Samedi 8 octobre, de 14h à 18h l’hôtel méridien étoile recevait le QS World MBA Tour, salon durant lequel plusieurs dizaines d’écoles présentent leurs MBA.
Rencontre avec Isabelle Pasmantier, directrice marketing de QS France, et Adriana Roch, diplômée en 2007 d’un MBA généraliste à Dauphine.

 

Faire se rencontrer jeunes professionnels et grandes écoles

Le QS World MBA Tour, créé il a une vingtaine d’années, n’est rien d’autre qu’une série de salons présentant de nombreux MBA, un peu partout dans le monde. Deux tournées ont lieu chaque année, qui durent chacune plusieurs mois.

A chaque fois, le principe est identique : les écoles les plus reconnues au niveau international sillonnent la planète à la conquête de jeunes professionnels prêts à faire un MBA. Le but est « d’amener face à un public très ciblé des écoles qui viennent recruter à l’international », selon Isabelle Pasmantier, directrice marketing de QS France. « L’idée c’est vraiment qu’une école vienne ici et ne perde pas son temps ».

Le principe du MBA ? Offrir un complément d’études d’un à deux ans à de jeunes professionnels disposant déjà d’une expérience d’au moins deux ans dans le monde du travail.

 

L’exemple d’Adriana, diplômée d’un MBA Dauphine en 2007

Adriana Roch, présente sur le stand de Dauphine ce samedi 8, raconte ainsi l’impact du QS Wolrd MBA Tour sur son parcours.
Ayant fait Polytechnique puis des études de sociologie à Bucarest, elle décide ensuite de rejoindre l’hexagone en novembre 1999. Mais, une fois sur le sol français, les postes qu’on lui propose ne correspondent pas à ses diplômes. « Arrivée en France comme cadre détachée, je me retrouvai devant un plafond de verre, au mieux comme chef de projet. Il y avait tout un combinatoire qui s’avérait impossible avec mes seuls diplômes roumains ». La solution : obtenir un diplôme français. « L’idée c’était de trouver une formation qui me permette de travailler en parallèle des études et une formation qui ne me prenne pas pour quelqu’un d’absolument débutant », Adriana ayant déjà travaillé une dizaine d’années en entreprise.

C’est là que le QS Wolrd MBA Tour intervient : elle y découvre le MBA généraliste de Dauphine, qu’elle intègre en 2005 : 22 mois au total, un séjour à Montréal, des cours de sociologie, de statistiques et théorie de la décision, de finance, … Un contenu qui s’est avéré utile puisqu’elle confie « Une bonne partie de mon activité après 2007,  je l’ai basée sur ce que j’avais appris de ces cours » Une fois le MBA en poche, elle change d’entreprise et gagne en responsabilité. Aujourd’hui, elle participe activement, en parallèle de ses activités professionnelles, à trois associations, dont celle des anciens diplômés en 2007 du MBA de Dauphine. Pour conclure, elle déclare « Je n’aurais pas croisé toutes ces opportunités s’il n’y avait pas eu le QS World MBA Tour. »

 

Les missions de QS

Pour Isabelle Pasmantier, le rôle de QS est d’« aider les jeunes et les moins jeunes à pouvoir booster leur carrière, à pouvoir développer leur potentiel ». Elle ajoute « Toutes nos activités tournent autour des notions de carrière et développement ». L’entreprise ne se contente donc pas d’organiser des salons, elle supervise également des recherches, met des informations à disposition du grand public sur son site internet, offre des bourses d’études, organise des événements à destination des femmes … « On a un impact sur la vie des gens et c’est extrêmement gratifiant »

A 18h, ce samedi 8 octobre, le salon se clôturait sur Paris, mais la tournée n’est pas finie et, déjà, dans d’autres pays, jeunes professionnels et grandes écoles se préparent…

 

Claire Bouleau

 

Contact :
Isabelle Pasmantier, Directrice marketing et communication de QS France – ipamantier@qs.com