L’Ensemble du Palais Royal dirigé par Jean-Philippe Sarcos, mène de nombreuses actions pédagogiques afin de développer la place de la musique classique dans la société. Les interprètes et le chef d’orchestre interviennent auprès de jeunes, notamment ceux peu familiers de cet univers. Clémence Acar, responsable des actions pédagogiques nous en dit plus.

 

A côté des professionnels, un ensemble de 350 étudiants amateurs

 

Sous l’impulsion de son chef d’orchestre Jean-Philippe Sarcos, l’Ensemble du Palais Royal mène des activités pour faire se rencontrer musique classique et collégiens, lycéens et étudiants.

 

Il a ainsi créé il y a 15 ans l’Académique de musique de Paris. « Elle regroupe un choeur de 250 chanteurs et un orchestre de 100 instrumentistes, explique Clémence Acar. Leur particularité est qu’aucun d’eux n’est musicien professionnel ! Ce sont tous des étudiants passionnés de musique. » Ces amateurs possèdent un bon niveau car l’objet de cet ensemble n’est pas d’apprendre la musique, mais de la jouer, de se produire pour le plaisir ! Ils passent tous une audition individuelle avec le chef Sarcos.

 

Quel avenir pour la musique classique si les jeunes n’en écoutent plus

 

L’Académie est une activité motrice de l’Ensemble du Palais Royal. « Notre objectif est de transmettre aux jeunes générations la passion de la musique classique, de les sensibiliser à son importance, notamment en tant que futurs cadres d’entreprise et de la société. Pour qu’ils en soient demain les ambassadeurs voire les mécènes. » Le chef Sarcos est très engagé à lutter contre la désaffection des plus jeunes pour la musique classique qui se couple à un autre frein, la difficulté croissante à financer les Ensembles. « Le combat doit se mener auprès des jeunes, sinon dans quelques années il n’y aura plus de public. »

 

Concerts pédagogiques dès 4 ans

Le chef d'orchestre de l'Ensemble du Palais Royal, Jean-Philippe Sarcos, est très engagé à faire vivre la musique classique, à la faire découvrir et aimer aux plus jeunes, notamment ceux qui n'en sont pas des familiers.

Le Palais Royal propose aussi des concerts pour enfants. « Nous les convions à un concert pédagogique donné avant un concert tous publics. » Ils ont ainsi joué la cantate Carmina Burana un dimanche matin au Cirque d’hiver devant 600 enfants ! « Le chef explique l’oeuvre, la contextualise historiquement avant de la jouer. Il insiste sur les émotions qu’éveille la musique classique, de manière à faire du concert une expérience humaine et qualitative. Je suis toujours frappée de l’effet que produit le concert sur les petits, ils sont scotchés ! »

 

Séances « Coup de foudre » pour les collégiens et lycéens des Cordées de la réussite

 

Vis-à-vis des adolescents aussi l’idée est de faire de la musique classique une aventure. C’est le directeur du festival Le Paris des orgues, Jean-François Guipont à l’époque responsable d’une cordée de la réussite à l’ECP, qui a proposé au Palais Royal de se produire en 2011 devant 150 élèves et d’organiser une séance pédagogique. « Les jeunes venaient de quartiers dits difficiles pour écouter un concert dans un église à Paris. Ils entraient dans un monde très éloigné du leur. L’emballement a été incroyable. Ce premier concert a fait boule de neige, nous avons été contactés par d’autres établissements labellisés Cordées de la réussite. »

 

Chaque fois la magie opère

Les musiciens du Palais Royal jouent une dizaine de fois en France par an devant jusqu’à 450 jeunes. « Nos musiciens montrent à leur manière la voie de l’excellence que transmettent aussi les tuteurs des Cordées aux élèves. Il y a ensuite une rencontre qui produit des moments incroyables. Certains élèves parlent de déclic, de coup de foudre, d’où le nom des concerts. Nos musiciens disent d’ailleurs qu’ils ne voient cela dans aucun autre concert. »

 

http://ensemble-palaisroyal.com/

www.academie-de-musique.com

A. D-F