De nouveaux indices issus de la recherche de l’EDHEC Risk Institute réduisent l’empreinte carbone des investissements en actions de plus de 75% tout en sur performant le marché. A l’occasion de la conférence mondiale sur le climat COP 21, qui se tient actuellement à Paris, ERI Scientific Beta, l’entité créée par EDHEC Risk Institute en 2012 pour proposer aux investisseurs institutionnels des indices « smart beta », a annoncé le lancement d’une nouvelle offre d’indices « low carbon » issue des recherches conduites par l’institut et qui permettent de réduire de plus de 75 %l’empreinte carbone d’un investissement en actions tout en créant à moyen terme plus de 50 %de richesse supplémentaire.

 

Objectif : privilégier les titres boursiers incluant une faible empreinte carbone


Ces résultats correspondent à l’application d’une méthode de construction d’indices qui prévoit d’une part l’exclusion a priori des titres des sociétés ayant les plus fortes empreintes carbones et d’autre part, l’utilisation des techniques traditionnelles de construction de portefeuilles qui ne se préoccupent pas de la rentabilité future des titres ayant une faible empreinte carbone.

 

Ces techniques traditionnelles de génération de la performance qui sont le fondement des offres de smart beta d’ERI Scientific Beta s’appuient sur la bonne exposition à des facteurs de risques dont la rémunération sur le long terme fait l’objet d’un consensus académique et sur la diversification des risques spécifiques du portefeuille.

 

La démarche d’EDHEC Risk Institute se démarque de nombreuses autres approches qui, sur le long terme, espèrent sur performer les marchés boursiers en privilégiant les titres de sociétés ayant une faible empreinte carbone parce que celles-ci seraient moins affectées par le renchérissement prévisible du coût des énergies fossiles et des tonnes de carbone émises mais qui, sur le court et moyen termes, visent à avoir une performance pas trop éloignée de celle des indices boursiers traditionnels.

 

Il s’agit, pour les indices smart beta à faible empreinte carbone produits par ERI Scientific Beta, de proposer l’accès à une forte sur performance à court et moyen termes, en utilisant les résultats consensuels de la recherche en finance sans compter sur une prime « verte », qui n’est pas encore scientifiquement et empiriquement démontrée.

 

Celle-ci pourra jouer comme un complément deperformance de long terme.

 

L’EDHEC a créé l’EDHEC-Risk Institute en 2001 pour mener des travaux aux plus hauts standards académiques mondiaux et favoriser leurs applications auprès de l’industrie. En partenariat avec de grandes institutions financières, le centre de recherche a développé un portefeuille ambitieux d’initiatives de recherche et de formations concernant des solutions d’investissement proposées aux investisseurs institutionnels et individuels. La gestion d’actifs et la gestion des risques ont occupé des places privilégiées.