Communiqué de presse :

« Pour être ingénieur.e, vaut mieux être un garçon ! » ; « L’industrie est une affaire d’hommes ! » ; « La biologie, c’est pour les femmes ; le numérique c’est pour les hommes ! » ; « Dans les écoles d’ingénieur.e.s, il n’y a que des promotions de garçons ! » etc. Ces clichés d’un autre âge sont toujours ancrés dans l’inconscient collectif !

C’est pourquoi le réseau Polytech réaffirme sans cesse son engagement en faveur de l’égalité femme-homme. Les 14 écoles du réseau Polytech font en sorte de transmettre une culture de l’égalité entre les filles et les garçons, entre les femmes et les hommes. Ceci fait partie de la pédagogie prodiguée à leurs étudiant.e.s, tout autant dans les contenus bien entendu, que dans tous les modes d’organisation et de prises de responsabilités au sein des écoles.

 

Le réseau Polytech séduit entre 28,7% et 30,5 % de femmes au niveau du PeiP (Parcours des écoles d’ingénieurs Polytech). De plus, les proportions de femmes en cycle ingénieur, qui se situaient suivant les années entre 27,7% et 29,6%, ont atteint cette année, 31,10% parmi les élèves qui ont intégré le cycle ingénieur. Ce chiffre est à rapprocher de la moyenne dans les écoles d’ingénieur.e.s en France qui comptent un taux moyen de féminisation de 28,7% en 2016 (selon les données de la CDEFI). Mais quelles que soient les performances des uns et des autres, il est plus que jamais nécessaire d’augmenter cette proportion.

Accompagner les jeunes femmes vers des carrières scientifiques

Briser l’autocensure, c’est une des missions que s’est donné le réseau Polytech en allant à la rencontre des bachelières à l’occasion des salons ou des journées portes ouvertes. Il est important de profiter de ces lieux, ouverts à un public diversifié, pour les encourager à intégrer des formations d’ingénieurs. Être à leur écoute et les informer des domaines et des spécialités possibles est un vecteur capital pour les emmener vers d’autres voies que celles vers lesquelles elles pouvaient se prédestiner initialement. Il est aussi de l’essence même du réseau Polytech de créer des vocations.

L’égalité c’est aussi équilibrer les proportions femmes / hommes dans tous les domaines !

Les préjugés ont la peau dure et certains domaines comme les filières « Mécanique » (18,06%) et « Électronique et systèmes numériques » (18,15%) ne comptent que très peu de jeunes femmes. Au contraire, certaines filières comme « Génie biologique et alimentaire » ne comptent au contraire que 21,34% d’hommes au sein du réseau Polytech.

Fort heureusement, les écoles du réseau Polytech comprennent chacune plusieurs spécialités qui attirent différemment les hommes et les femmes. Ceci permet de favoriser des mélanges et des mixités de cursus entre les promotions, tout en apprenant des styles de management véritablement mixtes, beaucoup plus proches de ceux rencontrés en entreprises ou dans les administrations. C’est aussi l’opportunité d’amener les jeunes gens en formation vers des avenirs et des métiers qu’ils ou elles n’avaient pas forcément imaginés comme étant à leur portée et dans leurs compétences.

Fidèle aux valeurs universitaires, le réseau Polytech mène donc une politique globale d’ouverture et de diversité sociale. C’est un travail de longue haleine. Conformément à leur mission de service public et aux valeurs affichées par le réseau Polytech au premier rang desquelles « Respect et Ouverture », les 14 écoles suivent une démarche profondément éthique en ayant pour vocation d’accompagner des étudiant.e.s au profil varié vers les chemins de la réussite.

 

http://www.polytech-reseau.org/index.php?id=2