Très courant dans les entreprises anglo-saxonnes, le titre de vice-président est moins répandu en France. Toutefois, il répond à un périmètre d’action bien précis et n’en demeure pas moins une fonction clé au sein de l’entreprise. Retour sur ce poste de stratège, membre du premier cercle de dirigeants.

© francescoridolfi.com - Fotolia

© francescoridolfi.com - Fotolia

Quel est le rôle d’un vice-président ? Suppléer le président, mais plus particulièrement assurer la prise en charge d’un sujet clé pour l’entreprise, avec une responsabilité exécutive. Ce proche du président participe à la définition de la stratégie, s’assure de sa bonne mise en place et aide à définir les axes de développement.

 

Qui est le vice-président ?
Si la fonction est fréquente au sein des entreprises d’Amérique du Nord ou du Royaume Uni, elle devient plus rare en France. Toutefois, son rôle s’avère tout aussi stratégique que chez nos voisins anglo-saxons. En entreprise, le poste de vice-président se situe directement sous celui du président. Le poste ou plutôt les postes car les entreprises ont souvent recours à plusieurs vice-présidents en charge de suppléer leur supérieur hiérarchique sur un voire plusieurs domaines particuliers, pointus et essentiels au bon fonctionnement et au développement de l’entreprise. Leur mission : appliquer la stratégie définie et en rendre compte directement au président de l’entreprise ou du conseil d’administration. Où trouve-t-on des vice-présidents ? Le plus souvent dans les grandes entreprises ou les groupes qui sont présents ou ont vocation à se développer à l‘international.

 

Quelles missions pour le vice-président ?
Vice-président du conseil d’administration, vice-président du conseil de surveillance, vice-président exécutif de l’entreprise… Selon sa place dans l’entreprise, le vice-président occupera différentes fonctions et possèdera un pouvoir décisionnaire plus ou moins important. Véritable bras droit du président au sein du conseil de surveillance, il se positionne plus en administrateur de la gouvernance d’entreprise au sein du conseil d’administration. Il peut également être amené à gérer un événement particulier dans la vie de l’entreprise comme les fusions, les acquisitions, les rachats… Dans un rôle exécutif, avec un plus fort pouvoir de décision, il se positionne en délégué du président en charge d’une fonction ou d’un périmètre d’activité bien défini : vice-président du développement durable, vice-président de la propriété intellectuelle, vice-président de l’innovation, vice-président du développement commercial… Il se pose quoi qu’il en soi en pilier de l’organisation, garant de la bonne conduite des opérations et du développement de l’activité.

 

Quelles sont les qualités d’un vice-président ?
Adaptabilité, ouverture d’esprit, rigueur, autonomie, disponibilité, goût du travail en équipe… sont des qualités essentielles pour assumer les responsabilités inhérentes à la fonction de vice-président. En tant que top manager, il peut en effet être amené à gérer les conflits, à animer les réunions, à cadrer les échanges, à arbitrer des décisions… Son aisance relationnelle naturelle et son dynamisme aident à apaiser les éventuelles tensions et à prendre les décisions qui s’imposent. Un esprit positif qui le mènera jusqu’au poste de président !

 

Représentant de l’image de marque de l’entreprise
Le titre de vice-président, au-delà de ses simples attributions professionnelles, recouvre une image très valorisante. Il représente l’entreprise à l’extérieur auprès des clients, des partenaires, des fournisseurs… sur un sujet précis, sur lequel il est reconnu pour son expertise pointue. C’est un gage de confiance que lui octroie l’entreprise et qui lui confère un grand nombre de responsabilités par rapport à la sphère extérieure.

 

VC