Six mois après avoir dévoilé son plan stratégique 2022, NEOMA Business School a profité de son point d’étape du 13 mai 2019 pour présenter ses premiers succès et leurs déclinaisons sur ses programmes.

 

« Notre enjeu ? Etre un challenger innovant des plus grandes business schools et contribuer à renouveler les pratiques du secteur » introduit Delphine Manceau. Pour la directrice de NEOMA BS, le message est clair : l’heure est à la concrétisation des ambitions de cette école qui veut réinventer les codes.

La business school peut d’ailleurs déjà s’enorgueillir de résultats encourageants. Avec 8 160 candidats inscrits pour son PGE (via le concours Ecricome), l’école a fait exploser les compteurs. « Les deux établissements d’Ecricome sont les seuls à présenter plus de 8 000 étudiants de prépa inscrits. C’est important : pour juger de notre attractivité, nous ne faisons pas que suivre les classements ! », indique-t-elle. Autre avancée majeure : l’achat du nouveau campus de Paris, finalisé en mars dernier. Un immeuble de 6 500 m² à deux pas de la Place d’Italie qui accueillera 1 500 étudiants à la rentrée 2021. « Aujourd’hui, on est en plein dans le gros-œuvre. Je découvre un nouveau métier : la visite de chantier ! », plaisante Delphine Manceau. Troisième réussite au tableau, le renouvellement de son Advisory board. « Ses membres, des personnalités issues des quatre continents, nous apportent un éclairage mondial indispensable sur les grandes évolutions de l’enseignement supérieur ».

Cap sur l’international

Une vision qui imprègne cette école défendant depuis toujours les vertus de l’immersion. « Nous nous appuyons sur des partenariats de haut niveau pour envoyer aux quatre coins du monde de petits groupes d’étudiants s’immerger dans la vie académique et étudiante locale », précise Céline Davesne, DGA Programmes & International. Une politique exigeante qui impulse aujourd’hui une stratégie « agressive et ambitieuse pour atteindre nos objectifs : 400 partenaires internationaux de haut vol en 2022. » L’école se félicite ainsi de la signature de 30 nouveaux accords avec des institutions, toutes accréditées : Instituto de Empresa de Madrid, Hong Kong Bapstist University, Xavier School of Management (Inde) ou encore trois nouveaux partenaires en Corée du Sud, une zone plébiscitée par les étudiants. Des partenariats qui permettent parallèlement à l’école d’accueillir de nombreux étudiants étrangers sur ses campus de Reims, Rouen et Paris. « A NEOMA BS, l’internationalisation des élèves ne commence pas au Terminal 2 de l’Aéroport Charles de Gaulle ! » insiste Céline Davesne.

Quoi de neuf dans le PGE ?

Une dynamique qui impacte aussi le Programme Grande Ecole, « le vaisseau amiral de l’école qui se porte bien », précise Sylvie Jean, directrice du PGE. En plus de l’affirmation de son engagement pour l’enseignement des Humanités, le PGE proposera en effet deux nouveaux parcours d’excellence internationaux dès la rentrée 2019 :

Global Experiences : deux semestres académiques sur deux continents différents lors des deux premières années, deux stages à l’international, un réseau de 27 universités accréditées dans 20 pays.

Future in Asia : pour les fans de l’Asie, deux expériences académiques dans deux pays (Chine, Inde, Japon, Corée, Thaïlande…), deux stages sur le continent asiatique et la possibilité de poursuivre en double-diplôme dans un pays d’Asie ou dans un MSc en lien avec l’Asie à NEOMA BS.

Quand le M2 se mue en MSc

Autres grandes nouveautés pour la rentrée 2020 : la transformation du M2 du PGE en Master of Science (MSc) et la création de nouveau MSc, portant ainsi l’offre globale à 14 formations. « Une vraie valeur ajoutée pour nos élèves : leur expertise sur des domaines extrêmement pointus en finance, marketing ou business management est valorisée et la visibilité de leur diplôme est boostée face aux recruteurs internationaux », indique Delphine Manceau.

TEMA dans le viseur

Avec son nouveau plan stratégique, NEOMA BS entend également valoriser une de ses pépites : TEMA, un programme post bac en 5 ans dédiée au management et à la technologie. « Créé en 1999, il était à l’époque hyper novateur de combiner ces deux notions alors même que le Nokia 3310 n’était pas encore dans nos poches ! », affirme Anne-Laure Hérard, sa directrice. Véritable laboratoire d’innovation pédagogique de NEOMA BS, il propose de grandes nouveautés à celles et ceux qui le rejoindront à la rentrée 2019 :

l’ouverture de l’alternance en 4A et 5A
l’entrée dans le concours SESAME en 2020 (il rejoint ainsi les cursus Global BBA et CESEM)
la création de deux nouveaux double-diplômes en 5A : le MS Technologie & Management de CentraleSupélec et le DU Innovation & Entrepreneurship de l’UTT campus Shanghai
l’intégration d’un semestre d’échange dédié au digital ou à la créativité pour renforcer les interactions entre compétences technologiques, cognitives, sociales et émotionnelles. « Codage, design arts… un large panel s’ouvre aux élèves ! », précise la directrice.

« C’est un programme qui s’adresse à ceux qui ne veulent pas choisir entre techno et management, ceux qui veulent cultiver cette transversalité dès le post bac. Ce programme est une des plus belles incarnations de notre volonté d’aller au bout de cette hybridité ! » conclut Delphine Manceau.