« La grande école constituait pour moi le moyen d’arriver à ce à quoi j’aspirais. »

Yann GENESTE

Yann GENESTE

Il s’agissait d’une étape utile afin d’être plus crédible au moment de postuler à un emploi. L’ESCEM m’a permis de devenir très vite opérationnel à travers les trois stages que j’ai effectués, d’autant plus que j’étais président de la junior entreprise. Ambitionnant depuis l’adolescence de travailler dans la musique, j’ai bâti mon parcours sur cet axe-là. Après un stage effectué chez Virgin, j’ai travaillé comme commercial au sein des sociétés Sony et Polygram devenues Universal. Ces expériences m’ont permis de présenter un profil qualifié, complété par une formation en marketing.

 

M6 Bordeaux !
A la sortie de l’école, j’ai intégré M6 Interactions, la structure de diversifications du groupe média M6. Cette première fonction m’a confirmé qu’un média constitue une des clés du marketing,de la promotion et de l’exposition au sens large. Le Groupe M6 ayant racheté le club des Girondins de Bordeaux, je suis parti 2 ans en mission à Bordeaux afin de monter la structure marketing et suivre le merchandising, le pôle spectacle, le site internet et le lancement des boutiques du club. De retour chez M6, j’ai saisi l’opportunité de passer à l’antenne. J’ai d’abord pris la direction déléguée de la musique M6, puis en 2005 la direction des chaînes musicales M6Music. Depuis 2009 je gérais la musique en transverse pour le Groupe M6, à la fois pour l’ensemble des chaînes (M6, W9, Paris Première, Téva…) et pour les autres supports du groupe (M6Mobile, sites Internet).

Pour réussir une carrière, il faut avoir une vision claire de ce que l’on veut faire et s’en donner les moyens.

 

« En arrivant à TF1, j’ai été impressionné par la puissance du Média sur toutes les cibles. »
Le média TF1 est présent dans le quotidien des Français, toutes générations confondues. Au sein de TF1 Entreprises, je dirige désormais les pôles TF1 Musique et TF1 Publishing. TF1 Musique regroupe les activités spectacle, merchandising et musique. Sur cette dernière activité, nous avons obtenu le plus gros succès français 2010 avec « les Prêtres », et sommes en tête des ventes 2011 grâce à Nolwenn Leroy. En matière de spectacle, nous sommes partenaires de nombreux événements dont Arturo Brachetti et le Cirque de Pékin. Nous coproduisons également la comédie musicale « Mozart » ainsi que « Dracula », le nouveau spectacle de Kamel Ouali, actuellement en préparation.

 

Musique, musique !
Nous avons la volonté de travailler les partenariats musique dans un spectre extrêmement large, dans l’optique de proposer à l’antenne des projets pour toute la famille : les jeunes, les actifs et les seniors. Le succès phénoménal des « prêtres », incarné par 3 vrais prêtres et porté par Monseigneur Di Falco, constitue pour nous un cas d’école, car il définit le schéma des projets sur lesquels nous nous positionnerons à l’avenir : populaire, ciblant un public familial, et bien sûr en phase avec l’antenne TF1. Avec TF1 Publishing (édition, presse), nous souhaitons désormais nous concentrer sur le développement de projets directement déclinés des marques et événements de l’antenne.Par exemple, nous publierons la novellisation de la série « Clem » dont le premier épisode a attiré près de 10 millions de téléspectateurs. Enfin, nous étudions le développement d’une activité Collections, qui nous permettrait d’acquérir de nouvelles expertises au sein de TF1 Entreprises tout en nous appuyant sur des compétences extérieures.

 

Patrick Simon