© ESC Dijon

© ESC Dijon

Les carrières du chiffre souffrent incontestablement d’un déficit d’image, dû à une vision réductrice très technique et à l’opposé d’une image de dynamisme et de créativité.
Or les métiers de la comptabilité ont du sens. Les professionnels du domaine ont un rôle important dans la vie des entreprises. Ils ont souvent un profil entrepreneurial, ayant créé leur structure d’exercice professionnel ou s’étant associés au sein d’un cabinet existant. Les métiers de l’audit, de l’expertise et du conseil offrent de nombreux débouchés, avec des volumes de recrutement de jeunes diplômés toujours importants malgré la crise (5 000 postes disponibles en 2014).

 

L’expert-comptable, le coach du chef d’entreprise
L’expert-comptable est souvent présenté comme le bras droit du dirigeant dans les PME/TPE. Sa mission de nature contractuelle vise à l’accompagner dans toutes les phases de la vie de son entreprise. Au moment de la création, il aide le porteur de projet à valider sa faisabilité, à établir le business plan, à optimiser le choix de la structure juridique, à trouver des financements. Pendant la phase de développement de l’entreprise, outre la mission principale de présentation des états financiers, il peut conseiller le dirigeant sur la mise en place d’un système d’information, de tableaux de bords, lui proposer des solutions en matière d’optimisation fiscale, l’aider à mettre en place un système d’intéressement, l’accompagner dans l’analyse de marchés à l’export et la recherche de nouveaux partenaires. Il peut enfin aider le dirigeant à préparer dans les meilleures conditions la transmission de son entreprise. L’expert-comptable a donc avant tout un rôle de conseil et de partenaire des chefs d’entreprise. Ce sont 19 000 professionnels inscrits à l’Ordre des Experts-Comptables qui accompagnent 2 millions d’entreprises, pour un chiffre d’affaires global d’environ 10 milliards d’euros.

 

L’auditeur légal, garant de la confiance et de la transparence économique
L’auditeur légal, appelé aussi commissaire aux comptes (CAC), est le garant de la confiance et de la transparence économique. La certification de la fiabilité de l’information financière produite par une entité offre une sécurisation à ses partenaires (investisseurs, banquiers, salariés, fournisseurs, etc.). Le champ d’intervention est vaste puisque les CAC interviennent aussi bien dans des entreprises privées que publiques, à but lucratif ou solidaire, cotées ou non. Le métier de CAC est pratiqué essentiellement par des professionnels, nécessairement titulaires du diplôme d’expertise comptable (DEC).

 

Quel type de cabinet choisir ?
Outre la nécessité d’un vaste champ de compétences techniques (comptabilité, finance, droit, fiscalité, économie, contrôle de gestion, systèmes d’information, management, etc.), l’exercice professionnel requiert de bonnes capacités d’adaptabilité (variété des secteurs d’activité et des tailles d’entreprise), un sens aigu de l’écoute et du relationnel (anticiper les besoins du client, savoir communiquer des résultats), une grande curiosité intellectuelle (actualisation des connaissances, analyse des risques) et le goût du travail en équipe. Le marché de l’audit est dominé par les grands cabinets internationaux (Deloitte, Ernst & Young, KPMG, et PWC) mais aussi français (Mazars). Une expérience de 3 à 4 ans dans l’une de ces structures reste la voie royale pour accéder à un poste d’auditeur interne ou de contrôleur de gestion, alors que 6 à 7 ans d’expérience permettent de devenir responsable de l’audit interne pour une business unit ou un groupe, sur la base des méthodes de travail, de la culture financière et des compétences managériales acquises en cabinet. Ces postes sont un tremplin d’accès vers les directions financières dans les grandes sociétés. Les cabinets régionaux offrent quant à eux de belles opportunités de carrière en interne, avec un champ d’intervention aussi bien en expertise/conseil qu’en audit.

 

Comment devenir Expert-comptable et/ou commissaire aux comptes ?
Certaines écoles de management ont des filières dédiées à tous ces métiers. La spécialisation Audit-Expertise-Conseil est spécifique au Groupe ESC Dijon-Bourgogne. Elle répond aux exigences du Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG). Outre les cours de tronc commun, cette filière dispense 600 heures de cours spécifiques. Les diplômés ESC Dijon de cette filière bénéficient de 5 dispenses d’épreuves parmi les 7 composant le DSCG, soit le maximum possible. Les contacts avec les professionnels sont importants via l’animation de conférences ou encore la journée carrière cabinets qui permet l’offre de stages ou de contrats d’apprentissage. Les diplômés peuvent ainsi débuter leur stage d’expertise comptable dès la sortie de l’école. Quant aux diplômés d’écoles d’ingénieurs, ils peuvent utilement s’orienter vers l’obtention du CAF CAC (Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Commissaire Aux Comptes), parcours davantage adapté à leur profil.

 

Par Odile Barbe Enseignant-chercheur
au Groupe ESC Dijon-Bourgogne
Responsable de la filière
Audit-Expertise-Conseil
Expert-Comptable diplômée
Membre du jury national du DSCG
odile.barbe@escdijon.eu