Grands groupes de l’énergie, en France et dans le monde. Ils peuvent travailler en bureaux d’étudeS en tant que consultants, dans les éco-industries à la recherche d’alternatives (bio énergies par exemple) ou dans les services « environnement » de grands groupes. Indirectement, nombre d’entre eux interviennent sur les thématiques « transition énergétique » ou « économies d’énergie » dans des secteurs variés, que ce soit dans la recherche de procédés plus performants ou la création de produits innovants…

 

Solenn Berson © P. Avavian CEA

Solenn Berson © P. Avavian CEA

 

 

Solenn, ingénieur chimiste CPE Lyon, explore le photovoltaïque organique
Solenn Berson a suivi la formation CPE Lyon en chimie – génie des procédés, et a été diplômée en 2004.
Elle est aujourd’hui Ingénieur-Chercheur au CEA* de Grenoble, au sein du Département des Technologies Solaires. Elle est responsable du Laboratoire des Modules Photovoltaïques Organiques (OPV). Cette filière fait partie des technologies dites de « 3ème génération », encore peu présentes sur le marché. L’objectif est de développer une technologie sur substrat souple polymère, dont le coeur actif est à base de matériaux organiques (polymères, fullerènes, « petites molécules »), compatibles avec des procédés d’impression (jet d’encre, enduction Roll to Roll, …) qui permettront de produire des cellules photovoltaïques à bas coût, légères et flexibles. A l’avenir, on peut rêver que toute surface pourra être transformée en capteur solaire !
Solenn gère différents projets de recherche financés soit par des institutionnels nationaux ou européens, soit directement par des industriels. Au laboratoire, l’équipe développe ses propres matériaux ou met en place des collaborations universitaires et industrielles pour accéder à de nouveaux produits. L’objectif principal est d’augmenter les rendements et la stabilité des modules OPV. « Ce qui est passionnant dans le domaine du PV organique, en plus du fait de travailler dans le domaine des énergies renouvelables, c’est que tout est à construire ! Cette technologie est très récente par rapport au photovoltaïque à base de silicium. Il reste encore de nombreux défis à relever ! »

 

Luc, diplômé CPE Lyon 86, développe les éco-énergies
Jean-Luc Duplan est Chargé de mission “Cleantech” au sein de IFP Energies nouvelles**, dans l’équipe de Direction de l’établissement de Lyon. Son rôle ? Représenter la Direction de l’établissement de Lyon auprès des acteurs institutionnels, du milieu académique et des industriels ; apporter aux acteurs publics et à l’industrie une expertise scientifique et technico-économique en vue de relever les défis relatifs à la transition énergétique. L’objectif est d’identifier de nouvelles filières industrielles valorisant les écotechnologies, en somme de développerde nouvelles technologies de l’énergie respectueuses de l’environnement.
« Tous nos projets R&D prennent en compte l’efficacité énergétique, identifiée comme une solution prioritaire à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. » « Le développement des nouvelles technologies de l’énergie permet d’associer l’innovation industrielle aux défis sociétaux liés au changement climatique. Chercheur dans l’âme, je suis également passionné par le développement économique et les enjeux sociétaux. »

 

* Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives
** Etablissement public à Caractère Industriel et Commercial, impliqué dans la recherche et l’Innovation dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement.

 

Par Emmanuelle Almendra,
responsable pôle communication CPE Lyon