Equipe du BDS EPF 2011/2012

Equipe du BDS EPF 2011/2012

Alexandre (3A), vice-président du BDS, EPF
« Un événement pareil, ça ne s’oublie pas ! » lance Alexandre. Présent l’an dernier, il se souvient de l’ambiance « gigantesque ». Cette année, « la différence est que nous aurons des pompom girls, en plus des sportifs et des supporters ». Elles seront d’ailleurs engagées à 100 % puisque « leur objectif de l’année est le CDMGEU » précise t-il. Classé au 15e rang général en 2011, la mission est évidemment de faire mieux cette saison « grâce au foot ». « Nous serons une centaine le jour J. Les équipes de foot sont déjà constituées depuis janvier ; pour l’athlé nous faisons une sélection courant mai ». Et Alexandre n’oublie pas la dimension recrutement de l’événement. « Le forum m’intéresse fortement dans le cadre de ma recherche de stage ». Dernier jour de son mandat au BDS, le samedi 2 juin sera un symbole fort pour toute son équipe: « c’est le bouquet final avant la passation ! »

 

Fanny (2A), capitaine de pompom avec Chloé, EMLYON Business School
« Il ne suffit pas d’être une bonne pompom pour devenir capitaine, l’état d’esprit est également très important. Il faut beaucoup d’endurance, de motivation, et savoir aussi gérer une équipe, les tenues, la musique etc. C’est une grosse asso ! » explique Fanny souriante. « On ne nous prend pas toujours très au sérieux mais les mentalités changent avec le succès qui arrive ». Et le succès, pas de doute que Fanny et son équipe l’ait vite rencontré. Avec 2 entraînements d’1h30 par semaine, les pompoms de EMLYON sont sur tous les fronts ! Représentations sportives, soirées etc. Pas étonnant donc de les retrouver mobilisées pour le CDMGEU. « Il y a une énergie folle du matin au soir, c’est très ‘bon esprit’. J’y ai aussi retrouvé des amis du lycée ! Mais c’est surtout l’occasion de souder les 1A et 2A entre elles. Lorsque nous sommes reparties l’an dernier c’était incroyable nous étions inséparables ! Une belle réussite d’autant que l’association venait de se créer au sein de l’école. C’est d’ailleurs pour ça que Chloé et moi avons décidé de revenir cette année, c’est un très bon lien interpromo ». Et c’est auprès du BDS que Fanny souhaite trouver des supporters : « c’est tout ce qui nous manque ! ». « LE CDMGEU est aussi très instructif, il ajoute du ‘challenge’ dans l’élaboration de notre choré. Nous travaillons dessus depuis des mois, le rythme des répétitions va aller en s’accélérant ! » précise t’elle. Et c’est avec cette même énergie que Chloé et Fanny ont accepté d’aller plus en loin en mettant au point la chorégraphie du flashmob… qui se déroulera pendant la parade des supporters le 2 juin prochain ! « Nous avons cherché à faire une choré simple et sympa. En 3h, nous avons répété et enregistré la vidéo… avec un peu d’appréhension, mais nous sommes fières aujourd’hui que l’on ait pensé à nous pour cette mission ».
(Retrouvez la vidéo du flashmob sur http://youtu.be/k8zZ3ZGCoqk)

 

 

Noéline

Noéline

Noéline (1A), l’une des quatre capitaines de pompom, AgroParisTech
« Le club des pompom est l’un des plus actifs de l’école avec 51 membres dont 5 garçons ». La proximité des campus aidant, l’équipe de Noéline participe essentiellement à des campagnes BDE à HEC, Polytechnique etc. « Nous travaillons surtout dans l’objectif de remporter le tournoi inter-Agro du 17 mai » précise t’elle. Pour le CDMGEU, elle compte sur une quinzaine de participants « seulement » en raison des partiels qui suivent quelques jours après. « Comme le Point Gamma aura lieu le soir même, c’est l’occasion de venir faire la fête toute la journée ! C’est une journée de partage et de rencontres avec les entreprises et les autres écoles présentes ».

 

Caroline (2A), capitaine foot féminin, ESCP Europe
Grâce à une excellente cohésion d’équipe, deux entraînements par semaine et le soutien d’un super coach, les filles de l’ESCP Europe arrivent en tête des compétitions depuis deux ans en remportant dernièrement la 2ème place à la Coupe de France des ESC en avril dernier (1ère en 2011) et à la Coupe de France de futsal inter grandes écoles. « L’équipe a été créée récemment il y a 4/5 ans, et nous en voyons les résultats aujourd’hui » confie t’elle. Venues à 5 l’an dernier, elles n’avaient pu alors dépasser le 1er tour des phases de poule. « Cette année, nous serons plus nombreuses ! » assure t’elle. « J’ai eu beaucoup de retours positifs suite à notre participation l’an dernier. Nous viendrons pour profiter de l’ambiance, plus que pour la performance sportive. Une telle animation n’existe pas sur les autres tournois, ça sort vraiment de l’ordinaire ». Habituée à rencontrer les filles de STAPS au cours de l’année, Caroline ne craint pas de rencontrer les universités européennes le 2 juin. « Nous serons encouragées par les garçons de l’école, ils viendront eux aussi tenter leur chance lors du tournoi de foot masculin ! »

 

Stéphane Boutillier

Stéphane Boutillier

Stéphane Boutillier, professeur d’EPS à Dauphine
Initialement « venus pour voir », Stéphane et ses élèves n’auront pas été déçus. « J’ai été très surpris par la qualité de l’organisation. On croit au départ à un grand bazar avec tous ces bus, ces bruits, mais on remarque rapidement qu’il s’agit d’un grand bazar organisé ! ». Habitué à manager des tournois de 800 personnes, il se souvient de la complexité d’une telle logistique. « C’est exceptionnel. Il y a du plaisir à jouer, de l’enjeu, les étudiants ont vraiment aimé ». Avant d’ajouter : « C’est aussi très intéressant dans la recherche de leur stage ou emploi. L’an dernier l’un de mes étudiants a trouvé sa césure chez Bouygues Télécom. J’ai ensuite été moi-même invité à rencontrer le DRH de cette entreprise, et nous collaborons maintenant sur certains tournois universitaires. Ce type de rencontre n’est bien entendu pas systématique, mais cela permet d’ouvrir des portes ». Pour cette édition 2012, nous avons surtout fonctionné « au bouche à oreille » grâce au soutien de l’administration. « Dauphine est l’une des plus grandes universités sportives de France » précise Stéphane. « Sur 9 000 étudiants, 3 500 ont la carte sport ! Parmi eux, 350 sont en « Licence compétition » et 400 ont pris le sport comme électif pour la validation de leur diplôme. D’autres enfin choisissent le sport comme cours de loisir avec des coachs engagés par le SUAPS (Service universitaire des activités physiques et sportives) ». Cette année, 20 à 25 footeux sont inscrits. « Nous avons de très bons joueurs de foot qui pratiquent en national. Côté athlé, j’ai repéré deux étudiantes douées en tennis que j’ai ensuite inscrites pour l’épreuve de javelot ! Les étudiants ont souvent besoin d’être encadrés. Nous, les enseignants, les boostons pour qu’ils n’oublient pas de s’inscrire par exemple ! ». On fait donc confiance à Stéphane pour le sport ! Et côté ambiance ? « C’est une grande fête ! Une dizaine de pompom était venue l’an dernier, l’équipe venait d’ailleurs d’être créée. Cette année, c’est reparti avec une vraie équipe ! Et c’est l’AS (association sportive) de l’école, constituée uniquement d’étudiants, qui s’en occupe ».

 

AF