Si la plupart des élèves-ingénieurs ont rejoint Télécom Lille pour l’importance des stages dans le cursus (plus de 40 % du cursus et 5 stages en entreprises en font l’ADN de l’école), force est de constater que la recherche de stage reste un exercice qu’ils ressentent comme difficile. En effet, la recherche d’un stage est un peu comme la recherche d’un emploi. Le principe est le même : il faut identifier des entreprises, postuler en exprimant ses motivations, rédiger un CV, convaincre, passer des entretiens d’embauche, convaincre encore et espérer une réponse positive.

 

© Fotolia

© Fotolia

Pour bien cibler son stage, il faut tout d’abord avoir réfléchi à son projet professionnel
Un stage doit être cohérent avec les études menées, le diplôme recherché et les spécialités choisies. Il ne faut pas oublier que pour une entreprise un stage est une réelle valeur ajoutée sur un CV. Il est donc important d’avoir réfléchi à son projet professionnel. Quel(s) métier(s) ai-je envie de faire ? Dans quel secteur de l’économie ? Dans quel type de structure (start-up, PME, PMI ou grande entreprise) ? En France ou à l’international ? Dans quel pays ? Autant de questions auxquelles il faut avoir réfléchi car elles risquent d’être posées lors des entretiens de motivation.
Ne pas oublier par ailleurs que l’employeur regardera aussi la logique qu’il peut y avoir entre les différents stages effectués. Cela peut être sous l’angle de montée en compétences dans un domaine précis en choisissant des entreprises leaders d’un même secteur donné pour en mieux cerner les différents aspects, mais aussi pour ceux qui n’ont pas encore une idée précise de ce qu’ils veulent faire plus tard, des types de structures différentes ou des métiers différents. Les grands de formation voire des perspectives d’emplois dans leurs différentes filiales en France ou à l’étranger. En revanche dans les petites structures, vous pourrez avoir plus d’autonomie et de responsabilités. Ce qui compte au final, c’est de pouvoir expliciter ses choix et non de donner l’impression d’avoir fait des stages parce qu’ils étaient obligatoires !

 

Pour bien cibler son stage, il faut en comprendre l’objectif et les missions
Est-ce plutôt un stage de découverte de l’entreprise ? Un stage visant à valider l’ensemble de la formation ? Y a-t-il une fonction précise de l’entreprise à étudier, telle que le management, le marketing ou la production ? Un métier en rapport avec le diplôme ? Si l’objectif principal du stage n’est pas clairement défini et compris, alors les missions risquent fort de présenter un intérêt moindre, voire d’être carrément hors sujet. Il est important que les candidats à un stage puissent être force de proposition quant aux missions qu’ils vont pouvoir effectuer, afin d’étudier et de négocier avec l’entreprise les moyens qu’elle pourra mettre à leur disposition et les indicateurs de résultat qui permettront de valoriser les expériences vécues durant le stage.

 

Pour bien cibler son stage, il faut bien se connaître et connaître son école
Car il va falloir se vendre ! Pourquoi l’entreprise me choisirait moi plutôt qu’un(e) autre ? C’est la phase qui fait le plus souvent peur aux étudiants… Le marché du travail reste fortement empreint de compétitivité et réclame les meilleurs éléments, surtout depuis que la législation impose aux entreprises une rémunération minimum pour les stages dont la durée est supérieure ou égale à 2 mois. Comment se démarquer ? Comment mettre en valeur ses compétences quand on n’a pas encore de réelle expérience professionnelle ? Autant de questions qu’il va falloir approfondir et mettre en forme dans un CV et une lettre ou un mail de motivation. C’est l’opportunité de revisiter ce qui a été vécu dans les associations, les jobs d’été, les responsabilités exercées… Le tout étant de ne prendre en compte que ce qui a un minimum de lien avec les missions convoitées pour le stage. C’est aussi l’occasion de mettre en avant la réputation de son école et l’importance accordée aux stages. A Télécom Lille, un service des stages accompagne les étudiants dans leurs recherches, dans le suivi grâce à un double tutorat (tuteur entreprise et tuteur école), et lors du retour de stage pour permettre la valorisation des expériences et l’identification des compétences acquises.

 

Pour bien cibler son stage, il faut être curieux et enquêter sur les entreprises ciblées
Les entreprises qui recrutent des stagiaires notent souvent que les étudiants ne font pas l’effort de personnaliser leur lettre de candidature et que la grande majorité d’entre eux ne sont même pas allés sur le site de l’entreprise pour se renseigner sur ses activités, ses principaux clients, son marché… Ceci est d’autant plus déroutant que ces informations sont disponibles et à la portée de clic de tout un chacun. C’est en consultant le site des entreprises ciblées et en effectuant des recherches sur internet que l’étudiant pourra déjà se faire une première idée de l’entreprise et estimer si celle-ci peut être un lieu de stage pertinent ou pas. C’est aussi grâce à ces recherches que les arguments pourront émerger afin de rédiger une lettre de candidature réellement construite et personnalisée. Autant d’informations qui seront aussi utiles lors de l’entretien « d’embauche ».
« En conclusion, si trouver un stage peut s’avérer parfois difficile, ça n’est pas impossible, encore faut-il avoir réfléchi à son projet professionnel, connaître ses cibles, et démontrer ses réelles motivations à rejoindre telle ou telle structure. »

 

Par Franck Way,
Responsable Stages Management à Télécom Lille