Une industrie de pointe, des leaders mondiaux, des filières méconnues, d’importantes perspectives d’emploi dans toutes les activités du cycle du combustible et de l’ingénierie des réacteurs, de la production à la déconstruction, en passant par la maintenance, la protection, la sûreté et le recyclage mais aussi et c’est plus surprenant dans les énergies renouvelables, biomasse, éolien offshore, solaire. En effet ses acteurs se diversifient et préparent l’avenir… et vous ?

 

De la logistique à l’ingénierie, en passant par l’électricité, la chaudronnerie, la mécanique… Les nombreux métiers spécifiques du nucléaire concernent tout particulièrement les Bac+2/3 : technicien chargé de la manipulation du combustible (effectue les opérations liées à la manutention du combustible, de la livraison jusqu’au départ), automaticien (gère l’ensemble des activités de maintenance préventive et corrective de tous les systèmes automatisés), chaudronnier tuyauteur (travaille les métaux et les alliages et réalise les réseaux de tuyauterie), chargé de prévention des risques, chargé des contrôles essais-statiques, chef d’exploitation, chimiste (surveille les caractéristiques physico-chimiques et radio-chimiques des fluides, eau, vapeur…), contrôleur environnement (surveille l’impact environnemental de la centrale), électricien (installation et maintenance d’équipements électriques), gestionnaire de déchets, informaticien industriel, mécanicien sur machine tournante (entretien, révision, maintenance des pompes, turbines, compresseurs, ventilateurs..), opérateur de centrale, agent de terrain d’exploitation, agent de la protection du site (contrôle et surveille les accès et périmètres du site), technicien en radioprotection (mesure l’irradiation et prévient les risques radiologiques).
Parmi les diplômes qui intéressent les recruteurs, il y a le BTS métallurgie, le BTS et le DUT génie électrique, le BTS maintenance industrielle, le DUT génie industriel et maintenance, le BTS radioprotection – contrôle des rayonnements ionisants et applications techniques de protection, le BTS contrôle industriel et régulation automatique, le BTS et le DUT génie civil, le BTS et le DUT hygiène sécurité environnement, le DUT génie mécanique, le BTS électrotechnique, conception et réalisation en chaudronnerie industrielle, le DUT chimie, génie biologique, génie thermique et énergie, gestion logistique et transport, mesures physiques, qualité logistique industrielle et organisation… et les licences professionnelles en relation avec ces métiers. L’industrie nucléaire a besoin de personnels de grande compétence, fiables et responsables, à la maturité d’esprit affirmée et mobiles. Les évolutions professionnelles pourront être rapides et diversifiées vers des postes d’encadrement avec des rémunérations en conséquence.

 

POUR VOUS RENSEIGNER, ACCÉDER À TOUTES LES INFORMATIONS
SUR CE SECTEUR ET À SON VIVIER D’EMPLOIS CORRESPONDANT,
N’HÉSITEZ PAS À CONSULTER LE SITE

www.le-nucleaire-recrute.com
ainsi que les sites des sociétés qui interviennent dans le secteur : EDF, Derichebourg, Fouré Lagadec, Ponticelli, Manoir Industries, Cegelec, Spie, ETDE, Reel, Eiffage, Aris, Areva, ENDEL…

 

Elie de Saint Jores

 

Contact : www.cerfal-apprentissage.fr