L’insertion professionnelle des jeunes diplômés est un véritable enjeu aujourd’hui. Dans un monde où l’on observe une véritable « guerre des talents » il est important pour chaque jeune de se démarquer et d’apporter une réelle plus-value à l’entreprise. Plus qu’une simple expérience associative, l’implication dans une Junior-Entreprise (J.E.) permet aux jeunes de se démarquer et de développer des compétences diverses.

Assemblée Générale des présidents

Assemblée Générale des présidents

Le Club Junior-Entreprises, cercle de réflexion des Junior-Entreprises organise 3 conférences-débats par an. Par la parution d’un livre blanc à destination des politiques et professionnels, le Club Junior-Entreprises défend les propositions des Junior-Entrepreneurs pour l’insertion professionnelle des jeunes diplômés. Dans le cadre de cette réflexion, une enquête a été réalisée en octobre auprès de 700 étudiants et jeunes diplômés. Les chiffres révèlent qu’aujourd’hui, obtenir un diplôme est nécessaire mais pas suffisant pour assurer son insertion professionnelle.

Le Mouvement des Junior-Entreprises fêtera ses 45 ans fin janvier 2014 à Paris. Plus d’informations à venir sur le site des Junior-Entreprises.

Pourquoi les Junior- Entreprises sont-elles un tremplin vers le monde professionnel ?
Une Junior-Entreprise est une association étudiante loi 1901 à but pédagogique et économique, mais non lucratif. Implantée au sein d’une école ou université française, elle permet aux étudiants de mettre en pratique l’enseignement théorique dont ils bénéficient. Sur le modèle des cabinets de conseil, elle réalise des études correspondant aux domaines de compétences de son établissement, pour des clients très variés : des TPE et PME aux groupes multinationaux en passant par les institutions. Réalisant des études diverses et variées les intervenants obtiennent une première expérience professionnelle concrète en étant confrontés à de réelles problématiques d’entreprises. Les Junior-Entrepreneurs, administrateurs des J.E., développent quant à eux des compétences en management ainsi qu’en travail d’équipe et sont formés, avant l’heure, aux mécanismes de la gestion d’une entreprise. Une telle expérience associative permet d’apporter des compétences complémentaires à l’enseignement théorique reçu par les étudiants. Chaque structure ayant ses forces et ses faiblesses, les étudiants apprennent à s’adapter à des problématiques spécifiques.

• 160 Junior-Entreprises implantées dans les grandes écoles et universités de France !
• Plus de 40 domaines de compétences tels que l’ingénierie, l’informatique,
les sciences de l’entreprise et la traduction.

En dehors de ces compétences, les Junior-Entrepreneurs bénéficient d’un réseau important de professionnels, d’anciens et actuels Junior-Entrepreneurs. Fortes de près de 45 ans d’expérience les Junior-Entreprises ont permis de faire émerger de nombreux talents au fil des années. Stéphanie Rivoal, présidente d’Action Contre la Faim et ancienne Junior-Entrepreneuse de l’ESSEC, souligne que c’est bien grâce au réseau et non son diplôme qu’elle a pu changer de carrière et s’épanouir dans la photographie après 10 ans dans une banque d’affaires à Londres. La Confédération Nationale des Junior-Entreprises fédère les 160 J.E. de France. L’une de ses priorités est de favoriser l’insertion professionnelle de ses Junior- Entrepreneurs. Pour ce faire, elle organise notamment 18 congrès durant lesquels ces étudiants sont formés par la Confédération ainsi que par des professionnels sur des thématiques telles que la prospection ou l’élaboration d’un Business Plan. C’est aussi l’occasion pour eux de rencontrer les entreprises partenaires du mouvement : KPMG, BNP Paribas et Alten, qui, conscientes de l’intérêt du profil Junior-Entrepreneur, leur proposent stages et emplois.

18 Congrès de formations par an proposés aux Junior-Entrepreneurs !

 

Contact :
Alexia Faure, Responsable Communication – 01.43.70.26.56
communication@cnje.orgwww.junior-entreprises.com