La cérémonie qui s’est tenue le 21 janvier à la Maison des Arts et Métiers avait précisément un double objectif. D’une part, honorer les ingénieurs inventeurs qui ont su associer l’innovation technologique, l’acuité et la pertinence industrielle et commerciale. Et d’autre part, mettre en lumière les jeunes ingénieurs entrepreneurs, promouvoir et favoriser la création d’entreprises technologiques innovantes.

Zoom sur les jeunes entrepreneurs récompensés par le prix Norbert Ségard

Les trois lauréats du concours sont :
-Elise Demange (1ère ex-aequo): Docteur en Sciences cette jeune femme a fondée l’entreprise Celenys qui s’intéresse aux propriétés des cellules souches. En effet, Elise Demange propose une culture in vitro des cellules souches en trois dimensions. On s’attend donc rapidement à une véritable révolution de la médecine régénératrice grâce à la mise en lumière de ces procédés authentiques.
-Cyril Clopet (1er ex-aequo): Ingénieur en Mécanique et Micro-techniques, Cyril Clopet est à la tête de la start up Varia Power, qui s’apprête à commercialiser son prototype : le variateur mécanique haute performance. Sa stratégie de développement consiste d’abord à s’implanter dans le marché des vélos, pour ensuite intégrer celui du milieu sportif haut-de-gamme, avant d’envahir le marché tant convoité des voitures.
-Nicolas Volle (3ème): Cet Ingénieur et Docteur en Chimie réinvente le pigment. Il fonde la société PIGM’AZUR qui introduit sur le marché des pigments naturels, respectueux de l’environnement et de la santé. L’objectif est d’intégrer ces nouveaux pigments dans les industries cosmétiques, de peinture, papèterie…

Le Prix Marius Lavet rend hommage aux inventeurs du monde de demain

Au cours de cette cérémonie, l’innovation a pris successivement le visage de :
– Bernard Didier (1er ex-aequo) : Directeur Général adjoint de la société Morpho, chercheur en informatique, connu pour ses innovations dans le domaine de l’identification biométrique. Ce chercheur a révolutionné la police scientifique, et s’impose comme leader mondial en matière de système d’identification d’empreintes.
– Bruno Maisonnier (1er ex-aequo) : Ingénieur des Télécommunications, fondateur d’Aldebaran Robotics, récompensé pour les innovations qui font aujourd’hui de sa société le leader mondial dans le secteur de la robotique. Il s’agit plus précisément de robots domestiques dans une optique d’aide à la personne. Dans un premier temps, l’enjeu est de commencer par conquérir des marchés de niche, pour à terme développer des robots grand public.
– René Chelle (3ème) : Ingénieur en Génie Chimique, précurseur en Biotechnologies, fondateur de la société AB7, pour ses innovations dans l’utilisation des polymères actifs (médicaments, environnement, …).

Les discours et remerciements prononcés par chacun des lauréats ont laissé transparaître leur esprit créatif, leur optimisme et un enthousiasme très communicatif. Cet échange a fait de cette remise des prix un moment fort et stimulant. On se retrouve plongé dans un univers où « la clé de la réussite est la passion et l’absence de doute raisonné » (Bernard Didier), et l’on en ressort avec la conviction que la création d’entreprise et l’innovation sont de véritables actes de foi.