Mettre en oeuvre un premier projet professionnel tout en contribuant à une initiative solidaire sans précédent, voilà le défi que se sont lancés 12 étudiants des Ponts ParisTech en s’associant avec Solidarité Sida pour la 13ème édition du Festival Solidays à l’Hippodrome de Longchamps. Coup de projecteur sur la réalisation d’une structure éphémère colossale alliant haute technologie, innovation et débat d’idées.

 

Un partenariat solidaire inédit

Solidays Groupe

Solidays Groupe

Parce que Solidays est un festival pas comme les autres, qui unit musique, rencontres et militantisme jeune, Solidarité Sida s’est lancée en 2011 un défi de taille : associer, pour la première fois en France, une école d’ingénieurs à une initiative solidaire. Après avoir démarché l’ensemble des écoles d’ingénieurs du réseau ParisTech, Luc Barruet, Directeur Fondateur de l’association a reçu un écho favorable de la part de l’Ecole des Ponts ParisTech et 12 de ses étudiants. « C’est un projet très atypique pour des élèves ingénieurs. Nous savions qu’il faudrait employer des méthodes particulières et faire face à des délais incroyables, mais nous nous sommes engagés auprès de Solidarité Sida pendant presque un an dans cette réalisation un peu folle car c’est un projet de fin d’études ultra motivant », note Romain Mege, « directeur de l’ombre » du projet et Responsable académique du Département Génie Civil et Construction des Ponts. Les élèves ont ainsi planché sur 3 structures et c’est le Forum Solidarité Sida qui a été retenu. « C’est l’espace qui nous motivait le plus », insistent les étudiants, « c’est l’emblème des combats de l’association et doit donc avoir une visibilité forte ». Lieu privilégié de débats, de tables rondes et de rencontres militantes le Forum a abordé cette année la lutte contre les discriminations, la solidarité Nord/Sud et la citoyenneté.

 

Une première technologique mondiale
La réalisation de cette installation de plus de 300 m2 et de 7 mètres de haut a profité de la précieuse collaboration des chercheurs et techniciens du Laboratoire Navier (laboratoire commun de l’Ecole des Ponts ParisTech et de l’IFSTTAR) et de leurs travaux innovants sur le Gridshell composite. Utilisant la déformation élastique des matériaux, celui-ci permet de créer des structures légères et aériennes, couvrant de larges espaces avec peu de matière et pour un coût raisonnable. Ce projet d’envergure a également bénéficié du soutien des équipes de l’école et de partenaires industriels en tête desquels les sociétés T/E/S/S et VIRY qui ont participé à son financement, à la formation et à l’encadrement de ces étudiants « chefs de chantiers ». « En voyant cette motivation et cette alliance de la technique de pointe et de l’utile, nous avons souhaité être les modestes catalyseurs de ce projet », explique Jean-Pierre Tahay, Directeur de VIRY.

 

« C’est parce qu’on ne savait pas que c’était impossible qu’on a pu réaliser ce projet »

Une expérience professionnelle et humaine incroyable
Tous les participants s’accordent sur l’expérience professionnelle hors du commun que leur a apporté cette réalisation. « Nous avons pu tout suivre de A à Z. Conception architecturale, travaux d’étude, calculs, essais, montage : nous étions décisionnaires à toutes les étapes et ça n’arrive jamais en entreprise. Personne n’aurait pris le risque de faire réaliser une telle structure dans des délais si courts, même par des professionnels hyper expérimentés. Il n’y a qu’une association comme Solidarité Sida pour avoir osé croire en ce projet fou ! ».

Tous retiennent également une grande expérience humaine. « Cela nous a permis de sortir de notre bulle, de nous battre pour une cause qui n’est pas la nôtre. Si l’engagement associatif n’était pas forcément notre motivation première, c’est lui qui nous a fait nous accrocher en cas de coup dur. Le Forum est le coeur de Solidarité Sida, on ne pouvait pas laisser tomber l’association ». Cet engagement a d’ailleurs été remarqué par Luc Barruet : « Solidays est un festival qui défend le militantisme des jeunes. A ce titre, je salue le courage et la pugnacité de ces étudiants qui ont su s’enrichir de cette expérience professionnelle et humaine en ayant l’énergie et l’audace de porter les fruits de leur travail jusqu’au bout ». Première installation en Gridshell composite à accueillir du public, premier projet réalisé à l’échelle 1 par des élèves ingénieurs, premier partenariat d’une grande école française avec une association : si 2011 a été l’année des premières pour l’Ecole des Ponts ParisTech, 2012 sera sans doute celle de nouveaux challenge solidaires.

 

CW

 

Solidays en chiffres

– 12.1 Millions € récoltés depuis sa création au profit de la prévention et de l’aide aux malades
– 1.7 Millions de festivaliers ont déjà foulé les pelouses de Longchamps
– 4 500 artistes, techniciens, permanents et bénévoles impliqués chaque année
– 60 % des malades n’ont pas encore accès aux soins dans le monde

 

Contact :

romain.mege@enpc.fr
www.solidarite-sida.org