Le leadership des Parisiennes est historique et se perpétue. Elles restent les plus belles aux yeux des étudiants, des enseignants-chercheurs, des entreprises. ESCP Europe, HEC Paris et ESSEC Business School partagent une exigence sans concession pour l’excellence, l’innovation et l’ouverture. Dans ce dossier, Deans, directeurs de la recherche, directeurs académique, étudiants et alumni partagent quelques secrets de leaders.

 

Puissance

Tous derrière leur institution pourrait être la devise des alumni des Parisiennes. Ils sont des dizaines de milliers, implantés partout dans le monde. Ce sont des leaders, des décisionnaires, et souvent des visionnaires. Ils font rayonner les marques de leurs alma mater. Ils sont aux côtés des étudiants puis des diplômés telle une famille. Ils partagent leur vision stratégique dans les CA, se mobilisent pour le développement de leur école, ouvrant leur portefeuille et leur carnet d’adresse. La puissance des Parisiennes tient aussi à l’antériorité et à l’implantation de leurs marques dans l’inconscient collectif. Des marques qui rayonnent désormais en Europe et pour certains programmes ou recherches, dans le monde. La montée en gamme de la recherche et le recrutement de pointures a été une étape clé de l’ancrage du leadership des Parisiennes. Pour cela, elles ont déployées des moyens hors normes. Quasi 100 % de leurs facultés sont composées de docteurs et pour 60 % de non-français, tous reconnus dans leur champ disciplinaire et publiant dans les revues mondiales de référence.

Des leaders pour former des leaders

La sélectivité dans le recrutement des étudiants comme des professeurs forme le socle de l’excellence, elle-même condition sine qua non du leadership en matière d’enseignement supérieur et de recherche. En la matière, ESCP Europe, l’ESSEC et HEC sont les plus rigoureuses. Les étudiants à haut potentiel les plébiscitent, attirés par la qualité du corps professoral, lui-même séduit par l’idée de former ces jeunes talents. Les meilleurs vont là où sont les meilleurs … Recruter des étudiants à potentiel ne suffit pour autant pas à en faire de la graine de boss. Et pour cela, les leaders ont leurs techniques : accompagner, tirer toujours plus haut ces dirigeants en herbe ; déstabiliser parfois, challenger toujours. Elles les poussent dans leurs retranchements intellectuels pour développer un esprit stratégique et décisionnaire. Elles les font travailler sur eux-mêmes, se tester au travers de mille expériences.

Impact

Car à HEC, ESCP Europe ou à l’ESSEC, on n’apprend pas, on se développe, on se construit, on s’enrichit, on s’ouvre, on épanouit le futur leader qui est nous. Ce façonnage est parfait des meilleurs contenus et pratiques. Les enseignants-chercheurs instillent la rigueur, l’esprit critique et la capacité à pousser la réflexion avec exigence. Les praticiens initient à la connaissance intime de l‘entreprise, de ses enjeux. La proximité avec le monde socio-économique est historique dans les trois écoles fondée par la CCI Paris Ile-de-France. Avec à la clé, une adéquation de premier plan aux besoins, attentes et enjeux des entreprises. A ESCP Europe, l’ESSEC et HEC, le lien entre transmission et création de savoirs est indéfectible. L’ambition des trois institutions va plus loin encore : faire évoluer les business models et les pratiques.  Aux yeux des recruteurs aussi les Parisiennes sont les plus belles. Pour eux, leurs diplômés sont compétents, innovants et efficaces. Bien leur en prend, car à HEC, l’ESSEC et ECP Europe on forme tout simplement ceux qui penseront l’entreprise de demain, la feront vivre et la développeront. Ils la changeront pour le meilleur, la créeront de plus en plus souvent.

L’excellence, une quête éternelle

Les Parisiennes sont enfin unies par cette posture propre aux leaders : ne jamais se reposer sur ses lauriers. Elles sont constamment en mouvement, se remettent en question, s’efforcent d’anticiper, d’inventer plus encore que de s’adapter.