Raid Centrale Paris

 

La première association étudiante doublement certifiée IS O 14001 et IS O 9001

Un checkpoint du Raid Centrale Paris

Un checkpoint du Raid Centrale Paris

Le Raid Centrale Paris est une épreuve sportive organisée tous les ans pendant les vacances de Pâques par une équipe d’environ 90 centraliens motivés répartis par secteurs. L’épreuve, qui cette année se déroulera dans le Val de Durance, permet outre les 220 km et l’Everest de dénivelé positif parcourus une rencontre étudiants-entreprises dans un contexte plus décontracté que d’habitude. Au-delà du défi sportif, l’équipe organisatrice pense aussi à l’environnement et c’est pour ça que je suis allé rencontrer pour vous Anaëlle et Coline, les deux charmantes responsables du secteur Enviqua de l’équipe du Raid Centrale Paris, qui ont gentiment accepté de répondre à mes questions.

 

Tout d’abord pouvez m’expliquer le nom Enviqua ?
Il s’appelle Enviqua pour Environnement et Qualité, les deux grands axes du secteur. Il a été créé en 2005 et ne comprenait à l’origine que l’environnement, la qualité lui a été rajoutée en 2008. C’est notamment ce secteur qui nous a permis d’obtenir la norme ISO 14001 concernant l’environnement en 2005 et en 2009 la norme ISO 9001 qui appuie notre qualité.

 

Quelles sont donc les actions concrètes que vous avez entreprises en faveur de l’environnement ?
On essaye d’abord de sensibiliser le staff et les concurrents concernant l’environnement. En amont on trie les déchets et on utilise nos écotasses lors de tous nos évènements en interne. Ensuite sur l’évènement les concurrents utilisent toujours pendant toute la durée de l’épreuve ces même écotasses autour desquelles nous organisons un concours de photo pour rendre ça ludique. Et toujours de la même manière nous trions les déchets entre papier, pile, verre, sacs biodégradables et déchets classiques. Enfin nous réalisons un bilan carbone en collaboration avec BCO2 ingénierie qui est spécialiste des bilans carbones et nous aide à être plus rigoureux pour que l’on essaye d’améliorer nos points faibles.

 

Vous parlez d’écotasse, qu’est-ce que c’est exactement ?
C’est une tasse en plastique repliable que l’on fournit à tous les concurrents et au staff accompagnée d’un mousqueton pour qu’ils puissent l’accrocher partout. C’est en plus un bon support de communication pour notre secteur, l’année dernière, le présentateur du magasine des sports de France 3 Corse avait fait son journal avec une écotasse à côté de lui.

 

Et comment toutes ses mesures sont-elles reçues par les différents concurrents ?
Elles sont de manière générale plutôt bien reçues par les concurrents puisque nos questionnaires de satisfaction nous montrent que 95 % d’entre eux on remarqués nos actions pour l’environnement, et la quasi-totalité d’entre eux joue le jeu de l’écotasse en l’utilisant tout au long de l’épreuve. De plus le tri est généralement bien fait.

 

Vous possédez également la norme 9001 concernant la qualité, quelles sont donc vos actions pour accéder à cette norme ?
L’objectif principal dans l’association est d’abord de la rendre pérenne en formant les élèves de 1ère année tout au long de l’édition pour qu’ils puissent reprendre les rênes lors de la suivante tout en continuant de faire progresser l’ensemble. La norme ISO 9001 nous apporte donc un support pour travailler dans cette continuité. L’utilisation de questionnaires de satisfaction nous permet d’ailleurs de nous fixer des objectifs à remplir que l’on définit au sein de notre système de management de la qualité. Pour renouveler ces normes, on est soumis à deux audits. Le premier, interne, nous permet de nous tester tandis que le deuxième est réalisé par Moody, l’organisme qui délivre les certifications.

 

Quel intérêt l’obtention de ces normes représente-t-elle pour le Raid Centrale Paris ?
La norme qualité nous permet d’avoir un gage de sérieux auprès des différentes parties que ce soit les municipalités ou bien les entreprises qui nous envoient quatre de leurs collaborateurs. La norme environnementale nous permet quand à elle de convaincre l’organisation nationale des forêts et les acteurs locaux de nous laisser emprunter leurs sentiers, cette norme démontrant notre implication pour l’environnement.

 

Pierre Gardeux

 

Contact :
anne-sophie.krieger@raidecp.net
alexandre.tobie@raidecp.net
www.raidecp.net