En 2015, le groupe Renault roule à l’international. Avec une croissance positive et de fortes perspectives de développement, le constructeur automobile affiche une ambition poussée en termes de recrutement de jeunes talents. Interview de Jean Agulhon, DRH France Renault.

 

Jean Agulhon,  DRH France de Renault © D'ARAM, Thomas

Jean Agulhon,  DRH France de Renault © D'ARAM, Thomas

Quels axes stratégiques, à travers le plan Renault 2016 – Drive the Change, favorisent la croissance du groupe à l’échelle internationale ?
Une entreprise ne se développe pas si elle n’a pas les bons produits. Notre axe n°1 porte donc sur notre capacité à renouveler et à étendre notre gamme de produits. Nous explorons sans cesse de nouvelles zones avec un objectif qualitatif très élevé. De même, notre ancrage international est l’une des clés de notre succès : nous réalisons près de 50 % de notre chiffre d’affaires en dehors de l’Europe de l’Ouest, chaque zone tirant successivement le groupe vers le haut. Nous avons également su adresser le défi de la compétitivité partout dans le monde. Comment ? Grâce à notre capacité à relever les défis de l’innovation autour des enjeux de la connectivité du véhicule, de la conduite autonome et  du respect des normes environnementales. Ce point est essentiel car l’automobile est un secteur dans lequel la quantité d’innovations à venir est très importante et s’avère indispensable pour relever nos principaux enjeux des prochaines années : développer vite, de façon très qualitative et homogène dans le monde entier l’ensemble de ces innovations.

 

 » Notre leitmotiv : PASSIONS WANTED « 

Quels profils sont susceptibles de pouvoir participer activement à cette croissance ?
Les compétences techniques sont déterminantes, notamment dans les « nouveaux » domaines que sont la téléphonie, la connectivité, le multimédia, le digital… Mais notre objectif porte également sur notre capacité à vendre des véhicules de plus en plus différents des produits actuels. C’est pourquoi notre culture d’entreprise est établie sur la grande autonomie que nous accordons à nos équipes : nous aimons les personnalités curieuses, ouvertes d’esprit, solidaires et capables de se remettre en cause. Notre diversité reste notre meilleur atout : au siège social ou au technocentre, les équipes sont confrontées à un environnement multiculturel permanent. Les profils internationaux ont ainsi toute leur place au sein du groupe et de l’Alliance Renault-Nissan. De plus, nous souhaitons aussi attirer plus de femmes avec une ambition : 30 % dans les filières techniques (ingénierie et manufacturing) et 50 % dans les autres filières.

 

 

Les jeunes diplômé(e)s peuvent donc postuler chez Renault ?
Absolument ! Nous allons dès cette année ouvrir 500 postes d’opérateurs en fabrication (techniciens d’atelier, conducteurs d’installation et exploitants industriels…), de profils CAP à Bac + 2 .500 recrutements sont également prévus en ingénierie, dans les fonctions marketing et commerciales, dans les fonctions supports, dans les domaines des télécoms, du multimédia, du digital, de l’électronique et de la téléphonie. Enfin, Renault affiche depuis longtemps une politique très volontariste en termes d’apprentissage : 5 % de nos effectifs sont en alternance. Nous allons ainsi recruter mille contrats d’alternance cette année dans le secteur tertiaire, l’ingénierie mais aussi la fabrication. C’est idéal pour une première expérience dans l’entreprise. Ensuite, la mobilité reste le fil conducteur de chaque carrière. Nous sommes implantés dans 36 pays donc nous favorisons les échanges croisés au sein de l’Alliance RENAULT-NISSAN.Chacun est libre d’évoluer dans des environnements différents et de passer d’un métier à un autre. Ici, tout le monde a du talent !

 

Le Challenge du « Monde des Grandes Écoles et Universités » pour mêler sport, fun, diversité, handicap et recrutement
« Renault participe au Challenge pour la première année. C’est un événement qui s’inscrit parfaitement dans notre politique de relation école. Nous développons aussi régulièrement des programmes de recherche avec le monde de l’éducation nationale, des universitaires… Le Challenge est donc une nouvelle brique originale de cette politique relations école qui nous ouvre à une très grande diversité de profils et nous permet d’échanger avec le plus grand nombre. De plus, l’aspect ludique est une bonne manière de montrer que l’entreprise peut aussi s’avérer un lieu dans lequel on prend du plaisir. C’est un excellent complément ! »

 

VC

 

Contact : pour postuler à nos offres, consultez notre site www.group.renault.com