La crise, connais pas !
Ça redémarre sur les chapeaux de roue, notamment pour les banques qui, renflouées par les pouvoirs publics lors de la crise de 2009, ont remboursé leur dette, engrangé des bénéfices et relancé leur croissance et par suite leurs recrutements ! Les besoins nombreux sont récurrents à cause des départs en retraite, de la reprise économique et de la multiplication des produits. 45 000 embauches !

 

Pourquoi les banques se sont-elles lancées dans la bancassurance ?
Il s’agit d’un marché qui repose sur la volonté de se diversifier et d’élargir les gammes de produits bancaires en augmentant la fidélité clients via la détention de plusieurs produits complémentaires, de façon à capter de l’épargne à long terme des ménages afin d’améliorer leur compétitivité et leurs profits. En France, l’assurance génère un revenu complémentaire de 5 à 10 % (Produit Net Bancaire)… et un complément de résultat de 30 % (Résultat Brut d’Exploitation), d’où des embauches permanentes. Si la bancassurance intègre près de 45 000 personnes par an, les Bac +2/3 sont essentiels dans ce type de recrutement.

 

Priorité aux Bacs +2/3
Le recrutement des Bacs +2/3 constitue la moitié des embauches du secteur de la bancassurance. Les banques recherchent des commerciaux, en particulier pour des postes de téléconseillers à partir de diplômes commerciaux spécialisés (BTS MUC ou DUT GEA). Toutefois, d’autres profils (BTS communication) sont également accueillis à bras ouverts si l’on a le sens du conseil et la relation client, notamment à partir de licences professionnelles. Bien évidemment, le BTS Bancassurance constitue un atout supplémentaire pour intégrer le milieu avec des débouchés très divers.

 

Des métiers et encore des métiers…
Attaché commercial dont les principales activités et responsabilités concerne la commercialisation de produits bancaires, financiers et d’assurances dans le cadre de la vente conseil auprès de clients particuliers ; gestionnaire de patrimoine et d’actifs financiers ; télévendeur assurant la vente de produits de la bancassurance par téléphone ; négociateur ; responsable de secteur ; animateur ; responsable de force de vente ; chargé de clientèle ; conseiller de clientèle pour les particulier ou les professionnels ; métiers des Back et middle offices… vous avez le choix !

 

Osez les marchés financiers
Les profils Bacs +2 seront plus recherchés pour des postes de gestionnaire de back-office (titre, OPCVM, échanges internationaux…). Il est possible de débuter comme agent du back-office avec un DUT gestion des entreprises et des administrations, option finance-comptabilité ou un BTS comptabilité et gestion des organisations. Après un Bac + 2, vous pouvez préparer, pendant 1 an, une licence professionnelle (spécialité back office et middle office). A noter que les premiers postes de responsables peuvent être approchés, à Bac + 3, avec plusieurs années d’expérience.

 

Chargé de clientèle bancaire : 20 % des embauches !
Pour les particuliers, les professionnels ou les 2 dans les structures de petite taille, il assure le suivi des comptes de cette clientèle et étend son portefeuille clients en fonction d’objectifs annuels, afin de leur vendre des produits (placements boursiers, comptes épargne, prêts, crédits, assurances vie…). Parallèlement, il joue un rôle de conseil après de sa clientèle dans le montage de dossiers de crédit. Ce type de poste peut être confié à des jeunes de niveau Bac +2 ou 3 avec un BTS banque, un DUT technique de commercialisation ou bien avec une licence professionnelle assurance, banque, finance. Le salaire d’un débutant à 1500 euros bruts annuels (+ primes) peut atteindre les 2500 € sans compter les primes.

 

Patrick Simon