D’une façon générale, pour bien choisir son stage, il est préférable d’avoir un projet professionnel construit, et ce le plus tôt possible. Attention, il ne s’agit pas d’avoir une idée arrêtée sur un métier précis, mais plutôt d’organiser ses différentes expériences professionnelles en suivant une démarche cohérente. C’est particulièrement le cas dans le domaine de la finance.

©fotolia

©fotolia

Clé 1/ Finance de Marché et d’Entreprise : focus sur ces stages « hyper-sélectifs »
Les stages en finance représentent des offres très attractives pour les étudiants et sont parmi les plus recherchés. Les places sont donc particulièrement chères ! Il s’agit généralement de stages en front office, fusion-acquisition, stratégie bancaires, dans les Big 4 et grands cabinets de conseil. Pour les étudiants qui souhaitent construire leur projet professionnel autour de ces domaines d’expertise, il est nécessaire de se spécialiser dès le 1er stage pour développer certaines compétences et une crédibilité professionnelle. Il est donc déconseillé de choisir des « stages tests » dans des domaines différents, mais au contraire de bâtir un parcours logique à partir de la première expérience.

 

Clé 2/ Finance d’Entreprise ou Finance de Marché : de quoi parle-t-on ?
Commençons par distinguer la Finance de Marché, de la Finance d’Entreprise. D’un côté, et comme son nom l’indique, il s’agit de comprendre comment fonctionnent les marchés. Les étudiants intéressés par ce domaine ont tout intérêt à se rapprocher des sociétés de gestion dit « asset manager », les sociétés de courtage… D’un autre côté, il y a la Finance d’Entreprise. Dans ce cas, il s’agit de bien comprendre comment se matérialise le fonctionnement d’une entreprise sur le plan financier. Pour trouver un stage dans ce secteur, les étudiants peuvent se rapprocher des cabinets d’audit et expertise comptable, et des directions financières et comptables des entreprises.

 

Clé 3/ Stage découverte ou stage de fin d’études : quelle stratégie adopter ?
La stratégie à mettre en place dans le choix du stage ne sera évidemment pas la même suivant qu’il s’agit d’un stage « découverte » ou du dernier stage avant l’entrée dans la vie active. Pour un premier stage, il est probablement préférable de favoriser les stages dans des PME et petits cabinets. En effet, ces structures offrent généralement une plus grande variété de missions et donne davantage de responsabilités et d’autonomie, ce qui permet un apprentissage rapide et l’acquisition de nombreuses compétences. Vous pouvez valoriser ces expériences au sein de structures de taille moyenne pour tenter d’intégrer dans un second temps des groupes internationaux et grands cabinets (Big 4, banques recrutement très pointues, ont tendance à privilégier les stages longs (césure ou fin d’études). De plus, réaliser votre stage de fin d’étude dans ces grandes structures vous permettra de faire vos preuves au sein de l’entreprise et d’optimiser ainsi vos chances de transformer votre stage en CDI.

 

Clé 4/ Anticiper la recherche pour mieux se renseigner !
Les axes de recherche de stages sont multiples : il ne faut pas hésiter à se rendre dans des forums et salons professionnels, mais aussi utiliser le réseau des anciens de son école ou université, enfin il est conseillé de consulter la presse et les sites spécialisés. D’autant qu’il est préférable de ne pas se lancer dans un stage sans avoir préalablement bien étudié l’offre et les missions proposées. Pour cela, il est possible de consulter les réseaux sociaux sur lesquels sont désormais présents et accessibles de nombreux professionnels (Linkedin, Viadeo…).

 

Anne-Sophie Mathieu