Communiqué de presse:

Chaque année, le Groupe Efrei propose une rentrée en février pour la 1ère année de prépa intégrée. Cette prépa accélérée permet d’étudier, en un semestre, le programme de 1ère année du cycle prépa en vue de rejoindre la 2ème année dès la rentrée de septembre. Les étudiants auront les mêmes acquis que ceux ayant fait une première année complète.

 

Ce programme spécial a été adapté pour permettre aux étudiants qui l’intègrent de ne pas perdre un an. Pour cela, ils suivent un cycle intensif, appelé Prépa Programme Intensif Licence (ou Prépa PIL), au cours duquel ils vont suivre le même programme que leurs camarades rentrés depuis septembre, mais avec des semaines plus chargées en heures de cours et des effectifs plus réduits (classe de 25 élèves maximum). Ceci afin de pouvoir leur offrir un suivi plus personnalisé et les appuyer au mieux dans leur choix de réorientation.  Les étudiants pourront bénéficier, en fonction de leur niveau et des difficultés potentiellement rencontrées dans le cadre de cette « réorientation intensive », d’un accompagnement et d’un suivi privilégiés qui se poursuivront la deuxième année.

 

Au terme de leur 2ème année de cycle préparatoire, ils pourront ensuite choisir de se diriger vers l’une ou l’autre des écoles d’ingénieur CTI du Groupe Efrei : l’Efrei ou l’Esigetel.

 

Cette rentrée décalée, comme elle est communément appelée, concerne les étudiants justifiant d’un Bac S et inscrits en PAES (1ère année d’études de santé), en CPGE (maths Sup’) ou en toute autre 1ère année de licence scientifique. Mais il répond surtout aux besoins d’étudiants aux situations très différentes :

  • Elle a pour but notamment de permettre aux étudiants qui ont été mal orientés ou qui ne sont pas satisfaits de l’orientation choisie de pouvoir se réorienter en cours d’année sans perdre un an (généralement des déçus de l’université) ;
  • Elle permet également aux étudiants qui ont eu leurs résultats ou leur rattrapage tardivement de pouvoir poursuivre leurs études sans perdre un an
  • Elle permet aux étudiants qui ont échoué au 1er semestre de certaines années préparatoires de pouvoir se réorienter plutôt que de poursuivre dans une voie qu’ils estiment trop compliquée ou stressante : c’est le cas notamment des étudiants en PAES, en CPGE (maths Sup’) qui correspondent régulièrement aux profils que nous retrouvons dans le cadre de cette 2nde rentrée ;
  • Enfin, certains étudiants ont opté pour un départ de quelques mois à l’étranger pour renforcer leur niveau de langue, ou pour une mission professionnelle de quelques mois pour anticiper le financement de leurs études, et cette rentrée décalée leur permet donc de pouvoir concilier leur projet et la poursuite de leurs études sans perdre une année entière.