La contribution de l’ISAE aux Assises de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche s’est traduite par 10 recommandations avec comme fil directeur action avec un triple objectif de formation, de recherche et de transfert de leur production au monde socioéconomique. Cette approche correspond à la stratégie constante de l’ISAE qui place l’entreprise au centre de ses préoccupations.

La tutelle de l’ISAE, le ministère de la Défense, lui demande de se mettre au service de la préparation de l’avenir du secteur aérospatial et la compétitivité des entreprises en menant une politique de formation et de recherche tournée vers le développement des compétences et l’innovation. « De fait, le conseil d’administration de l’ISAE , ainsi que les conseils de formation, de recherche et de perfectionnement comprennent une forte représentation des industriels. » Étant l’un des rares établissements français certifié ISO 9001 sur l’ensemble de ses missions, l’ISAE a institué un « Conseil Industrie » qui fait partie de sa démarche qualité au titre de l’écoute client. « C ette instance de dialogue s’exprime sur les améliorations et les orientations envisagées par les entreprises. » L’ISAE réunit deux fois par an les industriels représentant une vingtaine de groupes aérospatiaux, sur des thèmes précis (apprentissage, recherche, international, compétences, …). L’ISAE peut ainsi mieux anticiper les besoins futurs des employeurs de ses élèves.

 

L’implication des industriels dans la pédagogie de l’ISAE
« Nous faisons largement appel aux professionnels du secteur industriel afin d’enseigner aux élèves les dernières techniques et technologies en jeu dans l’industrie. Environ 1 000 vacataires actifs interviennent régulièrement à l’ISAE . » Pour les entreprises, il est important de resserrer les liens avec les écoles à travers ces relations pédagogiques qui permettent aussi d’orienter les stages des élèves vers leurs propres projets. Ces professionnels s’investissent à travers les enseignements académiques, mais aussi les séminaires, les conférences générales et l’accompagnement de projets individuels ou en équipe, avec une orientation recherche en lien avec nos laboratoires ou leurs besoins industriels. « Nos élèves acquièrent ainsi des qualités de créativité et d’innovation, les rendant à même de répondre aux grands enjeux de demain et des technologies de rupture qui vont faire progresser le domaine aéronautique et spatial. » Dans cette optique, l’école organise maintenant chaque année une journée PME-PMI entrepreneuriat/innovation pour faire découvrir à ses élèves le monde des PME innovantes car ces entreprises occupent une place essentielle dans le tissu industriel et emploient 12 % des diplômés de l’ISAE .

 

« Les entreprises
jouent un rôle clé dans la stratégie de l’ISAE » Olivier Fourure, directeur général de l’ISAE

La conclusion de partenariats avec les entreprises
« Si l’on veut bénéficier de relations de qualité dans la durée, il faut les ancrer dans une démarche de partenariat ; de fait, nous avons établi une trentaine de conventions de partenariat avec les industriels du secteur aérospatial. » Elles passent en revue plusieurs thématiques : participation des industriels aux différents conseils ; enseignements dispensés en vacation ; soutien aux associations d’élèves ; recherche partenariale ; taxe d’apprentissage ; handicap et ouverture sociale vers les collégiens et lycéens. « La dernière en date, signée avec le groupe Airbus a donné lieu à une manifestation d’importance qui nous a permis de rassembler plus de la moitié des 600 anciens élèves SUPAE RO, ENS ICA , mastères spécialisés travaillant au sein de cette société qui reste le premier employeur de nos élèves. »

 

L’ISAE dans la recherche en pointe sur les capteurs d’images
Le laboratoire CIMI de l’ISAE développe des capteurs d’image innovants, basés sur la technologie CMOS, pour les applications spatiales. Les innovations de cette équipe lui ont permis, associée à EAD S Astrium à travers la chaire d’entreprise Astrium-ISAE CRI STA L, de remporter des appels d’offre de l’ESA, par exemple pour le développement des satellites d’observation de la Terre de la prochaine génération (programme Sentinel 2). Dans le cadre du Programme Investissements d’Avenir, l’ISAE CIMI a été intégré aux côtés du CEA LETI comme laboratoire de référence pour les technologies de base d’une nouvelle filière industrielle française d’imageurs CMOS.

 

Patrick Simon