on barre la Seine et pour laquelle le trafic fluvial est interrompu pendant deux heures. Et puis, c’est la dernière compétition de saison qui s’étale de mi-mars jusqu’à début juin. C’est un peu la fin de trois mois de folie où l’on s’amuse beaucoup, on rencontre des gens, on forge de solides amitiés. » Patrick Patureau, de son côté, met l’accent sur l’ampleur qu’a pris l’événement au fil des éditions. « D’année en année, on a de plus en plus de monde. A la création, c’était intime. Il y avait juste les rameurs et leur famille. (rires) Aujourd’hui, il y a plus de 500-600 personnes qui regardent la course sur le pont de l’Alma. La distance est assez courte donc il y a du public, du spectacle. Il n’y a pas de temps mort pendant deux heures. »

 

Quelles sont les valeurs que prône Régates en Seine ?
Alexandre Gallou : « Ce sont les valeurs de l’aviron : l’esprit d’équipe, le dépassement de soi, la dimension collective, le perfectionnisme, le respect de l’adversaire. »
Philippe Lazzarotto : « Des valeurs d’engagement, de compétition et de performance, mais aussi d’équipe, de cohésion, de développement durable. »
Patrick Patureau : « L’émotion d’équipe, avec cette belle image, c’est qu’on rame tous dans le même sens, même si c’est en arrière ! (rires) Et puis l’aviron c’est l’endurance, la persévérance. »

 

Le mot de GDF SUEZ et SUEZ ENVIRONNEMENT, partenaires de l’événement depuis 3 ans
« L’idée de départ, c’est notre partenariat historique avec le bureau des sports d’HEC, de Centrale Paris et d’ESCP Europe », raconte Philippe Lazzarotto, responsable relations grandes écoles et universités de GDF SUEZ. « Dans le cadre de cette collaboration, ce sont les écoles et la CCIP qui sont venues nous voir pour nous dire : « Nous avons un superbe événement et il nous faudrait un partenaire pour pouvoir le faire vivre. » Nous nous sommes rencontrés, ils nous ont présenté l’événement et cela nous a donné envie de les soutenir. Satisfaits, trois ans plus tard ? « Visuellement, c’est un superbe spectacle ! Pour ma part, je suis heureux qu’on puisse soutenir les Régates en Seine. Le retour de la part des étudiants qui participent est vraiment positif et cela suscite beaucoup d’intérêt chez les passants.»

 

Claire Bouleau
Twitter @ClaireBouleau

 

Plus d’infos sur
www.regates-en-seine.fr