Pascal Brouaye, directeur de l'ECE (crédit photo : ECE)

Pascal Brouaye, directeur de l'ECE (crédit photo : ECE)

“ L’ECE, une grande école généraliste et high-tech ouverte sur l’international et sur les grands enjeux sociétaux ” Pascal Brouaye, directeur de l’ECE.

 

L’innovation PREPAC

A partir d’un double constat, concernant d’une part la désaffection des jeunes français pour les études scientifiques et d’autre part, l’afflux des jeunes vers les études de santé au cours desquelles beaucoup échouent en 1ère année, nous avons imaginé de proposer à ces étudiants d’intégrer une préparation accélérée et intensive de début mars jusqu’au mois de juillet inclus afin qu’ils ne perdent pas leur année.
Cette classe préparatoire, créée en 2009, est également ouverte à des étudiants qui, s’étant engagés en Math-Sup, préfèrent finalement basculer en prépa ingénieur. Il s’agit par conséquent d’une réorientation positive. Actuellement, nous offrons une quarantaine de places mais nous sommes prêts à faire croître les effectifs suivant la demande.

Un positionnement fort à l’international

Nous souhaitons que nos élèves effectuent des séjours longs sur des campus à l’international. En 1ère année de cycle ingénieur, les élèves effectuent un séminaire obligatoire d’un semestre sur un de nos trois campus situés au Canada, au Danemark et en Malaisie.
Notre campus anglophone principal se situe à Concordia University dans la ville de Montréal au Canada. Les élèves y travaillent en équipes avec des étudiants canadiens, ce qui leur donne une plus grande maturité. Au Danemark, à l’université d’Aalborg, les étudiants ont la possibilité de passe une année entière afin d’obtenir leur Bachelor.
Nous sommes une école à prépa intégrée mais nous recrutons également chaque année à Bac+2 plus d’une centaine élèves issus de Math-Spé ainsi qu’une trentaine d’élèves titulaires d’un DUT ou d’une Licence. S’il s’agit pour eux d’une option facultative, la majorité de ces élèves choisit de partir à l’étranger au 2ème semestre afin notamment d’améliorer significativement leur niveau d’anglais. Ces expériences internationales dès la 1ère année de cycle ingénieur sont très bien vécues par nos élèves qui pour un grand nombre choisissent de partir à nouveau en dernière année au sein d’un de nos 50 établissements partenaires répartis dans le monde entier.

L’école de la High Tech

Notre enseignement porte sur des technologies très diffusantes que l’on retrouve dans de nombreux domaines. Nous avons décidé de donner un positionnement très généraliste à l’école, c’est-à-dire d’intégrer dans nos enseignements les grands domaines qui font massivement appel à la High Tech (Energie et environnement, Transport, Santé, Finance).
Ces domaines constituent des majeures d’enseignement qui viennent s’ajouter à nos majeures traditionnelles ce qui nous permet d’offrir 7 grandes majeures à nos élèves de 2ème années du cycle ingénieur : Systèmes d’information, Systèmes embarqués, Telecom & réseaux, Energie et environnement, Transports & mobilité, Santé & technologie et Ingénierie financière.

Le bi-cursus

Nous avons monté un bi-cursus avec l’ESCEM, école de management de Tours-Poitiers. Nos élèves, en rajoutant un an d’études qui constitue une année de césure entre la 4e et la 5e année, obtiennent le diplôme de l’ESCEM.
Nous innovons cette année en faisant l’inverse, c’est-à-dire en permettant à quelques élèves de l’ESCEM ayant un très bon niveau en maths d’obtenir le diplôme de l’ECE dans la majeure Ingénierie Financière. S’il s’agit d’effectifs réduits avec des élèves très motivés, ces double-diplômes leurs permettent d’élargir la palette des métiers potentiels et d’accéder plus rapidement à des postes de responsabilités.

Femmes ingénieures
L’ECE ouvre à ses diplômés une très large palette de métiers dans la plupart des grands secteurs d’activité. Et pourtant, l’Ecole ne compte encore que 20 % de filles parmi ses élèves alors même qu’elles réussissent très bien leurs études d’ingénieur, s’épanouissent à l’Ecole et sont très recherchées par les entreprises. Afin de combler ce déficit dont les origines sont multiples, l’ECE est fortement investie dans des actions de promotion des métiers d’ingénieur auprès des jeunes filles.

 

Patrick Simon