Dès leur entrée, les nouveaux intégrés sont souvent sollicités de toutes parts par les nombreuses associations de l’école, qui souhaitent engager de jeunes recrues et renforcer leur pool d’adhérents. Incontournables de la vie d’école, les associations rythment le déroulé de l’année scolaire au travers d’activités quotidiennes, de moments forts et d’évènements en tout genre. Riche de rencontres, d’échanges et de projets, l’engagement associatif est généralement source de lien social et d’expériences extrêmement formatrices. Le portrait des « assoces » étudiantes est habituellement très positif, mais encore faut-il détenir les clés pour s’y épanouir et faire de cette implication un élément de progression personnelle et professionnelle.

 

 

Adhérer à combien d’ « assoces » ?
Si quelques étudiants infatigables et motivés parviennent à cumuler avec brillance des responsabilités dans plusieurs associations, il est recommandé d’opter pour un projet dans lequel vous pourrez vous investir pleinement et ainsi accéder aux plus hautes fonctions (président, trésorier, secrétaire général, responsable entreprises, responsable communication externe, etc.). En effet, c’est l’opportunité de pouvoir suivre les tenants et les aboutissants d’une activité, d’y exercer un vrai rôle de décideur et d’expérimenter une véritable aventure humaine et managériale, sans négliger l’ancrage possible d’un premier réseau avec les différents membres et partenaires de l’association.
Si vous multipliez vos engagements dans différentes structures, vous risquez de vous disperser et de ne pas vous épanouir dans votre vie associative. C’est pourquoi, en plus d’un rôle important, on peut envisager une participation moindre, plus à titre d’adhérent au sein d’une ou deux autres organisations.

 

Quelle « assoce » choisir ?
Mais avant de définir le nombre d’associations que vous comptez rejoindre, votre défi est d’abord de trouver l’organisation, qui vous ressemble le plus ! Car c’est l’adhésion à un projet et à des valeurs, qui déterminera la qualité de votre engagement et de votre bien-être. Pour cela, prenez bien le temps de vous renseigner sur l’histoire, l’activité, la mission et les projets des associations qui vous attirent. Allez à la rencontre de ses membres, pour sonder la nature des liens entre les différents participants et apprécier la culture de la communauté. Ne choisissez pas une association sportive ou culturelle parce que cette dernière est populaire sur le campus, mais optez plutôt pour une structure, où vous semblez partager de réelles affinités avec ses étudiants. Car c’est dans ce contexte que vous pourrez construire de grandes choses et aller de l’avant. Et si rien ne vous tente, faites comme certains, créez votre association ! « A ESCP Europe, j’étais engagé dans plusieurs associations sans jamais réellement trouver ma place. J’ai donc décidé de fonder une nouvelle association avec d’autres camarades de promotion, avec qui je partage de nombreux centres d’intérêt. Aujourd’hui, je me réjouis que notre association Star Trekk’ ESCP Europe, organisatrice d’un eco-raid, puisse être source d’épanouissement pour ses nouveaux membres « escpiens » », témoigne Matthieu Dardaillon, étudiant à ESCP Europe. Il faut donc d’abord faire le bon choix. Puis, nul doute que vous trouverez facilement votre place au sein de l’association en fonction de votre personnalité et de votre degré de motivation et d’implication. Elément de socialisation, d’intégration et d’identification, la vie associative représente également une étape de professionnalisation de son parcours en école. C’est le temps des 1ères prises de conscience du monde « corporate », d’apprentissage de ses goûts et de ses intérêts et du développement de ses 1ères compétences. Cependant, les associations ne constituent pas la seule voie du bien-être en école. Il s’agit avant tout d’un engagement, dont il faut avoir envie, aucunement un passage obligé !

 

AB