Après 11 ans de présence sur le sol marocain, l’EIGSI devient la première école d’ingénieurs française à délivrer son diplôme d’ingénieur sur un campus à l’étranger. Retour sur les raisons de l’installation de l’école au Maroc et sur son ambition pour 2023.

 

C’est avec fierté que le directeur de l’EIGSI, Sylvain Orsat, annonce la possibilité de délivrer un diplôme français d’ingénieurs sur le sol marocain. Le 11 juillet, la CTI a rendu un avis favorable pour l’extension au site de Casablanca de l’accréditation de l’école d’ingénieurs généraliste, pour une durée maximale de 5 ans. « Auparavant, les étudiants marocains se voyaient délivrer un diplôme d’ingénieur marocain. S’ils souhaitaient recevoir un diplôme français, ils devaient effectuer 2 années en France. La plupart du temps, ils restaient ensuite travailler en France, mais ce n’est pas notre ambition », explique le directeur.

Car l’objectif de l’installation de l’EIGSI au Maroc est de former des ingénieurs marocains qui pour aider au développement du pays. « Nous souhaitons être acteurs dans la formation au Maroc, mais également dans la recherche et l’innovation. Nous avons rejoint le conseil d’administration et le conseil scientifique du Centre de Recherche, de Développement et d’Innovation du Grand Casablanca dont l’objectif est d’accompagner la croissance des entreprises ».

Pourquoi Casablanca ?

Sylvain Orsat a expliqué son choix de se tourner vers le Maroc. « C’est un pays à fort essor industriel avec des besoins en cohérence avec notre formation. C’est également un territoire avec un tissu dense d’entreprises françaises. »

En sus des avantages du pays, l’EIGSI a reçu le soutien de l’école et des instances marocaines pour s’implanter. « Nous avons un partenariat fort avec Alstom qui travaille sur le TGV et le tramway marocain et qui nous a encouragés à nous positionner dans ce pays. Nous avons également reçu un accueil favorable du ministère de l’enseignement supérieur marocain. Enfin, nous avons reçu le soutien de la gouvernance, des responsables de projets et des équipes pédagogiques qui étaient tous très impliqués. »

Campus de Casablanca © EIGSI

Campus de Casablanca © EIGSI

Au Maroc, l’EIGSI a ouvert son nouveau campus connecté de 4 700 m2 capable de recevoir 500 étudiants avec 4 amphis, 9 salles de cours, 7 laboratoires, une médiathèque et une cafétéria avec terrasse.

« L’EIGSI veut devenir une école d’ingénieurs pour le continent africain »

Un pas de plus vers l’international

Ce choix s’inscrit dans l’ambition internationale de l’école engagée en 2004 avec un corps professoral interculturel et 22 % d’étudiants internationaux en 2017 (contre 2 % en 2006). Depuis 2006, l’école a rendu obligatoire l’expérience internationale comme condition d’obtention du diplôme. De plus, l’EIGSI a signé des partenariats avec des lycées d’excellence notamment en Chine, au Bénin ou au Sénégal et s’apprête à signer avec un consortium d’écoles chinoises en décembre 2017.

Campus de Casablanca © EIGSI

Campus de Casablanca © EIGSI

À terme, Sylvain Orsat souhaite poursuivre cette ambition internationale d’ici 2023. « Nous voulons devenir une école d’ingénieurs pour le continent africain avec 50 % d’étudiants venant de pays autres que le Maroc et ainsi y diplômer 100 étudiants par an [contre 50 actuellement, NDLR]. Nous allons ouvrir d’autres dominantes en lien avec les besoins du marché en production d’énergie propre par exemple ou dans le numérique. Nous voulons nous positionner sur le marché du master, de l’apprentissage et de la formation continue avec également la création d’un bachelor. » Sur ses deux campus, l’EIGSI souhaite former 500 étudiants par an d’ici 2023. La petite école joue donc dans la cour des grands avec ses nouveaux locaux et cette nouvelle accréditation.

Groupe Macif : rejoignez l’aventure digitale et numérique d’une entreprise assurément innovante

Pierre de Barochez (ENSAE CGS 1988), CIO et Head of Digital & IT Organisation, invite les ingénieurs à participer à la transformation digitale du groupe Macif qui fait de ses collaborateurs des intrapreneurs de l’innovation.   En quoi consiste le plan stratégique...

ESSP : prenez les commandes d’un GPS aérien !

Thierry Racaud (ENSEEIHT 90), PDG d’ESSP (European Satellite Services Provider) invite les jeunes talents à mettre leur créativité au service d’une entreprise multiculturelle qui a fait du ciel européen son terrain de jeux.   Elle a tout d’une...

But International : 7 000 entrepreneurs !

En moins de 5 ans, But a marqué des points sur tous les tableaux : création du réseau le plus dense de France, profitabilité multipliée, esprit d’entreprise magnifié, nombreux trophées… A l’origine de cette petite révolution culturelle, un CODIR renouvelé...

Booking.com : réservez vos places !

Après avoir connu les joies de l’entrepreneuriat, Quentin de Metz (X 2009), Manager of Software Development, a rejoint le siège de Booking.com où il dirige des ingénieurs multiculturels qui insufflent une énergie positive au sein de...

Faites le pari d’une carrière évolutive avec Altarea Commerce

Avec ses 41 centres commerciaux, Altarea Commerce se positionne comme un acteur majeur du marché. Une politique de leadership qui ouvre de multiples perspectives d’avenir et de nombreuses portes aux jeunes diplômé-e-s. Rodrigo Clare (X 03), directeur général délégué...

« Bâtissez un nouveau monde avec ENGIE ! »

Avec un mix énergétique composé à plus de 60 % d’énergies renouvelables, ENGIE s’impose comme un leader mondial en la matière. Jacques Boonen (M2 Affaires européennes, ICP 2007), Directeur de la Stratégie et de l’innovation et Philippe Lesoil...

VINCI Energies : une réalité managériale d’entrepreneurs !

Au sein d'une organisation très décentralisée et géographiquement étendue, les principes de confiance, d’autonomie et de responsabilités au cœur du modèle managérial de VINCI Energies séduisent et fidélisent les jeunes collaborateurs....

Développement international et tradition ancestrale : le parfum de la réussite pour MANE

Premier producteur français de senteurs et de compositions aromatiques, et 6ème mondial, Mane est une entreprise familiale qui a su se développer très tôt à l’international tout en perpétuant la tradition des parfumeurs grassois, comme nous...

Banque Populaire Grand Ouest : l’humain au cœur d’une réussite financière

Donner naissance à un groupe bancaire d’envergure en quelques mois ? Anne-Claire Perin (IPAG 95), le vit ! La DRH de la Banque Populaire Grand Ouest revient sur ce challenge inédit et sur les atouts d’un métier où l’empathie est reine.   Une...

Rejoignez l’aventure du Puy du Fou et faites rêver le monde

David Nouaille (INSEEC 95) a, très jeune, été séduit par le Puy du Fou. Celui qui a commencé en tant qu’acteur à l’âge de 7 ans est aujourd’hui Directeur Général Adjoint du parc. Il se confie sur son parcours atypique et sur ce qui l’a séduit...