Les voies innovantes de l’UTC

« L’UTC est un peu le lieu où l’on imagine et où l’on met en place des idées nouvelles dans l’enseignement supérieur et la recherche. A titre personnel, je souhaite lui donner une dimension internationale », Pierre Charreyron, Président de l’UTC.

Pierre Charreyron, Président de l’UTC

« L’UTC est reconnue comme université d’avant garde en matière académique et aussi en matière de relations et fermentation croisées avec l’entreprise »

Notre Centre d’innovation, financé par le Conseil régional de Pi cardie, s’intéresse particulièrement aux innovations des laboratoires de recherche et aux projets des étudiants afin de les amener jusqu’aux investisseurs. Il s’agit en quelque sorte d’un pré- incubateur dans lequel se déroule une phase de maturation où nous étudions le marché, la faisabilité industrielle et le potentiel commercial du projet. Dans ce cadre, nous faisons intervenir conjointement des chercheurs, des étudiants et des entreprises. Actuellement plusieurs entreprises sont en cours de création. En matière d’entrepreneuriat, nous proposons des formations de management concernant les projets innovants pour tous les élèves qui désirent s’ouvrir et prendre un jour peut être cette orientation.

L’UTC est accueillie comme membre associé du PRES Sorbonne Universités

La restructuration de l’enseignement supérieur s’effectuant autour des PRES, nous nous sommes rapprochés de l’UPMC en totale complémentarité. Par exemple, la coopération pédagogique basée sur des actions de formation par la recherche amènera la création de doubles cursus notamment au niveau du doctorat, en développant des masters d’ingénierie associés à des doctorats. Ensuite en matière de recherche, il est naturel que les 2 collegia d’ingénierie développent ensemble des synergies autour de leurs programmes scientifiques au service de l’interdisciplinarité.

Avec la région Picardie qui soutient de nombreux projets de recherche et l’ensemble des instituts de formation et de recherche de la région, nous développons par exemple des contrats de recherche partenariale plus facilement avec les PME autour des pôles de compétitivité d’agro ressources et de transports.

L’UTSEUS constitue un projet commun entre l’UTC, l’UT Troyes et l’UT Montbéliard

Nous pensons que l’ingénieur du 20e siècle doit s’ouvrir sur le monde et se trouver en prise directe avec les endroits où l’activité se développe. Dans ces conditions, la Chine étant un pays qui s’implique fortement dans la création de produits, la recherche et l’enseignement, il était important que l’UTC s’y installe. Le modèle des UT s’applique à la formation qui recrute 150 à 200 étudiants par promotion depuis 2005. La mobilité se produit dans les deux sens pour un nombre de 80 étudiants environ.

Concernant le grand emprunt, nous avons présentés deux projets majeurs.

L’UTC est spécialisé dans les techniques numériques appliquées au domaine du transport. En partant des sciences de l’informatique, une de nos équipes a développé des expertises sur ces systèmes, ce qui nous a conduit à présenter un laboratoire d’excellence (labex).

Le 2e projet, un IEED, institut d’énergie décarboné, porte sur les agro-ressources et les technologies bio-inspirées. Il s’agit d’un projet commun entre le PRES, l’UTC et un industriel (Sofiprotéol). Il a pour objet de mettre au point la nouvelle génération des bios raffinés (Carburant, textile, alimentaire).

« L’UTC signe une alliance stratégique avec l’UPMC sur la recherche et la formation pour former » le 1er pôle universitaire d’ingénierie en France », déclare Jean Charles Pomerol Président de l’UPMC. »

 

Patrick Simon