Sacrosaint symbole de la nouvelle année professionnelle, le séminaire annuel est un de ces rendez-vous qu’il ne faut pas rater quand on est manager. Mais comment définir les messages, le format et l’animation qui feront mouche chez vos collaborateurs ? Suivez les conseils d’Ingrid Bermont-Thommerel, consultante, formatrice et coach professionnelle.

 

#1 Définir un objectif smart

Ne cédez pas à la tentation de la saisonnalité et interrogez-vous sur l’utilité d’une intervention en début d’année. Remotiver vos équipes, les rassurer sur des résultats décevants, les informer sur de nouveaux horizons business : déterminez VOTRE objectif de façon claire et envisagez votre intervention dans une optique résolument ROIste. Quelle que soit votre motivation à organiser cet événement, ne le pensez jamais comme un one shot.

#2 Dresser un cahier des charges hyper précis

80 % de la réussite de votre intervention réside dans sa préparation. Alors ne négligez aucun élément. Une fois votre objectif fixé, interrogez-vous sur les modalités de présence du séminaire (souhaitée, obligatoire…), le lieu, le ton à adopter… Chaque détail est un élément de votre réussite.

#3 Opter pour le bon format

Il n’y a pas de « bon » ou de « mauvais » format de séminaire annuel. Le format qui fait mouche est celui qui est adapté à votre objectif. Mais vous pouvez bien sûr vous inspirer des grandes tendances 2019. Si le TedX est un peu dépassé, la mode est aujourd’hui aux interventions participatives de type gaming. Mais là encore, ne perdez jamais votre objectif de vue : pas d’escape game tout juste après avoir annoncé un plan de licenciement ! Arrêtez de vouloir être fun pour être fun ou à la mode pour faire jeune : soyez vous-même, connecté à votre objectif et n’oubliez jamais qui est votre public.

Je mets les moyens ?

Rendez-vous incontournable, le séminaire de début d’année doit-il en mettre plein la vue à vos équipes ? Là encore, tout dépend du ROI que vous en attendez. Vous avez un lancement de produit phare prévu au mois de juin ? Attendez peut-être cette période pour délier les cordons de la bourse. Vous annoncez des résultats au top ? C’est sans doute le moment de fêter ça !

#4 Trouver le speaker idéal

Le speaker est aussi un ingrédient essentiel à la réussite de votre séminaire. Pour faire le bon choix, inspirez-vous de la culture de l’entreprise. Vous évoluez dans une startup au management hyper horizontal ? Une personnalité de votre secteur serait un parfait maître de cérémonie. Vous travaillez dans une entreprise du CAC ? Une intervention emblématique d’un Président star serait sans doute particulièrement appréciée par vos équipes.

#5 Capter efficacement l’attention du public

Comme le disait Boileau, « la forme c’est le fond qui remonte à la surface ». Aligner le ton avec l’objectif s’avère donc essentiel. Si vous avez prévu une participation du public, prévenez votre auditoire en amont afin qu’il puisse poser des questions. Et pour éviter le flop, n’oubliez pas de préparer quelques questions à distribuer au cas où le public ne serait pas très inspiré.

Et quand je participe à un séminaire ?

Soyez curieux et interrogez les organisateurs sur le thème et la durée du séminaire, sur ce qu’on attend de vous ou sur le dress code de rigueur : la robe à paillettes ou le désormais fameux « pull-moche de Noël » ne sont pas des passages obligés !