Philippe Thomas, Docteur en Sciences de Gestion, ESCP Europe

En dépit de l’attractivité conséquente de la City de Londres, les autres places financières européennes n’en sont pas moins dynamiques et intéressantes. A cette occasion, Philippe Thomas, professeur de finance sur le campus Paris d’ESCP Europe, présente à Finance Grandes Ecoles un panorama des postes proposés sur les places financières européennes et leurs intérêts respectifs.

« Paris et Francfort : Londres en plus petit »

L’activité des institutions financières se concentrant uniquement sur les opérations financières domestiques, les candidats trouveront à Paris et à Francfort des offres d’emploi dans l’ensemble des fonctions financières représentées à Londres, mais dans une moindre mesure. Le statut social et la sécurité de l’emploi y sont jugés meilleurs qu’à Londres. Et, en termes de culture d’entreprise, il s’agit d’un cadre plus intime, une banque à taille humaine où il est possible de connaître l’ensemble des collaborateurs de son organisation. Aussi, les banques françaises et allemandes étant des banques universelles, une évolution vers l’ensemble des métiers à l’instar des fonctions commerciales est assurément possible.

« Genève : une place financière à nouveau dynamique »

Ce n’est pas sans ignorer le dynamisme de Genève qui redéveloppe son activité de finance de marché, qui par le passé avait été massivement transférée vers la City. En effet, face aux nouvelles régulations britanniques et à la réforme fiscale sur les hauts revenus, Genève en profite pour inviter les grandes banques d’investissement à relocaliser leurs activités de finance de marché sur le territoire suisse. Les arguments fiscaux incitent également les fonds d’investissements à déplacer certaines divisions à Genève ou au Luxembourg. A Genève, les opportunités en finance de marché et traditionnellement en gestion privée bénéficient de ce dynamisme, de même pour les emplois proposés au Luxembourg, où l’activité est davantage spécialisée en ingénierie financière. Il existe, certes, des postes junior mais les offres proposées ciblent davantage des profils plus expérimentés.

Impossible de rivaliser avec la City ?

Cependant, l’impératif d’économies d’échelles en termes d’expertise et de gestion des ressources pousse les structures financières à se concentrer à Londres, 1ère place financière d’Europe. Seules quelques banques françaises et allemandes demeurent sur leur territoire national pour des raisons politiques. Il ne faut donc pas perdre de vue, qu’en dépit des intérêts spécifiques de chacune des places financières et du dynamisme croissant de Genève, aucune place financière européenne n’égalera le volume d’activité et le pouvoir d’attraction pérennes de la City. « Clairement, il y a Londres et le reste ». A noter que les activités des autres places financières telles que Zurich, Bruxelles ou Amsterdam demeurent très marginales. En revanche, considérant une croissance européenne limitée, la City peut aujourd’hui craindre l’attractivité croissante des places financières asiatiques (Hong-Kong, Shanghai, Singapour) où la qualité de vie, la faible fiscalité et l’activité croissante sont, et seront, les arguments clé d’une expatriation peu commune de jeunes diplômés issus des grandes écoles, dont l’expertise financière y est très appréciée.
« Nous, les grandes écoles, avons un avantage car nous formons des étudiants à la base excellents et motivés, qui ont une réelle conscience du monde de l’entreprise et à qui nous avons la chance de transmettre un savoir-faire théorique et pratique, très apprécié des institutions financières internationales, notamment à Londres et en Asie ».
Philippe Thomas, Docteur en Sciences de Gestion, ESCP Europe : « Si j’avais 20 ans aujourd’hui, je prendrais ma besace et filerais vers Hong-Kong ou Shanghai »
Docteur en Sciences de Gestion, titulaire d’un Master en Finance, Philippe Thomas est professeur de Finance sur le campus Paris d’ESCP Europe. Il est également Directeur Scientifique du MS Finance ESCP Europe à Paris et à Londres et Directeur Académique du MS Finance & Banking de l’École Supérieure des Affaires à Beyrouth. Avant sa carrière académique, Pr. Philippe Thomas a travaillé dans différentes institutions financières et dirigé les M&A du Groupe Reuters. Il est membre aujourd’hui de plusieurs Comités d’Investissement de Fonds de Private Equity.
AB