Pour intégrer une entreprise, il faut savoir se vendre lors de l’entretien de recrutement où les seuls diplômes ne suffisent pas. En effet, ce passage obligé a pour finalité de faire connaître votre personnalité et vos réactions à une ou plusieurs personnes qui vont tester vos aptitudes à affronter un environnement professionnel. Voici quelques conseils, tirés de l’expérience de plusieurs recruteurs, susceptibles de vous apporter une aide précieuse lors du jour fatidique.

Look out : les incontournables
Comment se vêtir ?
Dans la mesure où l’on juge votre personne et la faculté à être perçu par l’autre, il faut soigner votre tenue vestimentaire. Le costume pour les garçons et le tailleur pour les filles sont conseillés. Toutefois, suivant le secteur d’activité, ils ne sont pas toujours indispensables.
De quelle manière s’exprimer ?
Il ne faut parler ni trop, ni trop peu. Il convient de trouver le juste l’équilibre en restant synthétique. N’oubliez pas que les recruteurs disposent d’un temps limité et cela fait partie des qualités requises, notamment dans les domaines où le relationnel est important.

 

Montrez de la curiosité
Lorsque vous vous répondrez aux questions de votre interlocuteur, n’hésitez pas à montrer que vous connaissez bien son entreprise et le poste à pourvoir en précisant les raisons de votre choix de candidature. Vous ne devez pas donner l’impression d’être là pour combler un déficit d’emploi mais au contraire, parce que vous avez envie d’intégrer cette entreprise. Tenez-vous au courant de son histoire et de son environnement. Plus vous connaîtrez d’éléments sur elle, plus vous aurez de la facilité à échanger avec le recruteur qui vous verra déjà comme quelqu’un ayant intégré la culture de cette entreprise.

 

Valoriser vos acquis et expériences
Le recrutement ne constitue pas seulement un système de questions/réponses. La conversation ne porte pas toujours sur le travail à proprement parler mais va bien au-delà, ce qui permet de faire apparaître en profondeur votre personnalité. Dans cette optique, après avoir présenté vos diplômes, vos travaux de stages vos expériences professionnelles, à fortiori lorsque vous êtes passés par l’alternance, et vos emplois saisonniers (job d’été), vous pouvez aborder l’ensemble des éléments originaux qui constituent votre vie, qu’il s’agisse de sport ou de hobbies particulier. De même, l’ensemble des activités que vous avez pu développer dans le milieu associatif permettra au recruteur de mieux vous cerner.

 

Le plus difficile
Comment vaincre son appréhension !
Difficile de se sentir à l’aise dans un contexte où vous devez faire vos preuves en quelques minutes. Certains se bloquent, rougissent, bredouillent ou perdent pied parce qu’ils n’ont pas assez pratiqué. En effet, il faut multiplier les simulations d’entretiens dans le cadre de vos études mais également en jouant des jeux de rôles avec d’autres élèves. Mettez-vous face à des amis de classe qui joueront le rôle de recruteurs et inversement, en utilisant des questionnaires types ou spécialement créés pour la circonstance. Si vous pouvez également vous filmer, il sera facile d’améliorer votre image et de vous débarrasser de votre stress lorsqu’il s’agira d’en entretien réel. Le recrutement portant sur une idée d’échange et de partage, il faut avoir en tête que tous les pouvoirs ne sont pas du coté du recruteur qui doit trouver la bonne personne pour le poste à pourvoir.

 

Patrick Simon