© Sangoiri - Fotolia

© Sangoiri - Fotolia

Que celui qui pense que les femmes sont des professionnelles affichant une moindre valeur que les hommes prenne la parole : l’accueil risque d’être cinglant. Comment interpréter alors l’écart salarial demeure ? C’est la question que se pose Annie Battle dans cet ouvrage de la collection Egale à Egal. La réponse ne se fait pas attendre : ces inégalités sont principalement discriminatoires. Formation, efficacité, accession à des postes d’importance et démonstration de leurs compétences : même quand les femmes font leurs preuves, leur valeur salariale n’égale pas celle de leurs collègues masculins. Un déséquilibre qui subsiste également du point de vue hiérarchique, les hommes brillant toujours par leur prééminence dans les postes à forte responsabilité. Plus déplorable encore, temps partiels subis et sous emploi enfoncent les moins qualifiées dans la précarité. Expertise détaillée, chiffres précis et exemples percutants sont la recette de ce petit livre qui projette, en 72 pages, de faire le point sur un débat symbolique concernant la place des femmes dans notre société. La conquête effective de l’égalité est en marche mais demeure lente. Annie Battle tire la sonnette d’alarme et intime aux patrons de se pencher d’avantage sur la question : chiffres à l’appui, plusieurs études démontrent que cet état de faits est hautement contre-productif.

 

MD