Des bancs de la Sorbonne à la tête de Leo Burnett, Hélène Meinerad (Master Géopolitique université Paris-Sorbonne, 99), vice-présidente de Leo Burnett et de Chemistry, n’a eu de cesse d’évoluer au sein du 3e groupe mondial de communication. Sa motivation ? Placer l’humain au cœur des compétences… et des performances !

« Leo Burnett ouvre le champ des possibles à tout talent qui s’y exprime. » Hélène Meinerad

Quelle est la spécificité de Leo Burnett ?

Leo Burnett est l’une des agences les plus primées et les plus créatives au monde. Notre ADN repose sur un pilier central : les gens ! Nous partons toujours de ce qui touche les gens pour les amener à évoluer. Notre devise : What helps humans helps business. La créativité est centrale car elle relie les individus à la marque. Elle est essentielle dans un contexte de digitalisation qui change la façon de penser les campagnes.

Vos challenges en tant que VP de Leo Burnett et de Chemistry ?

Mon 1er challenge est avant tout humain ! Ce qui m’anime : faire grandir les gens et progresser les talents. Ce qui m’intéresse, c’est la personnalité. En tant que vice-présidente, je véhicule les valeurs de solidarité et de liberté propres à Leo Burnett. Mon 2nd challenge : l’excellence ! Voilà pourquoi je suis au contact direct du terrain et de mes équipes.

Ce sont ces valeurs qui vous ont permis d’évoluer ?

J’ai eu la chance d’avoir croisé des gens ouverts d’esprit dès la sortie de l’université. Mon 1er patron m’a permis d’apprendre les ficelles du marketing relationnel sur le terrain. Au sein de Publicis, j’ai retrouvé cette même liberté d’esprit et d’entrepreneuriat. En 15 ans chez Publicis, j’ai touché un peu à tout : pub, data, digital… On m’a toujours permis d’évoluer avec bienveillance et une grande ouverture. J’ai même été augmentée le jour de mon départ en congé maternité !

Entre Hélène Meinerad et Publicis, c’est une histoire d’(al)chimie « Ce qui me rend la plus fière dans ma carrière, c’est la création de l’agence Chemistry au sein de Publicis il y a 7 ans. Nous n’étions que 20 au départ. Aujourd’hui, elle intègre une centaine de collaborateurs. Je me suis totalement épanouie dans ce projet et je suis émue lorsque je vois que les talents que j’avais recrutés en stage sont montés en compétences et sont aujourd’hui chef de groupe ou directeur de clientèle. »

Qui sont les « gens » qui peuvent évoluer au sein de Leo Burnett ?

Nous recherchons de l’envie, de l’énergie, de la diversité à travers les formations, les cultures, les nationalités, les âges, les expériences… et les genres. Publicis a toujours été pionnier en matière de mixité dans les comités exécutifs. Un seul credo : être jeune dans sa tête. Voilà l’esprit Leo Burnett : nous nous nourrissons de tout et surtout de l’humain.

Quelles qualités attendez-vous d’un jeune talent ?

La curiosité et l’agilité restent des indispensables dans ce secteur « bouleversé » par la data et le digital. Il est donc nécessaire de comprendre l’approche liée à ces nouvelles technologies qui impliquent de travailler en équipe. L’intelligence collective est une ressource naturelle inépuisable. C’est pourquoi nous n’hésitons pas à nourrir leur créativité avec des projections de création, des rencontres avec des photographes, des producteurs… Car la créativité, c’est aussi réinventer la technologie.

Le conseil d’Hélène Meinerad « Faites-vous confiance, suivez vos envies et tout sera possible. Mes études à la Sorbonne m’ont donné cette autonomie et cette ouverture d’esprit qui m’ont ensuite permis de toujours faire ce que je voulais. Donc respectez-vous et respectez les autres pour vous épanouir tout au long de votre parcours. En ce sens, le choix de votre manager est clé autant que celui de l’entreprise. » Avis aux managers : ne vous attachez pas trop au diplôme et ouvrez-vous sur l’humain !

 

 

Contact : helene.meinerad@leoburnett.fr

 

 

Formation continue à l’Université Lyon 1 : une qualité de services certifiée

Le 5 septembre 2018, FOCAL service en charge de la « Formation Tout au Long de la Vie » s’est vu délivrer la certification de services Formation Continue à l’Université (FCU) par le Bureau Veritas Certification

ANITI : Toulouse au coeur de l’Intelligence Artificielle en France

Baptisé ANITI (Artificial and Natural Intelligence Toulouse Institute), ce projet concentre son activité de recherche sur l’intelligence artificielle hybride. Cette approche mixant différentes méthodes et technologies pourrait permettre de répondre à un enjeu majeur pour le monde de demain : rendre l’intelligence artificielle plus fiable.

Un parcours semé de distinctions pour le directeur de Grenoble INP-Pagora

Nommé en avril dernier membre senior de l’Institut Universitaire de France à compter du 1er octobre 2018, il a également reçu en juillet, le Prix national de la recherche scientifique et technologique, catégorie « Meilleur chercheur ou inventeur tunisien résidant à l’étranger » des mains du Président de la République tunisienne Béji Caïd Essebsi.

« Ras-le-bol » et « discussions » à la CGE

Que retenir du Congrès 2018 de la CGE des 4 et 5 octobre derniers ? A l’occasion d’une rencontre informelle mercredi 10 octobre, sa Présidente Anne Lucie Wack, Alice Guilhon Présidente du Chapitre des écoles de management et Laurent Champaney Président de...

Un emploi en quelques mois pour les jeunes diplômés des écoles de la CCI Paris Ile-de-France

La quasi-totalité des jeunes diplômés de ces établissements décrochent leur premier emploi au bout de quelques mois seulement, et cette tendance se confirme cette année encore

TBS entre en mouvement

Un positionnement distinctif sur l’IA et la mobilité, une expérience et un accompagnement étudiant repensés et renforcés, TBS entre en mouvement. Les explications de François Bonvalet son directeur.

Le Concours Advance 2018 dévoile d’excellents résultats !

C’est une première, le Concours Advance communique son bilan de recrutement de l’édition 2018. Année après année, le concours confirme son attractivité grandissante auprès des lycéens de toute la France.

Le point stratégie de Jacques Bahi, président de l’université de Franche-Comté

Démarche qualité et mise en place de collegium, le président Bahi explique sa stratégie pour l’Université de Franche-Comté à l’occasion de ses 595 ans !

Dans la peau de Georges Haddad, président de Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Une journée avec Georges Haddad, président de l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Il a engagé l’institution dans un mouvement d’innovation

Concours Passerelle 2019 : zéro papier, 100% digital

Après avoir digitalisé l’épreuve d’anglais en 2018, l’ensemble du concours Passerelle devient « zéro papier » dès sa prochaine édition en avril 2019.